Archives de avril, 2014

[Je trace, j’efface] Je dessine

Publié: avril 29, 2014 dans Uncategorized

 

 

Mon avis :

Voici un petit livre très sympa et très utile pour apprendre à dessiner. Grâce au feutre effaçable fourni, l’enfant peut dessiner en repassant sur les pointillés, mais également continuer certaines scènes en laissant libre cours à son imagination. J’aime beaucoup ce principe de pages plastifiées qui se nettoient très facilement : le livre a donc une durée de vie infinie ! Une méthode très ludique et qui plaît beaucoup aux enfants !

Je le conseille à toutes les mamans de futurs artistes en herbe !

 

 

 

 

Résumé :

Je m’appelle Europe témoigne de la vie apparemment ordinaire d’un immigré qui s’immerge dans une nouvelle culture. C’est le roman d’une renaissance : découverte d’une autre langue, initiation aux sens cachés derrière les mots et expressions les plus banals, exploration de l’étrangeté fondamentale du statut d’immigré dans une société en proie à de nombreux démons, apprivoisement de l’autre au moment de nouer les premiers liens affectifs dans une nouvelle patrie.

Une curiosité insatiable envers tous ceux qui, comme lui, ont dû s’inventer un nouveau moi, un nouveau présent, amène le narrateur à laisser parfois la parole à d’autres migrants, venus des quatre coins du monde, et qui racontent leurs parcours souvent extravagants, la manière dont ils essayent de se retrouver dans leur histoire personnelle, pleins de désespoir, de résignation ou d’énergie.

Les pages de ce roman comptent parmi les plus subtiles qui aient été écrites sur cette expérience si particulière consistant à changer de langue. Je m’appelle Europe confirme tout le talent que la critique française et étrangère a reconnu à Gazmend Kapllani. Un talent qui fait de lui l’une des voix les plus précieuses de la littérature européenne contemporaine.

Mon avis :

Dans ce roman, on suit l’installation de l’auteur en Grèce ainsi que ses premières expériences dans le pays. On va aussi faire la rencontre d’Europe, qui sera son premier amour grec. Au coeur du roman, on retrouve des récits d’immigrés, comme pour montrer que l’histoire que nous raconte l’auteur peut s’appliquer à tout un tas d’autres hommes. Attention, ce livre n’est pas qu’un roman sur l’immigration. C’est avant tout une magnifique histoire d’amour.

J’ai vraiment adoré ce roman, et toutes les émotions que j’ai pu ressentir tout au long de ma lecture. C’est vraiment une ode à la vie, à l’amour, au respect de l’autre.

Je ne peux que vous conseiller ce livre, qui vous fera rêver, j’en suis sûr !

 

 

Résumé :

Début du XIVe siècle. Bel homme cultivé et fort riche, Hardouin cadet-Venelle, bourreau, n’a jamais porté sa charge comme un fardeau jusqu’à ce qu’il sangle sur le brasier Marie de Salvin, une innocente. Une quête l’anime depuis : faire vraie justice. Persuadé de l’innocence de Mahaut de Vigonrin, accusée d’avoir empoisonné son beau-père et son mari, il veut tout tenter pour la sauver du bûcher. Mais la destinée de Mahaut est entre les mains du bailli, Louis d’Avre, fraîchement nommé dans cette seigneurie bretonne, alors que la grogne monte dans le royaume après le renchérissement de la monnaie royale.
Pire : d’étranges méfaits surviennent. Des enfants confiés aux tours d’abandon de la ville disparaissent, deux jeunes femmes sont assassinées et un garçonnet est tué en pleine forêt… Louis d’Avre demande l’aide d’Hardouin. Certain que justice ne sera rendue à l’identique à deux servantes trépassées et à la maîtresse installée d’un noble jouissant de puissantes protections sauf s’il s’en mêle, il accepte. M. Justice de Mortagne ne reculera devant rien, ni la férocité, ni la ruse, ni l’amour, ignorant que le plus blessant des trois n’est pas celui qu’il croit.

 

 

Mon avis

Moi qui attendait beaucoup de ce roman, j’ai été plutôt déçu de ma lecture. J’aimais beaucoup le sujet de départ : un serial killer qui sévit au Moyen Age. Malheureusement, ce sujet n’est que secondaire, et l’affaire est résolue beaucoup trop rapidement à mon goût. En fait, ce qui « remplit » ce livre, ce sont surtout des histoires politiques, c’est-à-dire pas du tout ce à quoi je m’attendais.

Malgré tout, je reste sous le charme de la plume de Andrea H. Japp. Les informations historiques qu’elles nous glissent tout au long de son roman sont toutes plus intéressantes les unes que les autres.

En ce qui concerne les personnages ,je pense que c’est un point positif de ce livre. En effet, je trouve qu’ils sont vraiment proches des gens que l’on pouvait rencontré à cette époque, surtout si on s’arrête sur leur façon de s’exprimer, parfois grossière !

En bref, un roman qui vaut le détour mais dont le sujet n’est pas assez exploité à mon goût.

 

 

 

 

Mon avis : J’ai beaucoup aimé cet imagier, dans lequel l’enfant peut découvrir plus de 270 mots du quotidien ! Ils sont classés par catégorie, : nourriture, vêtements, animaux, couleurs, famille… Ainsi, l’enfant peut facilement se repérer dans l’imagier.
Les illustrations sont très jolies et permettent à l’enfant de bien reconnaître les différents objets. L’ensemble est très coloré, donc très agréable à regarder. Enfin, les pages cartonnées permettent une manipulation sans risque pour les plus petits.

Un bel imagier à découvrir !

 

Rockin’Johnny

Publié: avril 11, 2014 dans Uncategorized

 

 

Résumé :

1954. Deux enfants fuguent et s’en vont suivre un groupe de rock parti pour enregistrer son premier disque. Une rixe dans les rues de Memphis, un concert improvisé, une rencontre inattendue avec un chanteur prometteur prénommé Elvis…

Rockin’ Johnny est une plongée inoubliable dans l’Amérique des années 50 et les débuts du rock’n’roll !

 

Mon avis  :

J’ai vraiment adoré ce livre qui m’a fait voyager au coeur de l’Amérique des années 50. Ce livre-CD nous transporte dans l’Amérique des années 50 !

Il est très agréable d’écouter, au fil du récit, des tubes de l’époque mais aussi des titres moins connus qu’on prend beaucoup de plaisir à découvrir. Bien que cela ne soit pas mon style de musique favori, j’ai trouvé vraiment intéressant cette plongée au coeur du rock des années 50.

Même les illustrations et les couleurs choisies collent parfaitement à l’époque du récit !

Petit point négatif : je trouve que la voix de l’auteur n’est pas forcément adaptée pour les enfants. Il aurait été préférable, je pense, que la voix soit plus douce.

 

 

 

Présentation :

100 activités à la fois amusants et éducatifs pour les enfants de 0 à 2 ans pour :
-développer leur mémoire, leur esprit logique et leur concentration.
-les initier au langage, à la musique, à la nature.
-stimuler leur coordination et leur faire prendre conscience de leur corps.
-entretenir autour d’eux un climat de tendresse, d’affection et de gaieté.

 

Mon avis :

Ce livre est super pour les jeunes papas, pour les aider à devenir un papa sur de lui !

Le livre est divisé en cinq parties :

Le livre est coupé en cinq parties :

– Routines et jeux pour tous les jours

– Un corps qui ressent, bouge, exprime, découvre

– Un mode de sens

– Dans la nature

– Manipulation, création et imagination

Pour chaque partie, on trouve un grand nombre d’activités : massages, comptines, jeux avec les mains…

Finalement, ce livre peut tout aussi bien être conseillé aux jeunes mamans, puisque les activités sont variées et s’adaptent tout à fait à la fois aux papas et aux mamans.

Un livre vraiment très utile !

 

 

Je vous présente aujourd’hui un livre de coloriages très sympa. Dans ce livre rose, on retrouve la fée, le dragon, l’éléphant, le pingouin, l’oiseau, le chat, le nounours, l’ange, la poupée, la sirène…

La version rose est plutôt destinée aux filles (il en existe une bleue plutôt réservée aux garçons) mais je pense que les dessins s’adaptent à tous les enfants.

Sur chaque page, on retrouve le modèle et le dessin, si bien que l’enfant peut recopier s’il le souhaite le modèle.

Les dessins ne sont pas trop complexes et s’adaptent donc même aux plus jeunes.

J’ai beaucoup aimé retrouver en bas de chaque page une phrase à compléter, qui est très bien pour exercer les enfants à la lecture et à l’écriture. Egalement, les nombreux autocollants m’ont beaucoup plu, et encore plus aux enfants !