Archives de août, 2015

Résumé :

Lorsque Madeleine apprend le suicide de son père, un suicide pourtant attendu et redouté, sa réaction n’est pas celle qu’elle avait consciencieusement préparée. Désarmée, elle décide de remettre à plus tard l’affrontement de son deuil en s’envolant pour le Cambodge. Là, entre paumés des cinq continents, expatriés tordus et coutumes locales étranges, une communauté improbable se rassemble, soudée à grand renfort de séduction, de rires mêlés d’anglais de série télé et surtout de mojitos. Un mensonge en entraînant un autre, comme s’il en fallait toujours plus pour brouiller ses repères, Madeleine se retrouve embarquée dans l’organisation d’un défilé de mode. Car Phnom Penh a aussi sa Fashion Week. Et si cette terre d’exil et ces drôles de compagnons d’infortune ne se révèlent ni salutaires ni réconfortants, ils deviennent les décors et les acteurs d’un théâtre incongru vibrant d’humanité, d’aventures improbables et d’amours incertaines. Fuite en avant physique et psychologique, Hôtel International est le roman d’un vie mise entre parenthèses.

Mon avis :

J’ai trouvé dans ce roman beaucoup de points positifs. Tout d’abord, l’héroïne du récit, Madeleine, est un personnage sympathique auquel je me suis facilement attachée. D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé son humour, souvent froid. Elle prononce aussi beaucoup d’expressions et de citations qui m’ont souvent donné le sourire. Il y a également une histoire intéressante, dans laquelle je me suis facilement plongée et que j’ai apprécié suivre au fil des pages.

Ce roman vous parlera des relations d’amitié en priorité, mais également du malheur qui nous touche et de la difficulté de sortir la tête de l’eau. Le récit est bien mieux que ce que laisse penser la quatrième de couverture, il est bien plus profond, et pour cela, je vous conseille de vous y plonger !

Publicités

Sur tous les fronts – Tom Clancy

Publié: août 26, 2015 dans Uncategorized

Résumé Tomes 1 et 2 :

Le nouvel objectif du terrorisme islamiste : frapper au cœur l’Amérique profonde plutôt que ses symboles. Et pour mieux infiltrer le pays, un allié aussi improbable que déterminé : les cartels de la drogue mexicains.
Ex membre des commandos SEAL recruté par les services spéciaux de la CIA, Max Moore revient du Pakistan. Il est l’homme de la situation. Le seul capable de combattre sur tous les fronts.

« Espérons que ce plan d’attaque des grands aéroports américains ne tombera pas entre les mains des talibans ! Des attentats du 11 septembre à l’exécution de Ben laden, Tom Clancy a souvent fait preuve d’un incroyable sens de l’anticipation, alors croisons les doigts… Vous allez dévorer ce Clancy pur jus ! ». Washington Post

Mon avis :

J’ai toujours pensé que Tom Clancy était une référence dans ce genre littéraire. Cela faisait un petit moment que je n’avais pas lu un de ses romans, et bien, j’aime toujours autant !

Ce qui me plaît particulièrement, c’est que ses récits sont toujours bien documentés. En plus de passer du bon temps, on apprend donc énormément de choses. En ce qui concerne les personnages, ils sont tous très bien construits, profonds. On a l’impression qu’ils sont réels, et pas seulement des personnages de papier. Comme à son habitude, Tom Clancy nous livre un récit très rythmé et bourré de suspense.

Si vous ne connaissez pas encore cet auteur, foncez sans plus attendre !

Résumé : 

Un livre avec des matières pour appréhender le monde, s’approprier les mots du quotidien et partager avec bébé.

Un imagier graphique, aux couleurs contrastées. Des matières à toucher qui participent au développement de bébé.

Mon avis :

J’ai trouvé ce petit album très intéressant. En effet, il présente les 4 saisons de l’été pour les plus petits. C’est un livre à toucher qui est donc adapté aux plus jeunes. Le vocabulaire présenté est celui du quotidien, parfait pour apprendre ! Pour chaque saison, il y a une dizaine de mots à apprendre. Le tout est très coloré, très agréable à regarder. Les illustrations restent néanmoins simples afin que l’enfant se concentre surtout sur le thème dont il est question, à savoir les saisons. J’aime beaucoup cette collection des éditions Tourbillon que je vous recommande fortement pour vos petits !

La Fille du train de Paula Hawkins

Publié: août 24, 2015 dans Uncategorized

Résumé :Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

Mon avis

Je vous donne aujourd’hui mon avis sur un thriller dont on entend énormément parler. Et bien, tout ce bruit autour du roman est bien mérité puisque j’ai trouvé ce thriller vraiment très réussi !

Tout d’abord, en ce qui concerne les personnages, il y en a ici trois principaux, trois femmes. L’auteur cherche à nous en dresser un portait assez sombre. J’ai beaucoup apprécié la facilité de l’auteur à nous éloigner de ces personnages justement à cause de leur côté sombre, c’est réussi !

Le suspense est au rendez-vous. J’ai lu le roman très vite car chaque page me donnait envie de lire la suivante. La plume de l’auteur est bien travaillée mais se lit très simplement. J’ai beaucoup aimé suivre les pensées des personnages, on a ainsi l’impression de tout connaître d’eux.

Seul petit bémol, j’ai trouvé assez rapidement la solution de l’intrigue. Cela n’enlève rien au fait que j’ai passé un très bon moment littéraire. Et puis quelle satisfaction de résoudre l’intrigue !

Petits et gros engins du chantier

Publié: août 21, 2015 dans Uncategorized

Mon avis

Voici un documentaire tout en carton qui intéressera les tout-petits en quête de nouvelles connaissances ! Ici, ils partiront à la découverte des engins du chantier. C’est très intéressant car ces machines sont visibles régulièrement, ils appartiennent au quotidien et il est intéressant que les enfants puissent les connaître. Tous les engins du livre sont conduits par des animaux, ainsi les enfants sont très attirés par la lecture de cet ouvrage. Les dessins sont très colorés. Encore une belle réussite chez les éditions Tourbillon !

Mariez-vOus ! de Alain Germain

Publié: août 19, 2015 dans Uncategorized

Résumé : Mariage pour tous Homosexualité Amour Famille
A la lumière de la loi sur le mariage pour tous, une correspondance s’établit à distance entre un fils et son père. Une correspondance qui, en mettant des mots sur les non-dit, fait triompher l’amour et la tolérance.

Mon avis :

Dans ce livre, on découvre 4 lettres écrites par un adolescent de 16 ans prénommé Grégory. Il va découvrir grâce à sa petite amie que ce qui se passe entre son père et son meilleur ami est bien plus que de l’amitié… Dans ses lettres, Grégory demande aux deux hommes de se marier.

Le sujet abordé n’est pas simple, et pourtant tout est dit avec une réelle facilité. Cela m’a un peu dérouté car on sait tous très bien que cela n’est pas forcément ainsi dans la vraie vie !

Cette nouvelle prône la tolérance, c’est pourquoi je pense qu’il faut la lire, afin d’ouvrir son esprit. J’ai néanmoins trouvé que le texte n’était pas assez engagé, il ne convaincra donc pas les plus obstinés !

Une nouvelle bien intéressante tout de même !

Résumé :

Chez les Monferreau, quand on aime son grand-père, on en reprend au dessert !

Pourtant, il serait plutôt vieille carne que doux agneau, Victor. Déformation professionnelle. Du temps de sa splendeur dans la vie active, il était tortionnaire. Ça laisse des traces. De sang, bien sûr, mais aussi psychologiques. Et génétiques, a prirori. Ce cher démon se retrouve ainsi à la tête d’une horrible famille qu’il mène à la baguette et dont les membres sont tous plus dérangés du ciboulot et pervers les uns que les autres. Ils vivent sous le même toit, dans une grande maison des horreurs à l’intérieur de laquelle ils peuvent commettre les pires méfaits. C’est qu’ils sont sept, les Monferreau, comme les péchés capitaux. Voilà qui en dit long.

Alors malheur à ceux qui croisent leur route. Malheur à Anne et Ludo, une sœur et un frère en cavale, que le destin pousse en ces terres maudites et qui, bien contre leur gré, vont faire éclore un à un, comme autant de fleurs vénéneuses, les pires secrets de ces horribles gens. Mais ne croyez rien de ce que vous lirez, n’ayez confiance en personne, doutez de tout et de tous, y compris de votre raison.

Une seule chose est sûre : malheur à ceux qui tombent aux mains de la tribu. On vous aura prévenus.

Mon avis

Je n’avais jamais lu ce genre littéraire, bien différent de ce que j’ai l’habitude de lire. Déjà la construction est originale puisque le roman contient 6 épisodes formant une saison, tel une série télé. La lecture est très rapide, et j’ai trouvé ce concept très sympa à lire en vacances.

J’ai eu un peu de mal à accrocher car j’ai trouvé le début un peu plate. Heureusement, très vite des rebondissements plein de mystère arrivent.

Attention, ce genre pourra vous paraître trop vulgaire. Cela m’a un peu gêné au début, mais finalement, cela m’a fait du bien de découvrir ce genre littéraire qui m’a permis de passer de très bons moments de détente !

Les personnages sont assez spéciaux, il est donc difficile de s’y attacher, mais je pense que c’est une force de ce genre littéraire. Les personnages sont étranges, et c’est hilarant !

Un genre original qui vous détendra forcément !

Résumé : Sauter dans les flaques à pieds joints, arroser son potager, ramasser des crabes à l’épuisette, regarder les poissons sous l’eau… autant de plaisirs enfantins réunis dans cette délicieuse compilation. Comme dans les précédents volumes, elle associe chansons d’artistes, comptines traditionnelles et jeux de doigts et donne à entendre de très jolies voix d’enfants et d’adultes.

Mon avis :

Cet album cartonné contenant un CD d’éveil musical d’une durée de 15 minutes m’a beaucoup plu. Même après plusieurs lectures/écoutes, on ne s’en lasse pas ! J’ai beaucoup aimé le thème aquatique ainsi que les très belles illustrations de Cécile Hudrisier qui sont très colorées. Du côté sonore, c’est également positif, tout est très entrainant et agréable à écouter.

Je suis une fois de plus séduit par cette collection qui est très adaptée aux plus jeunes… et à leurs parents !

Dust de Sonja Delzongle

Publié: août 12, 2015 dans Uncategorized

Résumé :

Quelque part en Afrique, la mort rôde…
2010. Dans un terrain vague de Nairobi, un gamin à vélo s’amuse à rouler dans une grande flaque sur le sable ocre. Du sang humain, répandu en forme de croix. Sans le savoir, le garçon vient de détruire une scène de crime, la première d’une longue série.
2012, à Nairobi. Une femme albinos est décapitée à la machette en pleine rue. Le tueur a emporté la tête, un bras aussi. Elle a été massacrée, comme beaucoup de ses semblables, parce que ses organes et son corps valent une vraie fortune sur le marché des talismans.
Appelée en renfort par le chef de la police kenyane, Hanah Baxter, profileuse de renom, va s’emparer des deux enquêtes.
Hanah connaît bien le Kenya, ce pays où l’envers du décor est violent, brûlant, déchiré entre ultramodernité et superstitions.
Mais elle ne s’attend pas à ce qu’elle va découvrir ici. Les croix de sang et les massacres d’albinos vont l’emmener très loin dans les profondeurs du mal.

Mon avis :

J’étais très emballée par le résumé de ce roman, ainsi que par le début de ma lecture. Cependant, j’ai été un peu perturbé par le style d’écriture de l’auteur. En effet, j’ai trouvé que parfois c’était un peu enfantin. Du coup, des événements parfois très poignants se trouvent décrits de façon plutôt banale. Je pensais que je serai touché par ma lecture, voire bouleversé, mais toujours ce style m’a empêché de profiter pleinement de ma lecture. Malheureusement, cela ne s’est pas arrangé car j’ai très vite deviné le nom du coupable. L’intrigue était bien trop facile à déceler pour moi.
En bref, un livre qui avait énormément de potentiel mais ce dernier a été gâché par un style trop enfantin à mon goût.

Résumé :

« Perchée au sommet de la butte Montmartre, une maison sertie de terrasses suspendues domine Paris. Une femme vit là depuis vingt-cinq ans. Seule. Ce 2 mai 1987, elle décide que cette maison, dont elle a toujours dit qu’elle était sa «chaussette», sera son tombeau. Ce samedi soir, dans le Paris désert d’un week-end du 1er mai, elle va mettre fin à ses jours. »

Mon avis :

J’ai passé un très bon moment en lisant ce livre. Tout d’abord, l’écriture de l’auteur est très belle, très agréable à lire. Les mots utilisés par l’auteur sont très justes et ce livre m’a beaucoup touchée. Le thème m’a également beaucoup plu : il s’agit d’une conversation entre deux femmes qui font le bilan de leur vie. Bien que je n’apprécie pas particulièrement Dalida, cela ne m’a pas du tout dérangée dans ma lecture. Enfin, j’ai trouvé la fin très émouvante. Je ne connaissais pas du tout cet auteur et j’ai fait une très belle découverte, je lirai certainement son roman Poussière d’homme qui m’a l’air tout aussi intéressant !