51owqynahzl._sx195_

Édition : LE LOMBARD

Résumé :

À New York, cinq adolescents se réveillent un jour dotés du savoir absolu. L’information se répand sans tarder, et les jeunes prodiges sont immédiatement mis à l’abri par le FBI. Que faire quand on a 15 ans et plus besoin d’apprendre la moindre leçon ? Nos héros n’auront pas le temps d’y réfléchir longtemps. Une organisation gouvernementale secrète est décidée à les capturer. Et ils ont une énigme à résoudre : d’où vient leur faculté ? Qui sont ces créatures aux pouvoirs divins qui ont décidé de changer leur destin ?

Résumé :

Le scénariste des Enfants de la Résistance change complétement d’univers. C’est un sacré tournant ! Dans cette série, nous suivons cinq adolescents qui se réveillent en souffrant d’acouphènes. Et, surtout, en ayant acquis, miraculeusement, la connaissance absolue. Mais très vite, le gouvernement, le FBI, et bien d’autres, vont s’intéresser de très près à ces jeunes prodiges… Car leurs capacités peuvent s’avérer bien utiles…

Dans ce premier tome, nous faisons la connaissance d’Ambèr, James, Albert, Diego, et de Jessica, la dernière à les rejoindre. Chacun vient de milieu social différent… Tout se met en place, et se clôt sur une dernière image… celle d’un mystérieux obélisque, et de celui qui le grave…

Un premier tome intrigant et prenant ! Un sujet qui promet une saga captivante et pleine de rebondissements ! Hâte de découvrir la suite !

200602085319

Édition : SOLEIL

Résumé :

Philippe, 30 ans, parisien, voulait entrer en Franc-Maçonnerie. Commence alors pour lui un quotidien loufoque, tendre, très humain avec les Frères et Soeurs de sa Loge. Loge qui subit des problèmes organisationnels risibles. Jérôme Denis, journaliste et franc-maçon au Grand Orient nous propose une histoire inspirée de son expérience, dévoilant « la réalité de la Maçonnerie » loin des scandales financiers ou des grands élans mystiques, présentant ses paradoxes, ses ridicules, et la recherche bancale et maladroite d’un idéal.

 

Mon avis :

Philippe, jeune parisien de 30 ans, a toujours voulu entre en franc-maçonnerie. Il s’apprête à vivre sa première séance d’initiation, qui ne va pas se dérouler du tout comme il l’attendait.

A travers ce personnage, le journaliste Jérôme Denis raconte avec humour son expérience au Grand Orient de France, en démystifiant avec humour tous les fantasmes, qui alimentent l’imaginaire des simples « moldus », autrement dit les non-initiés selon le jargon maçonnique, ou plus grave, celui des complotistes.

Chacune des scénettes s’avèrent pleine d’humour, de tendresse et d’humanité. On y retrouve beaucoup d’anecdotes loufoques mais qui semblent néanmoins authentiques, l’album dépoussière avec humour l’image de la Franc-Maçonnerie… Ce témoignage, au-delà de la drôlerie, nous renseigne davantage sur les pratiques d’une organisation méconnue.

Cet album tire une large part de son originalité de la qualité de l’organisation des cases, extrêmement créatives, des compositions de couleurs imaginées par Alexandre Blanc. Une lecture très vivement recommandée.

51vi98hewxl._sx195_

Édition : GRAPH ZEPPELIN

Résumé :

Danger Girl n’existe plus. Deuce a disparu et l’équipe s’est dispersée… Abbey profite de ce congé forcé pour s’engager dans une quête : retrouver son père et comprendre le mystère qui a accompagné sa jeunesse… Du Caire à Londres, en passant par la Norvège, l’Equateur, le Japon et le Brésil, c’est dans un véritable tour du monde que l’ex agente « top » secrète Abbey Chase vous entraîne, avec élégance, humour et sensualité !

 

Mon avis :

Abbey Chase, personnage central de la série, est bien mystérieuse sur son passé… jusqu’à ce jour : de l’Égypte aux Îles Canaries en passant par l’Équateur, le Guatemala et l’Angleterre, l’action est menée de main de maître. Qui est-elle vraiment ? D’où vient-elle ? Pourquoi est-elle archéologue ? Et pourquoi est-elle devenue une Danger Girl ? À la recherche de ses racines, Abbey trouvera sa vocation. Ce volume est la compilation des 4 volumes de la série RENEGADE parue aux USA de septembre 2015 à février 2016.

Comme dans chaque épisode de Danger Girl, le scénariste Andy Hartnell nous propose de l’action, beaucoup d’action. Il propose une belle aventure, avec beaucoup d’action et de rebondissements. Le tout reste relativement simple, mais grandement efficace.

Les dessins sont classiques pour un comics américain, pas de grande surprise. Cela est réussi !. Des aventures toujours aussi mouvementées pour une parfaite lecture de détente. Un vrai régal !

 

 

51yy2mpojml._sx195_

Collection: Mon livre pop-up

Edition : Usborne

 

Résumé :

Une nichée d’oisillons, un pré sous le soleil d’été, les feuilles qui virevoltent au vent d’automne, une forêt enneigée : autant de scènes en relief qui invitent les petits à découvrir les saisons. Avec ses illustrations adorables et son texte tout simple, c’est le livre idéal à parcourir ensemble.

 

Mon avis :

Le livre va en éblouir plus d’un si on ouvre le livre avec douceur. Les images vont être en mouvement et le regard de l’enfant suivra. Et puis l’effet pop-up change le regard puisque le lecteur cherchera à regarder sous les branches des arbres, derrière les bouquets de fleurs.

Le livre comprend 4 doubles pages qui correspondent aux quatre saisons plus une double page ou les quatre saisons sont rassemblées grâce à un arbre qui se dresse. Il faudra tourner le livre à plat pour avoir toutes les facettes. Les pop-up sont différents.. La scène hivernale permettra de découvrir d’autres animaux et d’autres couleurs.

Les pages cartonnées sont aisées à tourner, un seul bémol, la relative fragilité des pop-up.

Ce genre de livre est intéressant pour parler du temps qui passe aux enfants. On peut le lire tout au long de l’année. Les pop up d’Usborne, ce sont de petites merveilles. Très colorés, plein de détails.

cvt_ma-soeur-serial-killeuse_5656

Éditioneur : J’AI LU

Résumé :

Korede s’est donné pour mission de protéger sa cadette envers et contre tout, et ce n’est pas une mince affaire. Non contente d’être la plus belle et la favorite de leur mère, Ayoola a aussi la fâcheuse habitude de tuer ses amants. Ainsi, au fil du temps, Korede est devenue experte pour faire disparaître les traces de sang et les cadavres. « Seulement, avec Femi, ça fait trois. Et à trois, on vous catalogue serial killer… »

Korede a une vie à mener, elle aussi : elle est secrètement amoureuse de Tade, le séduisant médecin qu’elle croise tous les jours dans les couloirs de l’hôpital où elle travaille comme infirmière. Aussi, lorsque sa jeune sœur jette son dévolu sur Tade, Korede se trouve face à un dilemme : comment continuer à protéger Ayoola, sans risquer la vie de l’homme qu’elle aime ?

 

Mon avis :

Au Nigéria, Korede est appelée par sa soeur Ayoola : elle vient de tuer son amoureux et elle veut de l’aide pour se débarrasser du corps. En bonne infirmière, Korede fait disparaître proprement le corps et toutes les traces laissées… Mais quand Ayoola s’intéresse d’un peu trop près à Tane, le collègue médecin de Korede, cette dernière essaye à tout prix de l’empêcher le prévisible d’arriver…

Le récit est à la première personne, c’est Korede qui nous raconte son histoire. Pas uniquement le parcours criminel de sa cadette, elle nous éclaire aussi sur la vie de sa famille (trois femmes qui ont longtemps été sous l’emprise d’un mari et père aussi charismatique que tyrannique) et sa vie professionnelle.

La littérature africaine est probablement sous-représentée en France, ce qui est fort regrettable. On peut y dénicher de vraies perles rares, pas forcément d’une noirceur absolue. C’est le cas de ce livre d’Oyinkan Braithwaite, excellente comédie à suspense. L’histoire est certainement improbable – peut-on imaginer que la police nigériane soit aussi niaise – mais elle n’est que le prétexte à une forme d’étude de moeurs.

Le style et la construction du roman permettent de le lire quasiment d’une traite, l’auteure joue souvent la carte de l’humour (noir) et maîtrise son intrigue du début à la fin.

le2blivre2bdes2bbruits

Édition : L’ECOLE DES LOISIRS

 

Note moyenne : 4.05/5 (sur 37 notes)

Résumé :

Voici le livre des bruits, de presque tous les bruits. Pour bien se rappeler que la trompette fait « pouêt », que le pétard fait « boum », qu ele loup fait « ooouuuh » et le hibou « ouh ouh », que rhume fait « atchoum » et les épinards « beurk »

 

Mon avis :

Voici une réedition bien réalisée ! C’est un album bien pensé, avec de l’humour, qui permet un partage sympa entre parents et enfants autour des sons.

Ce petit livre est, encore une fois, très bien conçu, je n’en attendais pas moins de l’autrice/illustratrice et de la ME. En effet, cet album des bruits recense de nombreux bruits, presque tous les bruits du quotidien !

L’enfant pourra découvrir le bruit de la goutte d’eau, de la sonnette de vélo, de la trompette, des pompiers, du rhume, etc. De très nombreuses pages (et donc de très nombreux bruits!) que l’enfant connaît rapidement par coeur, et je dois dire à l’immense étonnement de l’adulte (car il y en a vraiment beaucoup!!… mais voilà ça marche!).

Pour conclure, ce petit livre tout mignon et très bien illustré promet un moment de lecture agréable, rempli de bonne humeur, joie et fous rires avec votre enfant !

Transparente de Jun Ogino

Publié: juin 29, 2020 dans Uncategorized

cvt_transparente-tome-1_7784cvt_transparente-02_6436

Édition: KUROKAWA

 

Résumé :

Son corps peut disparaître, pas sa culpabilité… Aya Kinomiya, 9 ans, grandit entre un père violent, un frère apathique et une mère qui tente de protéger ses enfants. Un quotidien insupportable qui donne à Aya l’envie de disparaître. L’envie se mue en réalité quand la jeune fille se découvre le pouvoir de devenir transparente aux yeux des autres. Pourtant, au sein de sa famille, rien ne change. Jusqu’à ce que son don d’invisibilité la pousse à commettre un geste au-delà de l’imaginable. Sa vie va s’en trouver transformée, mais de quelle façon ?

Mon avis :

Aya découvre lorsqu’elle a neuf ans, qu’elle peut devenir transparente. À force d’avoir un père violent, un frère apathique et une mère qui fait tout pour les protéger, elle a souhaité si fort de disparaître, qu’elle a réussi.
Elle peut décider quand elle le souhaite, de devenir transparent. De ce fait, elle s’est amusée à tester les limites de ce pouvoir et de tout ce qu’elle pouvait faire avec.

Elle grandit, et rien ne change à la maison. Cela empire, elle voit sa mère blessait. Elle n’en peut plus.
Un jour, elle va plus loin, mais il est difficile de totalement l’en blâmer, et en même temps, elle n’arrive pas à effacer cette tâche. Depuis qu’elle va au lycée, elle se décide à vivre seule. Elle en a besoin, d’échapper à cette maison, à son passé.

Transparente est une des nouvelles séries de Kurokawa qui sera terminée en 4 tomes du mangaka OGINO Jun que nous allons pouvoir découvrir. Le graphisme est très beau, il a un impact très fort, et il y a une précision dans le décor, dans les détails. Cette histoire a de quoi transporter, intéresser, avec des réflexions fortes.  J’ai adoré les thèmes abordés, l’histoire et le personnage d’Aya. Je l’ai trouvé poignante, je comprenais tellement l’enfer qu’elle vivait et la douleur qu’elle pouvait ressentir.

 

6tpskyrqxj8d2wg8igoeczft8m8

Édition : LANGUE AU CHAT

Résumé :

« Tous les pirates naissent avec une jambe de bois, un bandeau sur l’œil et un crochet pointu, c’est bien connu ! Point d’exception… et pourtant ! Ce matin, un petit Léon est né sans crochet, mais à la place, un étrange point d’interrogation tout rond… »

En grandissant, chaque soir, les mêmes questions tourmentent Léon : pourquoi suis-je né avec ce point d’interrogation à la place d’un crochet ? Pourquoi suis-je différent des autres pirates ?

Une magnifique aventure pour comprendre que nous sommes tous différents et que c’est là que réside toute la beauté de l’humanité. C’est souvent pour nos différences qu’on nous aime !

 

Mon avis :

Un album qui parle de pirate mais pas que !

J’ai trouvé l’histoire amusante, parce que Léon va toujours poser plein de questions autour de lui. Le petit pirate est différent des autres, car lui il est né avec un point d’interrogation à la main au lieu d’un crochet. J’ai beaucoup aimé cette différence qui va le rendre plus curieux et plus futé que les autres. C’est un album qui met de grandes questions à la portée des plus petits.

Les grandes illustrations sont vraiment très jolies et très colorées. Elles sont amusantes et surtout la façon dont sont dessinés les pirates

Un album qui vous permettra de parler : de qualités, de défauts, de différences, de richesses, d’ouverture d’esprit … C’est un livre à se procurer !

cvt_je-ne-cours-plus-quapres-mes-reves_6785

Édition : J’AI LU

Résumé :

Je m’appelle Louane, j’ai dix-huit ans. Ma vie est facile, enfin, je l’ai cru ; je ne me suis jamais vraiment posé la question. Jusqu’au jour où…

Je m’appelle Laurene, j’ai trente-neuf ans. J’ai cherché le bonheur et, en même temps, je l’ai fui dès qu’il s’approchait. Jusqu’au jour où…

Je m’appelle Louise, j’ai soixante-dix-sept ans. Mon existence m’a comblée et a été d’une parfaite tranquillité. Jusqu’au jour où…

Nous ne nous connaissions pas. Rien ne laissait prévoir l’aventure que nous allions partager. Nos vies allaient en être bouleversées.

Trois femmes, trois solitudes,

mais un point commun :

elles ne veulent plus renoncer à leurs rêves.

Mon avis :

« Je ne cours plus qu’après mes rêves » est un joli roman contemporain avec trois héroïnes appartenant à différentes générations :

Louane a 18 ans et habite Bordeaux. Elle rêve de voyages et de road trip. Elle vient de rater son bac. Son père terriblement en colère l’envoie dans un établissement de santé pour travailler: Les Roses-Pourpres.

Louise a 77 ans et habite à Strasbourg. Elle est veuve et a un début d’Alzheimer. Marie et Paul, ses enfants, décident de la mettre dans un institut spécialisé: Les Roses-Pourpres.

Laurene à 39 ans et habite Paris. Elle mène une vie confortable, elle est directrice des ressources humaines d’une grosse société. Sa vie professionnelle est bien remplie mais sa vie sentimentale est chaotique. Quand un de ses employés se suicide suite à un plan social, elle a besoin de changer d’air. Elle prend, alors, la direction de l’Espagne.

Ces 3 femmes vont se rencontrer et leur destin va être chambouler…

L’écriture est poétique, lumineuse, avec un petit texte au début de chaque chapitre nous permettant de réfléchir sur ce qu’est la vie, sur l’accomplissement de ses rêves, où encore sur l’importance de vivre tout simplement.

Ce livre est touchant et rempli d’émotions, un roman qui fait du bien au moral. Je vous le conseille.

1391877280

Edition : Graph Zeppelin

Résumé :

Kenton tente d’unifier les Maîtres des sables… Dans un ultime combat, Kenton doit exploiter toutes ses capacités, au péril de sa vie, afin de combattre les ennemis au sein de sa propre guilde et découvrir qui se cache derrière la mort de son père. Arrivera-t-il à mettre en lumière toute la vérité sur ce terrible complot ? Qui souhaite plus que tout au monde anéantir les derniers Maîtres des sables ?

Mon avis :

Je me suis prise au jeu de cette saga et notamment de cette histoire. C’est donc avec plaisir que j’ai entamé ce troisième opus qui termine cette trilogie .

Les planches sont superbes et les traits sont vifs.  Les paysages désertiques sont d’une grande beauté. Les personnages sont entiers. Nous suivons Kenton dans cette aventure. Il se lance dans un périple qui semble sans fin. Est-il le seul survivant ?

L’intrigue est rythmée et à aucun moment on ne devine comment cette dernière va tourner . L’aventure se termine, mais pour moi, elle pourrait laisser la porte ouverte pour de futures histoires dans cet univers fascinant.

Un superbe comics.