Archives de octobre, 2015

Le contrat Salinger de Adam Langer

Publié: octobre 21, 2015 dans Uncategorized

Résumé :

Journaliste sur le retour, Adam Langer s’ennuie loin de New York. Jusqu’à ce que sa route croise celle d’une vieille connaissance, Conner Joyce – auteur de thrillers à succès sur le retour –, venu à Bloomington, Indiana, pour assurer péniblement la promotion de son dernier roman. Bientôt, Conner révèle à Adam qu’il a reçu une offre des plus étonnantes : celle d’un certain Dexter Dunford (« Dex »), homme d’affaires richissime flanqué d’un inquiétant garde du corps, qui lui propose d’écrire un roman rien que pour lui, moyennant une rétribution considérable. Où est le piège ? Le contrat, précise Conner, s’assortit de certaines clauses bien spécifiques : d’abord, le livre rejoindra la collection privée d’exemplaires uniques de Dex, pour lequel ont déjà travaillé des écrivains aussi renommés que Thomas Pynchon, Norman Mailer ou J.D. Salinger, et disparaîtra avec lui. Ensuite, Dex se réserve le droit d’apporter quelques modifications au manuscrit. Pour finir, l’accord doit rester absolument secret.

Tandis qu’Adam devient le confident exclusif de Conner, l’attitude de Dex à l’égard de son ami devient de plus en plus inquiétante, et les problèmes s’accumulent. L’homme n’a évidemment rien d’un philanthrope, et le contrat que Conner a signé commence à ressembler à un pacte faustien.

Thriller psychologique d’une facture tout à fait unique, Le Contrat Salinger, qui brosse au passage un portrait au vitriol du paysage littéraire contemporain, est à la fois une formidable réflexion sur la façon dont la réalité et la fiction peuvent s’alimenter jusqu’à la dévoration, et une construction palpitante faite de rebondissements ingénieux et de révélations en cascade – un roman gigogne au goût de vertige qui tiendra son lecteur en haleine jusqu’à la toute dernière page.

Mon avis

J’ai eu beau chercher, je n’ai pas trouvé de points négatifs à ce roman. Tout d’abord, la construction est originale : en effet, c’est l’auteur qui est lui-même le narrateur du récit. Il nous raconte alors les aventures de son personnage. Les chapitres sont très courts et le roman est donc très fluide et rapide à lire. L’histoire proposée est plutôt addictive et j’ai eu du mal à reposer mon livre ! J’ai apprécié les nombreuses références à de grands auteurs (J.D Salinger, Harper Lee…), cela ajoute du réel au roman et on a ainsi l’impression de vivre aux côtés du personnage.

Une belle réussite chez Super 8 !

c des détails signifiants quant au sujet. Une formule biscornue, que les futurs lecteurs et lectrices comprendront. Une intrigue riche et diablement maîtrisée, sur le thème du livre et teintée d’un humour bienvenu : on ne peut que savourer avec délectation !

Mon avis :

Nous sommes d’accord, le titre pourrait rebuter un grand nombre d’enfants, d’autant plus quand il s’agit d’un dictionnaire des bonnes manières ! Et pourtant, je vous conseille cet ouvrage qui ne m’a pas ennuyé une seule seconde ! Premier point que je tiens à souligner : l’humour est au rendez-vous, ce qui n’est pas négligeable, au contraire ! Les illustrations sont également très adaptées à l’ouvrage, on y rencontre des personnages très attachants  : un petit lapin très intelligent, un lion qui adore faire des blagues, un ours un peu renfrogné, mais également d’autres animaux.

C’est un livre que je trouve vraiment sympa pour rappeler aux enfants les règles de savoir-vivre et de savoir-être, tout en s’amusant !