9782290087572

Résumé :

 

Dans ce monde dirigé par le Penseur, un super-ordinateur omnipotent, les hommes et les femmes doivent mourir à vingt et un ans. Ceux qui refusent de se rendre à la Boutique du Sommeil au terme du temps imparti deviennent des fugitifs, traqués et abattus par les Limiers. Logan est lui-même un de ces implacables tueurs à la solde du pouvoir, mais sa propre échéance approche : il ne lui reste plus que vingt-quatre heures à vivre. Il décide de devenir à son tour un fugitif et de se mettre en quête du Sanctuaire, un lieu mythique où la loi n’a plus cours… La chasse peut commencer.

 

Mon avis :

En 2116 les jeunes se sont emparés du pouvoir et ont fait de la société un lieu de plaisirs illimités, mais qui exige qu’à l’âge de 21 ans révolus l’individu disparaisse.
Une police spéciale, composée par « les limiers », est chargée de pourchasser les rebelles qui fuient vers le sanctuaire de toute vie libre.

Logan, le héros du livre, est le meilleur des limiers.  avant de devenir par amour et philosophie un fugitif.  En effet, il rencontra Jessica.

Nous allons donc suivre la survie de Logan et Jessica, sur les nouvelles idéologies pour vivre libre sur Terre mais aussi sur des situations plus dramatiques pour nos héros… Logan et Jessica vont trouver le courage de se révolter et d’emmener d’autres avec eux…

Un très bon ouvrage de science-fiction qui a donné dans les années 70 un excellent feuilleton et un film assez réussi.

Publicités

51k2hkb5n2bl._sx195_

Résumé :

Livrée à elle-même après le massacre de ses parents, Fortuna décide de retracer le parcours de sa famille de nomades pour retrouver son grand-père.

En traversant les territoires glacés du monde cannibale à l’aide du Livre, à la fois journal de bord et carte dessinée par les siens, l’héroïne va revivre les douloureuses péripéties qui ont forgé son destin, affronter de nouvelles menaces, faire des rencontres et… devenir adulte.

Concentrée sur sa survie, saura-t-elle trouver sa véritable mission et son propre chemin ?

 

Mon avis :

Dans l’univers apocalyptique de Solo, nous suivons donc une nouvelle héroïne : Fortuna, une chatte guerrière.

Fortuna a perdu ses parents à cause d’une tribu de chiens sauvages… Avant de mourir, son père lui a fait promettre que si elle se retrouvait seule, elle retournerait chez son grand-père grâce aux notes qu’il a pris tout au long du voyage… La jeune chatte entame alors son long chemin de retour mais sur sa route, elle croise Cervantes, un jeune matou qui a réussi à survivre sur l’eau… Dans un monde apocalyptique, elle doit suivre les indications laissés par ses parents dans un livre et dont l’explication n’est donnée qu’à la fin du livre.
Les dessins sont réussis. La jolie couverture donne envie d’ouvrir ce livre. Vivement la suite ! A se procurer pour les fans de BD !

51flmacf9vl._sx195_

Résumé :

Notre maîtresse, elle a un secret de magie !

Elle a des lunettes qui transforment les mots écrits en mots à dire. Mais, nous, on ne sait pas encore lire. Alors heureusement qu’elle est là, avec ses lunettes magiques !

Mais un jour… ELLE A OUBLIÉ SES LUNETTES !

Mon avis :

C’est l’histoire d’une maîtresse qui a un secret de magie : des lunettes qui transforment les mots écrits en mots à dire. Et c’est très impressionnant quand on ne s’est pas encore lire. Alors, à chaque fois que la maitresse met ses lunettes magiques pour lire une histoire, elle emmène toute la classe dans une grande aventure : celle de la lecture ! Mais voila qu’un jour, la maîtresse a perdu ses lunettes. Va-t-elle réussir à lire ?

Un bel album, avec une illustration de couverture très réussie ! Les illustrations sont très jolies et pleines de couleurs !

Un album plein de merveilleux à découvrir sans attendre !

Annabelle de Lina Bengtsdotter

Publié: avril 14, 2019 dans Uncategorized

cvt_annabelle_5885

Résumé :

La détective Charlie Lager est contrainte par ses supérieurs de retourner à Gullspång, la petite ville où elle s’était juré de ne jamais remettre les pieds pour enquêter sur la disparition d’une jeune fille de 17 ans, Annabelle que la police locale n’a pu retrouver. Alors que ses recherches progressent, Charlie est confrontée à un passé traumatisant, vieux de 20 ans. La jeune femme, que sa brillante ascension dans la police suédoise a conduite à résoudre des enquêtes particulièrement complexes, se retrouve démunie et vulnérable face aux démons de sa propre enfance ; car Charlie aussi a de sombres secrets. Lina Bengsdotter, en écrivant ce thriller plein de suspense, montre le poids des relations sociales dans de petites communautés où les rumeurs se répandent rapidement, où personne ne peut échapper à son passé. Le personnage complexe et intense de Charlie n’est pas sans rappeler celui de Stella Gibson dans la série The Fall.

 

Mon avis :

Annabelle est un roman Suédois, type de lecture qui n’est pas dans mes habitudes et pour laquelle j’ai pris beaucoup de plaisir.

L’univers est sombre où la souffrance psychologique de ce patelin pauvre de la Suède est omniprésente. Chaque pays à ses régions, ses villes, ses quartiers où le chômage, l’alcool, la pauvreté font office de normalité, Lina Bengtsdotter nous peint ici un de ces tableaux assez sinistres dans la ville de Gullspang.

L’histoire débute avec Charlie Lager, inspectrice à la brigade criminelle de Stockholm, qui est contrainte de retourner dans la ville de son enfance Gullspang, pour enquêter sur la disparition d’une jeune fille de 17 ans : Annabelle.

L’inspectrice Charlie ou Charline Lager est, malgré ses nombreux défauts – elle est « une parodie de flic », seule à 33 ans, « socialement inapte et portée sur la bouteille … et claustrophobe » – une création de l’auteure à laquelle le lecteur s’attachera très vite.
Les chapitres sont courts et donnent du rythme au roman. Le style d’écriture clair et fluide nous tient en haleine, il y a du suspense. Les portraits psychologiques sont très bien faits, les sentiments sont bien exprimés. Une très belle découverte, un livre que je recommande aux amateurs du genre.

51cg91edwvl._sx195_

Résumé :

Pour fêter en beauté ses soixante ans, Le Petit Nicolas vous invite à son anniversaire. Pour la première fois, une sélection des aventures du Petit Nicolas sont publiées dans une édition collector.

Grand format, reliure cartonnée, et abondantes dorures inscrivent ce chef d’oeuvre parmi les grands classiques de la littérature jeunesse.

Peut-on rêver plus jolie surprise pour fêter le soixantième anniversaire de la création du Petit Nicolas ?

 

Mon avis :

Ce livre est un magnifique ouvrage collector, recueil de 10 histoires inoubliable qui ont bercé plusieurs générations de lecteurs. L’objet livre est magnifique, qui rend hommage aux 60 ans du Petit Nicolas, grand format avec une reliure cartonnée et d’abondantes dorures. On retrouve bien entendu les illustrations originales de Sempé et des textes choisis sur mesures qui cadrent parfaitement avec le thème de la fête.

Cet ouvrage comprend dix magnifiques histoires autour d’un thème de la fête. Ce recueil comprend comme histoires : Les cow-boys, L’anniversaire de Clotaire, Le cirque, Le repas de famille, La fête foraine, L’anniversaire de papa, Maixent, le magicien, Marie-Edwige, La distribution des prix, Le mariage de Martine.

Les aventures de ce Petit Nicolas sont racontées à la première personne, avec la candeur et l’innocence d’un enfant d’école primaire. le style d’écriture est volontairement enfantin et cette astuce nous permet de retomber en enfance. Certes, l’école et le monde dans lesquels évolue Nicolas fleurent bon les années 50, mais le réalisme et l’humour avec lesquels Goscinny décrit l’enfance n’ont pas vieilli d’un poil.

Un amour de chat de Melinda Metz

Publié: avril 9, 2019 dans Uncategorized

41znmmvm-ll._sx195_

Résumé :

Une année rien qu’à moi ! En s’installant à Los Angeles dans la charmante résidence de Storybook Court, Jane, trentenaire de nouveau célibataire, se donne un an pour réaliser ses rêves… dès qu’elle saura en quoi ils consistent ! Une nouvelle vie dans laquelle il n’y a pas de place pour un homme. Seulement, MacGyver, son chat, en a décidé autrement !

Bien décidé à rompre la solitude de la jeune femme, il jette son dévolu sur l’un des voisins, David, boulanger, veuf depuis trois ans. Le malicieux félin va tout faire pour provoquer une rencontre…

Mon avis :

Jane, 34 ans, a décidé de quitter son emploi de prof d’histoire pour venir s’installer à Los Angeles. Elle s’accorde une année sabbatique, grâce à l’héritage qu’elle a touché au décès de sa mère, pour vivre son « Année à Moi ». L’objectif est de déterminer ce qui la passionne réellement. Découvrir ce qu’elle veut faire dans la vie en tentant de nouvelles expériences. Cela commence par habiter dans une maison féérique, réplique de celle de Blanche-Neige, dans l’incroyable résidence de Storybook Court. Alors adios l’amour et les histoires compliquées. Finitos les hommes! Cette année, elle ne pensera qu’à elle et à son bonheur!

MacGyver, son chat, en a décidé autrement et va faire tourner en bourrique sa maîtresse pour notre plus grand bonheur ! MacGyver, doté d’une volonté de fer, il va se mettre en quête de trouver l’homme qui partagera la vie de Jane.

J’ai apprécié ce récit feel-good surprenant par sa conception à trois voix : celle de Jane, bien sûr, la maîtresse du chat, celle de David le voisin veuf charmant , et surprise celle de Mac Giver lui-même !

Tous les personnages sont attachants, on ne peut que les apprécier, on veut le meilleur pour eux, on a envie de les prendre par la main et les mettre sur le bon chemin mais cela ne marche pas ainsi malheureusement. Je vous le conseille !

 

 

9782413015529_1_75

Résumé :

Eugene rapporte le sabre de Michonne à Rick, et celui-ci comprend alors qu’elle a choisi de rester au sein du Commonwealth au côté de sa fille. La Gouverneuse Milton arrive à Alexandria et Rick lui fait les honneurs de la visite. Tout semble se dérouler pour le mieux, mais il semble évident que les deux leaders ne partagent pas la même vision quant à la façon de gérer leurs communautés respectives…

Mon avis :

Après avoir rencontré une nouvelle communauté dirigée par une femme à la poigne de fer, la Gouverneuse, Rick Grimes envisage de collaborer avec eux mais souhaite en apprendre plus avant de s’engager. Il entame alors un long voyage… Cette nouvelle communauté annonçait déjà des débats politiques dans le tome précédent et on est ici servi !

Une nouvelle fois, les zombies restent un peu en retrait et la place est aux grandes réflexions. Nous  allons retrouver des conflits entre les personnages de la communauté de Rick, et cela va changer pas mal de choses.

Concernant la partie graphique, Charlie Adlard est fidèle à lui-même. Le style est toujours là. Néanmoins, Adlard a pu dessiner des choses de la vie de tous les jours, à savoir des restaurants, des bars… Et oui, au Commonwealth, ils sont bien lotis !

Encore un très bon tome, même si nous ne retrouvons pas beaucoup d’action. Je pense que cela viendra au tome 32 ! Vivement la suite !

 

41notwcxl7l._sx195_

Résumé :

Il était une fois six meilleurs amis qui s’amusaient vraiment trop bien ensemble dans leur petite maison jaune…

Les 6 histoires de Tilly enfin réunies dans une anthologie.

 

Mon avis :

Si vous n’avez pas tous les livres de la collection de « Tilly » et bien ce livre réunit les six histoires dans un même et unique ouvrage splendide. Polly Dunbar a fait une belle série de livres que non seulement les enfants vont adorer, mais aussi les parents vont adorer.

Six petits amis vivent ensemble dans une même maison. C’est six petits amis sont amis pour la vie ! Ce livre parle d’amitié, de la belle, de la vraie. Il parle aussi de la vie en groupe, quand on vit tous ensemble, dans une même maison, de la vie en communauté.

L’objet livre est beau et de très bonne qualité. Les illustrations sont douces et très joyeuses ! Un ouvrage que je recommande vivement pour découvrir Tilly !

61o1xna0fil._sx195_

Résumé :

Il y a longtemps, très longtemps, elle fut ouverte et les Maux ont déferlé sur l’Humanité. La faute à Pandora et à sa maudite boîte. La boîte fut refermée mais le Mal ne peut être contenu pour toujours, et un fléau encore plus destructeur est sur le point d’être libéré. Cette force sombre, venue d’un univers parallèle, c’est Hellina, la gardienne des Enfers… Aidée de ses alliées, Anathema et Widow, Pandora, sait qu’elle est la seule à pouvoir y faire face. Les Déesses de la guerre s’affrontent dans un choc titanesque ! Tome 2/2

 

Mon avis :

La matière noire n’est pas un parasite extra-terrestre facile à battre. Pandora et ses alliées se doutent bien qu’avoir sauvé Hellina n’est pas suffisant pour être à l’abri de la menace. En Grèce, une ancienne ennemie de Pandora refait d’ailleurs surface. La soeur de Médusa, Satheeno, a été libérée de sa geôle et sème la terreur à l’aide des Harpies..

La matière noire est un ‘méchant’ intéressant, qui ne va pas se laisser faire facilement. En effet, on le voit dans ce premier tome, mais Pandora et ses alliées n’en sont pas totalement débarrassées, cependant, c’est une très bonne mise en bouche. On fait connaissance avec plusieurs ennemies et toujours dans un lieu différent. le scénario s’accélère alors que des sous-intrigues sont développées.

Les dessins mettent en valeur la force et la puissance des personnages. de plus, les couleurs sombres de la plupart des décors mettent en lumière les différents protagonistes.

51m1bitdhil._sx195_

Résumé :

On meurt tous un jour… pas forcément dès le premier chapitre ! C’est pourtant ce qui arrive à Henny. Mais elle se refuse à quitter notre monde sans avoir accompli une dernière tâche : retrouver, réconcilier et rendre heureux ses anciens amis. Drôle, farfelue et émouvante, Henny est l’amie qu’on rêve d’avoir à ses côtés… vivante de préférence !

 

Mon avis :

 

Katarina Bivald signe ici son troisième roman. Et c’est une réussite !

Si vous avez parcouru le résumé de Bienvenue au motel des pins perdus (Bienvenue pour faire plus court), vous vous êtes rendu compte du sujet particulier : le personnage principal meurt dès le premier chapitre mais reste parmi les vivants. Bienvenue m’a parlé, m’a chamboulée parce que certaines pensées d’Henny font écho en moi. C’est un roman qui m’a beaucoup fait cogiter, sur le sens de la vie notamment, et pas sûr que ce soit une bonne chose car je cogite déjà beaucoup trop ! Le fait qu’Henny ait 34 ans à sa mort ajoute au tragique de la situation, et son âge proche du mien, m’a encore plus marquée. Mais attention, on reste dans le cadre d’une comédie et pas celui d’une tragédie même si tout n’est pas drôle et enjoué.

La narration va alterner entre le présent et des flash-back plus ou moins lointains qui mettront en lumière des éléments qui sinon n’auraient pas ou peu de sens pour nous les lecteurs. Le livre va s’attacher principalement à cette bande d’amis d’enfance qui formait un cercle ressemblant aux « Trois mousquetaires » qui étaient bien quatre également. Henny étant réduite au rôle du fantôme.

Bref, si vous aimez les romans qui sortent de l’ordinaire, je vous conseille de lire Bienvenue au motel des pins perdus qui nous offre une pléiade de personnages avec des problématiques qui leur seront propre et qui aborderont aussi des thèmes forts et importants à mes yeux.  Pour résumé, on retrouve une histoire pleine d’amitié, de leçon de vie et d’ouverture d’esprit.