Archives de août, 2014

 

 

Résumé :

Les mauvaises consciences de nos démocraties
Traîtres pour les uns, héros modernes pour les autres, les lanceurs d’alerte défient le système en dénonçant ses turpitudes. Ils ne veulent pas le casser mais l’améliorer, transgresser pour mieux consolider le subtil et fragile équilibre de la démocratie, quitte à révéler des informations parfois extrêmement sensibles, à provoquer des crises politiques. Leur arme : la vérité, preuves à l’appui. Mais une vérité pas toujours bonne à dire. Du coup, ils divisent. Leur sacrifice pour le bien commun suscite la suspicion ou, à l’inverse, le respect – à l’image des dissidents d’antan, adulés par les uns pour avoir dénoncé les dérives des autres mais voués aux gémonies par ceux dont ils exposent les abus. Personnages tragiques par excellence, beaucoup ont été immortalisés par le grand écran.
Florence Hartmann retrace le portrait de quelques figures emblématiques, connues ou moins connues des lecteurs français, issus de quatre démocraties sur trois continents. Ils ont livré bataille, d’abord de l’intérieur puis, faute d’être entendus, ils ont franchi le pas et exposé publiquement la face cachée de nos démocraties. Ils ont découvert la puissance des forces qui se sont déchaînées contre eux mais ont, parfois, changé le cours de l’histoire. On ne brûle pas les sorcières des temps modernes, ces prophètes du malheur qui viennent enrayer la machine parce qu’ils savent que, sans une alternative au silence, elle ira à vau-l’eau. S’ils s’en sortent parfois aujourd’hui, ce n’est que sous la pression de l’opinion publique.
Le récit de leurs périples est aussi l’occasion de faire le point sur l’état de santé de nos démocraties, sur notre perception des valeurs qui la fonde, sur cette perte réelle ou supposée de tout idéal et de toute vision d’avenir.

 

Mon avis :

J’ai énormément apprécié lire cet ouvrage, car il m’a permis de comprendre une notion dont on entend beaucoup parler dans les médias : les « lanceurs d’alerte ». On peut penser à Bradley Manning ou encore Irène Frachon qui ont choisi de révéler aux yeux de tous des scandales. 

L’auteur, au début de son livre, nous présentent cette notion de façon plutôt générale. Elle nous évoque aussi la perception de cette notion par la société, pas toujours apprécié de tous. Par la suite, Florence Hartmann nous présente différents cas, plus ou moins d’actualité. On découvre alors que les gouvernements sont prêts à tout pour mener la politique comme ils l’entendent : manipulations, espionnages et bien d’autres… 

Un livre très clair et très intéressant, qui m’a permis de comprendre et d’apprendre un tas de choses !

 

 

 

Résumé :

 » Si je peux changer une vie en écrivant mon histoire, je considérerai que j’ai fait mon devoir.  » Née en Afrique du Sud, Zelda la Grange a soutenu l’apartheid, en tant qu’afrikaner, blanche. Pourtant, quelques années après la fin de la ségrégation, elle devient l’assistante personnelle de Nelson Mandela. Alors qu’on lui a enseigné qu’ils sont ennemis, elle apprend à respecter et à admirer cet homme, qu’elle appelle bientôt « Khulu », ou « grand-père ». Cette jeune dactylo d’une vingtaine d’années va finalement passer toute sa vie d’adulte à soutenir et à prendre soin de l’homme le plus respecté au monde. Dans les pas de Nelson Mandela, Zelda nous entraîne dans l’intimité des rencontres avec la Reine Elizabeth, Barack Obama, Bill Clinton, Bono, Nicolas Sarkozy, Jean-Paul II, Jacques Chirac, Morgan Freeman, Charlize Theron…  » Good morning, Mr Mandela  » est un livre bouleversant sur l’amour et la deuxième chance. Au fil de son récit, la jeune femme nous raconte la lente métamorphose qui l’a conduite vers ce qu’elle est aujourd’hui. Peu importe qui nous sommes ou ce en quoi nous avons cru, Zelda nous montre que nous avons tous le pouvoir de changer.

 

Mon avis

Good Morning, Mr Mandela est un roman autobiographique qui m’a énormément plu. En effet, l’auteur nous y livre tout un tas d’anecdotes très intéressantes sur Nelson Mandela, qui a été son patron de 1994 jusqu’à sa mort. Zelda de la Grande a en fait été le bras droit de Mandela durant de nombreuses années. Elle nous raconte alors tout ce qu’elle a vécu aux côtés de ce grand homme, tout ce qu’il lui a appris. Ce livre raconte également la fin de la vie de Nelson Mandela, ce qui m’a beaucoup touché. L’auteur chercher également, à travers son livre, à faire son deuil, ce qui ajoute énormément d’émtions à la lecture de ce livre.

Un livre que je ne peux que vous conseiller si vous souhaitez en apprendre davantage sur ce grand homme qu’était Nelson Mandela. Vous ne serez pas déçus par le témoignage de cette femme qui a vécu au plus près de lui !

 

Le dernier déluge de Davis Emton

Publié: août 19, 2014 dans Uncategorized

 

 

Résumé :

Une nuit de Noël, dans un Paris disloqué par la crue du millénaire, une jeune femme reçoit un étrange colis : un nouveau-né enveloppé dans une membrane protectrice, avant de se retrouver poursuivie par des tueurs au service de pays et d’organisations aux objectifs contradictoires. Au cours d’un périple effréné dans une capitale à moitié submergée, elle apprendra que l’enfant est porteur d’une souche virulente du SIDA, transmissible par l’air. Euthanasier le nouveau-né permettrait l’élaboration d’un vaccin salvateur. Vivant, il libérerait dans l’atmosphère un mutant foudroyant qui exterminerait la race humaine. Que doit faire sa  » mère  » ? Une galerie de personnages inquiétants : généticien manipulateur de virus, milliardaire psychopathe, tueur sanguinaire venu d’Asie, agent secret américain, préfet de police déchiré entre devoir et morale, sans oublier le nouveau-né enfermé dans sa bulle…

 

Mon avis :

 

J’ai beaucoup aimé ce roman dans lequel le suspense est présent du début à la fin. Le scénario est très original. En effet, il s’agit d’une jeune femme qui découvre un bébé enveloppé dans une membrane. Ce bébé est recherché par des tueurs… La jeune femme va découvrir que cet enfant a le destin de la Terre entre ses mains !

L’action est très prenante, du début à la fin. D’ailleurs, le dénouement a été à la hauteur de mes attentes, dans la lignée du récit. 

Un roman plein d’action que je vous conseille fortement !

 

 

 

 

 

 

 

 

Microscopie à champ de force, spectroscopies RMN, modélisation moléculaire, etc., la chimie évolue vers des méthodes d’investigation qui demandent une bonne assimilation des concepts quantiques. Composé de nombreux exemples et exercices tirés de cas concrets, cet ouvrage accompagnera les étudiants en 2e cycle de chimie et de sciences physiques dans leur apprentissage du monde quantique.

Résumé

Ce manuel énonce, de manière progressive, les principaux concepts quantiques qui sont nécessaires à la compréhension des descriptions microscopiques sur les phénomènes chimiques et plus particulièrement sur les liaisons chimiques. En effet, la chimie évolue vers des méthodes d’investigation (microscopie à champ de force, spectroscopies RMN, LEED, modélisation moléculaire,…) dont les données demandent une bonne assimilation des concepts quantiques.

Cet ouvrage s’adresse aux étudiants en 2e cycle/Master de chimie, de chimie-physique et de sciences physiques. Des exemples et des exercices tirés de cas rencontrés en chimie sont proposés afin d’accompagner l’étudiant dans son apprentissage du monde quantique. Les notions mathématiques de base sont rappelées en annexes et les solutions développées sont disponibles sur Internet.

 

Mon avis : Ce livre est une véritable bible pour tous les étudiants en chimie. Les explications sont très claires, accompagnées de schémas, illustrations, qui permettent de bien comprendre les différents phénomènes. Des exercices sont également proposés, de quoi mettre en application ce qui vient d’être appris ou revu. Petit plus : les notions de mathématiques de base sont rappelées en annexes. Pas d’excuse pour rater son année !

 

 

Résumé :

Eliot s’inquiète et s’impatiente de jouer avec les jumeaux que leEliot s’inquiète et s’impatiente de jouer avec les jumeaux que le gros ventre de sa maman annonce.  » Vraiment très bien pour la fratrie  » annonce un commentaire sur le site de la Fnac.  » Cette série, outre d’être drôle et sensible, vous aidera à préparer les frères et sœurs à l’arrivée de jumeaux dans la fratrie, à les accompagner après leur venue (…) et à leur parler de la joie et la chance unique d’avoir un jumeaux/ une jumelle…  » signale jumeauxandco, le site de parents et futurs parents de multiples. gros ventre de sa maman annonce.

 

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé cet album, dans lequel on rencontre Eliot, un petit garçon de deux ans qui va bientôt devenir un grand frère… de deux jumeaux ! Il est déjà chamboulé par cet événement, car son quotidien est bien différent, et le sera d’autant plus après la naissance !

C’est un très bel album qu’il faut à tout prix faire lire aux enfants qui s’apprêtent à devenir grand frère ou grande soeur, pour leur faire comprendre tout ce que cela implique, mais également pour leur faire comprendre qu’ils auront toujours la même place dans le coeur de leur maman !

Les illustrations sont vraiment très jolies : un très agréable moment de lecture !

 

 

Résumé

 

En cette année 1791, à Stockholm, la vie est presque parfaite pour Emil Larsson, fonctionnaire au Bureau des douanes, joueu r et célibataire endurci. Mais voilà qu’un soir, Mme Moineau, tenancière d’une maison de jeu très privée et cartomancienne de son état, lui fait part d’une vision qu’elle a eue le concernant : amour et union sont promis à Emil. Elle lui propose de lui tirer une Octave, un tarot préfigurant les huit personnes susceptibles de l’aider à réaliser cette vision, s’il parvient à les trouver. Intrigué, Emil commence donc sa quête. Mais au cour s d’une partie de cartes, les pouvoirs de l’Octave se révèlent dans toute leur profondeur : il ne s’agit plus seulement d’une affaire de cœur. Réunir les Huit est à présent crucial pour tirer le pays du chaos qui le menace. Sous le règne du roi Gustave III, tandis que les vents révolutionnaires font rage à travers les capitales européennes, La Divine Géométrie nous présente une galerie de personnages hauts en couleur dans un récit empreint de mystère et de magie.

 

 

 

MON AVIS

 

A travers ce roman, KAren Engelmann nous fait découvrir l’histoire de la Suède au XVIIE siècle. Moi qui suis passionnée d’histoire, j’ai pris énormément de plaisir à lire ce livre. Je me suis vite retrouvé plongé à la cour du roi Gustave III. L’auteur réussit à mêler personnages réels et personnages fictifs, ce qui apporte énormément au récit ! Je pense qu’il est rare de trouver des livres qui évoquent l’histoire de la Suède, celui-ci m’a donc paru original et m’a fait passer un bon moment. De plus, on sent que l’auteur est vraiment bien documentée et qu’elle ne nous livre que des faits réels. Je ne peux que conseiller ce roman aux passionnés d’histoire, et plus encore à ceux qui souhaitent découvrir ce charmant pays qu’est la Suède.