Archives de novembre, 2013

Un ange à la fenêtre, Darcie Chan

Publié: novembre 27, 2013 dans Uncategorized

 

 

Résumé : « Cela fait bientôt soixante ans que Mary McAllister vit seule, sans jamais sortir de sa luxueuse maison de marbre blanc, construite au sommet d’une colline surplombant la petite ville de Mill River. Ses liens avec le monde extérieur sont rares : quelques lettres, les visites d’un vieux prêtre et la fenêtre de sa chambre donnant sur la ville en contrebas. Pour la plupart des habitants de Mill River, la maison et son occupante restent un mystère. Trois nouveaux venus dans la petite ville – un policier, sa fille et son institutrice – vont s’intéresser à la vieille dame. Mais seul le père O’Brien connait l’histoire de Mary et le secret qui la maintient enfermée. »  

 

Mon avis :

J’avais lu de nombreux avis positifs sur ce livre et il me tardait donc de le découvrir ! J’ai pourtant été un peu déçu par le début du roman, car j’ai trouvé que l’intrigue était plutôt longue à démarrer. De plus, il a parfois tellement de descriptions que l’on a tendance à s’y perdre.  Heureusement, la deuxième partie a été à la hauteur de mes attentes ! A partir de ce moment, l’action prend vraiment place et le livre se lit à une vitesse folle ! Finalement, j’ai trouvé ce roman magnifique. Il nous raconte l’histoire d’une femme seule, dont la vie est vraiment très touchante. Une ode à l’altruisme ! C

Publicités

 

 

Résumé :

A la veille de ses quarante ans, Paul vient de perdre Maud. Peut-être. Onze ans de mariage balayés par l?aveu d?une aventure ratée avec une étudiante? Et tout déraille. Maud est partie, mais elle a laissé les enfants ? deux anges au regard bleu, adeptes de la manipulation sentimentale et des pires caprices. Parce qu?une calamité n?arrive jamais seule, tous décident alors de s?en mêler : Stéphane, son collègue, et le cortège des fâcheux de l?université ; Tom, son frère, un psy homosexuel sur le point d?adopter un enfant avec une amie lesbienne ; et bien sûr, elle. Sa mère. Un concentré de fiel et de rouerie qui débarque chez lui histoire de parachever le cauchemar. Pour la première fois, Paul doit se prendre en main. Dans ce tourbillon qui le dépasse, il découvre alors tout ce qui faisait le prix de sa vie d?homme fidèle.Avec une plume alerte et jubilatoire, Jean-Marc Rivière nous offre un roman plein d?humour qui désosse le couple, la famille et les certitudes.

 

 

Mon avis :

Je vous présente aujourd’hui un roman plein d’humour, à propos du couple, de la famille… Malgré son côté humoristique, le livre évoque le thème de l’infidélité. Ici, c’est Maud qui va en faire les frais, puisque son mari lui avoue qu’il l’a trompée avec une de ses étudiantes.Vient alors pour Paul une vraie remise en question

L’auteur nous décrit alors tout ce que ressent Paul, tout en douceur et en simplicité, et c’est très touchant ! Ces réflexions montrent à quel point de petites choses peuvent nous rendre heureux, et j’ai trouvé cette façon de penser vraiment belle.

Ce roman possède de nombreuses qualités : rempli d’émotions, bourré d’humour, il fait réfléchir le lecteur sur la vie de couple et ses difficultés, mais aussi sur ses joies ! Un joli roman pour un thème bien présent dans notre société !

 

 

Résumé :

Tib est un petit garçon qui vit au sein d’un clan, pendant la préhistoire. Il est affublé d’une tache de naissance sur le visage, alors tous les enfants se moquent de lui. Heureusement, il a trouvé le copain idéal : un dinosaure tout rouge, Tatoum. Jusqu’à présent, les autres pensaient qu’il s’agissait d’un ami imaginaire, au grand désespoir de Tib. Mais maintenant que tout le monde sait enfin qu’il dit la vérité, est-ce vraiment une bonne chose ? Et si ses parents décidaient de les séparer, pour la sécurité de Tib ?

 

Mon avis :

On retrouve dans ce tome Tib et Tatoum son ami le dinosaure. Ils adorent s’amuser ensemble et faire des bêtises dès qu’ils le peuvent ! Mais cette fois, la maman de Tib l’empêche de retrouver son ami…

J’ai trouvé une fois de plus cet album très drôle ! On ressent également bien l’amitié qui lie ces deux personnages attachants.

C’est une histoire très originale, agrémenté de dessins très colorés, qui donnent envie de lire !

Une belle découverte !

 

 

Présentation :

Cet ouvrage présente les différentes interventions du psychologue en psychologie de la santé (exemples : comment un psychologue doit-il intervenir auprès d’un patient cancéreux ? ou cardiaque ? ou d’un patient amputé suite à un accident ?).
Il est le projet du cours annuel de l’auteur qui a divisé son auditoire en différents groupes, chacun travaillant à la rédaction d’un chapitre en particulier.
Chaque chapitre (13 au total) est construit sur le même modèle à partir d’entretiens menés avec deux experts et deux patients : présentation du trouble ou de la maladie, prise en charge, lectures conseillées.

 

 

Mon avis :

J’ai trouvé cet ouvrage fort intéressant. Il est vrai que toutes ces histoires concernant le cerveau, son fonctionnement, la psychologie, m’intriguent énormément.  Ici, le sujet va plus loin puisqu’on s’intéresse également à la santé, et plus précisément à la santé liée à la psychologie. Les explications données par l’auteur sont claires et compréhensibles par tous. J’ai beaucoup aimé la forme prise par les explications, en effet, elles sont données sous la forme d’entretiens entre experts et patients.

 

 

Résumé :

Monsieur Ravel s’ennuie la nuit sur l’île d’Insomnie. En attendant la belle et grande vague, celle qui l’emportera loin de cette petite île de rien du tout, il pianote un air léger sur son piano à vapeur. Arrivent alors sur la plage une théière fumante, une délicate tasse chinoise et Gibraltar, un facétieux petit singe-tambour…

 

Mon avis :

Tout d’abord, un grand bravo pour l’illustration de couverture que je trouve magnifique, en partie grâce à ses couleurs toutes douces !

On rencontre dans cet album Monsieur Ravel, un homme qui s’ennuie. En effet, le temps n’avance plus à cause d’un grain de sable coincé dans l’horloge. Il aimerait quitter son île, mais ne trouve plus la clé de son bateau…

J’ai trouvé cette histoire très originale, fantaisiste, et donc particulièrement agréable à découvrir ! La musique qui accompagne le récit s’accorde très bien à celui-ci et ne fait qu’augmenter le rêve que l’on s’imagine à la lecture du livre.

Un magnifique album, aussi beau qu’intéressant à faire découvrir sans hésiter aux enfants !

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé :
Comment certaines caractéristiques de la langue chinoise influencent-elles la manière de penser et de se comporter des Chinois ?
Recelant une quantité inouïe de trésors philosophiques, le chinois nous invite à penser autrement. Sans verbe « être », sans « oui » ni « non », sans règles de grammaire fixes, sans conjugaison, le chinois ouvre à l’interprétation, la relativisation, et à la contingence.
À travers la linguistique, c’est une manière différente d’envisager le monde, de réfléchir et de construire la société qui apparaît. En nous aidant à mieux comprendre qui sont les Chinois, elle nous interroge également quant à notre propre langage et fonctionnement.

Mon avis :

A travers ce livre, Elisabeth Martens évoque un sujet très important : la langue et ce qu’elle reflète de l’Homme., et ici plus particulièrement à la langue chinoise.

J’ai appris beaucoup de choses sur cette langue ; par exemple qu’il n’y a pas d’alphabet, que 10% des mots n’ont qu’une syllabe, qu’il n’y a pas de grammaire, que les notions de temps et d’espace ne sont pas les mêmes que les nôtres…

L’auteur évoque également quelques points de mythologies, ce qui apporte encore un plus à ce livre très intéressant !

Ainsi, cet ouvrage est un ouvrage très enrichissant. D’autant plus que l’on sent que les informations fournies par l’auteur sont des informations sûres et bien documentées.

Une belle découverte de cette culture !

 

Une histoire d’hommes – ZEP

Publié: novembre 19, 2013 dans Uncategorized

 

 

Résumé :

Après s’être séparés plusieurs années auparavant, une bande de copains et membres d’un groupe de rock se retrouvent chez l’un d’eux, Sandro. Certains ont réussi, d’autres moins. Au détour de flash-back sur les concerts, la drogue, les amours passagères, ils comprennent les événements mal perçus à l’époque et découvrent que quelque chose de plus fort que la musique unit certains d’entre eux.

 

Mon avis :

Dans cet album, on se retrouve aux côtés d’un ancien groupe de rock, lors d’un week-end. L’un de ne semble pas avec eux, songeant à sa compagne, leur avenir, leur engagement… Et cela ne va pouvoir que s’accentuer lors de ce week-end, sachant le secret qu’il partage avec un ancien de ses camarades…

J’ai trouvé cette histoire vraiment superbe ! Le récit est très bien construit, et l’auteur parvient à nous amener exactement là où il le souhaite. J’ai beaucoup aimé la touche d’espoir qui ressort de livre. Le tout agrémenté de jolies illustrations aux traits fins !

 

Je connaissais et appréciais beaucoup Zep, mais cet album ne fait qu’augmenter mon admiration pour lui !

 

 

 

 


 

 

Résumé : Après leur séparation forcée, Aria et Perry laissent éclater leur passion au grand jour. Ils doivent pourtant se rendre à l’évidence : la tribu de Perry n’accepte pas la présence d’Aria, une Sédentaire. Aria décide alors de rejoindre seule la tribu des Cornans. La route est dangereuse mais, là-bas, la jeune fille pourra obtenir des informations sur le Calme Bleu, le seul endroit où l’Ether ne frappe pas, laissant aux hommes une chance de survie.

 

Mon avis :

Moi qui avait vraiment adoré le premier tome, vous vous doutez bien que j’avais hâte de découvrir le second !

On se retrouve avec les personnages, Perry et Aria,  quelques mois après les avoir quittés. Les événements qui les attendent vont leur permettre de tester leurs liens.

La tension que l’on ressent dans le livre est énorme, et il est donc très difficile de reposer le livre !  Les émotions que l’on peut ressentir tout au long du roman sont également très fortes.  Veronica Rossi, l’auteur, parvient à retranscrire tout cela à la perfection, un grand bravo !

Une fois de plus, j’ai adoré ce roman, et surtout ces deux personnages très unis.

A lire, ou a découvrir si ne vous connaissez pas encore cette saga  !

 

 

 

 

Résumé :

Les Cévènnes, en cette année 1716 sont encore très marquées par les affrontements entre les catholiques et les protestants.  Les tensions sont encore nombreuses entre les deux religions, et peu nombreuses sont les familles qui n’ont pas perdu de membres dans lors des dragonnades ou de vengeances.

C’est dans ce cadre que grandit Eléonore. Orpheline, elle a été confiée au soin de Manille, un convers de l’abbaye de Pierres Plantées.

Eléonore a un secret : une voix angélique. Hors, dans la religion catholique les femmes n’ont pas le droit de chanter… De plus, elle est découverte par le prêtre alors qu’elle assiste aux diverses messes de l’abbaye, bravant là l’interdit de s’approcher d’une abbaye d’homme pour une femme…..

Sa punition sera d’intégrer plus tôt que prévu un cloître de sœurs cisterciennes… C’est lors d’une messe que La comtesse de Lesle, bienfaitrice de l’abbaye, la remarque et l’embauche à titre de chanteuse privée…

 

Mon avis :

 

On suit ici l’héroïne dans la découverte de son histoire, et plus particulièrement de l’histoire de sa famille. Cette découverte va être accompagnée d’une histoire d’amour.

Rentrer dans le récit n’a pas été très simple pour moi, mais je pense que les plus fleurs bleues y arriveront davantage ! D’autant plus que le style de l’auteur est agréable à lire.

Heureusement, à côté de cette romance, il y a aussi des détails historiques concernant les relations entre catholiques et protestants. J’ai trouvé ces passages très intéressants car ils étaient bien expliqués, et surtout bien documentés !

Un bon roman, sauvé par ses détails historiques !

 

 

Résumé :

Sous le nom de François, Jorge Mario Bergoglio est le premier pape jésuite et premier pape sud-américain. Le nouveau pontife, dont le premier acte est une simple requête : «S’il vous plaît, priez pour moi», est un homme de prière, un homme d’action et un homme humble, qui a toujours fait passer les autres avant lui-même. En réalité, ce fut Bergoglio qui se retira de la course, lors de l’élection papale de 2005, pour faciliter l’ascension de Benoît XVI.
Toutefois, le nouveau pape doit faire face à une Église catholique en crise ; une Église qui a perdu l’impact médiatique de Jean-Paul II et qui ne parvient pas à se sortir de scandales pédophiles à répétition, sans parler des fuites de documents de l’ancienne administration du Vatican. Sa première année de pontificat a toutes les chances de ne pas être un long fleuve tranquille, mais ni cet homme ni l’Église elle-même ne se sont jamais dérobés face aux défis qui se dressent devant eux.
François, ce pape austère et simple, jouit d’une impressionnante formation théologique. Homme de son temps, il se déplace en métro ou en bus comme n’importe quel autre citoyen. Infatigable dans son combat contre la pauvreté et la marginalisation, il représente une lumière dans la nuit et un espoir pour les membres les plus pauvres et les plus persécutés de l’Église. Un printemps catholique arrive-t-il enfin après un très long hiver ?

Mario Escobar a écrit de nombreux ouvrages et articles sur l’Inquisition, la Réforme protestante et plusieurs groupes religieux. Directeur exécutif d’une ONG, il dirige aussi le magazine Nueva historia para el débat. Passionné par l’histoire et ses mystères, il s’est spécialisé dans les biographies des Espagnols et des Américains non conformistes.

 

Mon avis :

Il est vrai que de nombreux livres ont pour sujet le pape François, mais c’est celui des éditions Dervy, écrit par Mario Escobar, que j’ai choisi de découvrir.

On y apprend énormément de choses sur cet homme. On y découvre aussi quels sont les enjeux et les défis de ce rôle qui lui a été confié.

La manière dont Mario Escobar nous présente ce grand personnage est très intéressant, mais aussi très simple, si bien qu’il n’est pas compliqué de suivre l’évolution du Pape François.

Un livre très intéressant sur un homme dont on devrait savoir plus de choses !