Archives de mai, 2016

9782501104593-001-x

 

 

Résumé :

Avez-vous déjà vu un chien courir après sa queue ? De la même façon, nous courons souvent après le bonheur comme si il était une chose extérieure à nous-même que nous pourrions, par nos efforts, acquérir. Et il nous échappe toujours ! Le Gyalwang Drukpa nous explique que ce bonheur que nous cherchons n’est invisible que parce que nous ne savons pas le trouver au seul endroit où il se trouve vraiment : à l’intérieur de nous.De façon simple et imagée, il explique la nature intérieure du bonheur, qui est un état de l’esprit, nous dévoile quels sont les obstacles qui nous le font perdre de vue, et nous initie aux pratiques de méditation et de pleine conscience qui nous permettra de nous y reconnecter.Il explique les 10 façons de cultiver le bonheur, puis comment en faire le moteur de notre vie et de nos actions. Préface de Frédéric Lenoir.

 

Mon avis :

Dans ce livre, vous découvrirez trois parties : « Qu’est-ce que le bonheur ? », « Cultiver un esprit heureux » et « Mettre le bonheur en pratique ». C’est un livre à la portée de tous que j’ai trouvé simple à lire.

J’ai beaucoup aimé le fait qu’il soit accompagné d’exercices pratiques. Il est ainsi possible de s’essayer à la méditation du souffle, à la méditation de la lumière blanche… et bien d’autres encore que je vous invite à découvrir en lisant cet ouvrage que je recommande à tous !

Publicités

Zazous de Gérard de Cortanze

Publié: mai 24, 2016 dans Uncategorized
Résumé :

On n’est pas sérieux quand on a quinze ans – même en pleine Occupation. Chaque jour, au café Eva, une bande de zazous se retrouve pour écouter du jazz. Josette, Pierre et Jean sont lycéens, Sarah est coiffeuse, Charlie trompettiste, Marie danseuse, Lucienne apprentie mannequin. Dans un Paris morose, ils appliquent à la lettre les mots d’ordre zazous : danser le swing, boire de la bière à la grenadine, lire des livres interdits, chausser en toutes circonstances des lunettes de soleil et enfiler de longues vestes à carreaux. A mesure que les Allemands montrent leur vrai visage, ces jeunes gens qui ne portent pas encore le nom d’adolescents couvrent les murs de Paris du « V » de la victoire, sèment la panique dans les salles de cinéma et les théâtres, déposent une gerbe le 11 novembre sous l’Arc de Triomphe, arborent, par solidarité et provocation, l’étoile jaune. Traqués par les nazis, pourchassés par les collaborateurs, rejetés par la Résistance, les zazous ne veulent pas tant « changer la vie » qu’empêcher qu’on ne leur confisque leur jeunesse. Dans cet ample roman aux accents de comédie musicale, Gérard de Cortanze nous plonge au coeur d’un véritable fait de société trop souvent ignoré, dans le quotidien d’un Paris en guerre comme on ne l’avait encore jamais vu, et nous fait découvrir la bande-son virevoltante qui, de Trenet à Django Reinhardt, sauva une génération de la peur.

Mon avis :

J’avais hâte de découvrir ce roman et j’en attendais beaucoup. Mais justement, j’en attendais peut-être trop car j’avoue avoir été un peu déçu de ma lecture.

Tout d’abord, j’ai trouvé que l’écriture manquait de fluidité. J’ai eu du mal à avancer dans ma lecture, ce qui m’a un peu ennuyé. Cela manque de fluidité également au niveau des personnages : on nous en présente une tonne et j’ai été perdu, je ne savais plus qui était qui et qui faisait quoi. Du coup, j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher aux personnages, ce que je regrette beaucoup.
Néanmoins, j’ai apprécié le contexte historique de l’histoire. On suit ces jeunes entre 15 et 20 ans qui vivent sous l’Occupation. Ils essaient de garder leur quotidien intact mais se rendent bien compte que cela ne sera malheureusement pas possible. J’ai beaucoup aimé le courage dont ils ont fait preuve. Malgré tout ce qu’ils vivent, il reste toujours une lueur d’espoir.
Un autre point que je tiens à évoquer : si vous aimez le swing, vous découvrirez tout un tas d’allusions à des chanteurs et chansons célèbres. En ce qui me concerne, j’ai trouvé que c’était trop !
J’espère que ce roman plaira à d’autres, en tout cas, pour ma part, il n’a pas été à la hauteur des mes espérances.

bm_cvt_la-nuit-derriere-moi_4231

 

 

Résumé :

« J’ai une deuxième vie : celle de Furio Guerri, le monstre. » C’est ainsi que commence la confession du héros de ce livre, commercial dans une société d’imprimerie, bien sous tous rapports. Soigner son sourire et ses chaussures, tel est le secret, selon lui, du bon vendeur. Il a une belle maison dans la province de Pise, une femme qu’il aime, une fille pour qui il s’efforce d’être un père présent et compréhensif. Un modèle.

Mais, derrière les apparences, il y a la face obscure de Furio, qui passe certaines de ses journées sous une identité d’emprunt, rôde pour une raison obscure près d’un lycée, et épie les jeunes filles.

Quand il commence à connaître quelques soucis professionnels et qu’il découvre que sa femme, Elisa, lui cache des choses, le vernis de respectabilité commence peu à peu à se craqueler. La tension monte, jusqu’à devenir insupportable. Va-t-il parvenir à se contrôler encore longtemps ?

Avec ce roman à la construction magistrale, Giampaolo Simi entraîne le lecteur dans un engrenage diabolique où abondent les secrets inavouables, jusqu’à un final inoubliable. La subtilité de l’analyse psychologique dont il fait preuve, alliée au suspense oppressant, place d’emblée La Nuit derrière moi parmi les incontournables du genre.

 

Mon avis :

Pour commencer, j’avais envie de vous parler de la couverture. Je la trouve vraiment très appropriée, et si vous aimez l’ambiance qui s’en dégage, vous devriez apprécier la lecture de ce roman. En effet, on ne sait jamais ce qui peut se passer derrière les rideaux d’une maison…

D’ailleurs, reparlons de cette ambiance : elle m’a tenu en haleine tout au long du récit. L’atmosphère est vraiment dérangeante, mais c’est ce qui fait que j’ai été passionné par ma lecture.

Encore plus déstabilisant, la première et la deuxième personnes se côtoient dans le récit. J’ai trouvé cette narration vraiment originale, j’ai beaucoup aimé !

 

Je ne peux pas trop en dire sur l’histoire en elle-même, je pense qu’il faut vraiment la découvrir par soi-même, en se plongeant dans cette ambiance suffocante.

 

La nature aux 4 saisons

Publié: mai 11, 2016 dans Uncategorized

9791027600441

 

 

Présentation :

Un voyage dans les quatre saisons pour faire le tour d’une année.

Suis le temps qui passe, les changements de couleurs des paysages, la température qui s’élève ou redescend, les habitudes des animaux… grâce aux explications et aux images détaillées du livre.

Au fil d’une année, place sur la grande image les 85 autocollants de fruits, de légumes, de cultures, d’animaux… en fonction des saisons.

Printemps, été, automne et hiver, maintenant, c’est à toi de jouer !

Mon avis :

 

Ce livre-jeu est constitué d’un album, d’un triptyque et d’un grand nombre d’autocollants.

A la lecture de ce livre, les enfants découvriront énormément de choses : ce qui se passe pour les animaux dans les prairies, les jardins, en ville lorsque la température change, comment se transforme le paysage au fil des saisons.. Ils découvriront des informations sur pas moins de 85 animaux !

Vous l’aurez compris, les explications sont nombreuses et surtout très claires dans cet ouvrage. Tout est très bien présenté, il y a beaucoup de couleurs et la mise en page est claire. Par exemple, on trouve des petits encadrés « idées cuisine » ou « idées jardinage ».

Le fait que les enfants puissent créer leurs propres paysages avec les autocollants est vraiment très ludique.

Un ouvrage vraiment très réussi

 

 

 

couv_275106

 

 

Résumé :

À l’ouest du Mississippi, des terres sauvages truffées de monstres terrifiants et des Indiens protégés par les pouvoirs des shamans. A l’est, les ‘White States of America’ et des blancs belliqueux qui rêvent d’envahir leurs territoires. Le vol d’un objet sacré va précipiter les événements. Les troupes d’élite du ‘Frontier Force’ seront- elles capables de résister à la puissance des forces occultes que ce larcin a rassemblées contre elles ?

 

Mon avis :

Je vous présentais il y a peu de temps mon avis sur le tome 1 de cette bande dessinée, que j’avais beaucoup aimé, tout comme ce second tome !

On retrouve un scénario assez sombre, au coeur d’une Amérique coupée en deux. Toute cette ambiance obscure va conduire les deux camps à se détester et à se faire la guerre.

Le décor de l’histoire est très travaillé, tout comme les personnages. Du coup, l’ouvrage est vraiment très consistant dans le sens où il y a beaucoup à découvrir. Si vous aimez les western, vous adorerez cet ouvrage car de nombreuses références à des personnages liés à ce thème.

J’ai été un peu frustré quand je suis arrivé à la fin de ce tome, car il semble qu’il n’y ait pas de suite prévue. Oui, car j’ai tellement apprécié ces deux tomes que j’aurais aimé que ça continue ! i

Captifs de Kevin Brooks

Publié: mai 3, 2016 dans Uncategorized

1540-0

 

 

Résumé :

Linus, 16 ans, se réveille un matin sur le sol d’un sinistre bunker souterrain. Sans eau, sans nourriture… et sans la moindre explication. Manifestement, il a été kidnappé. Pour quel motif ? Et qu’attend-on de lui ?

Les jours passent. D’autres détenus, n’ayant apparemment rien en commun, sont amenés par un ascenseur,. Une petite fille. Un vieil homme malade. Un toxicomane. Un autre homme, une autre femme. Capturés en pleine rue, comme lui et désormais, constamment surveillés. Incapables de comprendre ce qu’ils font en ce lieu.

Bientôt, et tandis que le temps commence à perdre sa réalité, une horrible vérité se fait jour. Il ne s’agit plus de sortir – c’est manifestement impossible. Il s’agit de survivre. Ensemble. Le plus longtemps possible. En espérant obtenir une réponse à la seule question qui vaille : Pourquoi ?

 

Mon avis :

Avant de commencer ma lecture, j’étais déjà très intrigué par le résumé. Le récit se concentre sur le personnage de Linus, qui se réveille un jour dans un endroit inconnu. D’autres personnes vont le rejoindre : une enfant, un homme d’affaires, une bourgeoise, un drogué et un vieillard. Ils ont tous subi le même sort : ils ont été kidnappés, mais pourquoi ? On va alors suivre l’enfer qu’ils vivent à travers le journal de Linus.

Ce roman a été un coup de coeur ! L’ambiance est très vite installée, dès les premières pages, et c’est d’ailleurs assez terrifiant ! Les personnages sont malmenés : ils sont surveillés, privés de chauffage, de nourriture…  C’est très angoissant de ne voir que ces personnages car on a l’impression d’être enfermé avec eux !

Ce roman se lit très vite, car chaque fin de chapitre entraine tout un tas de questions auxquelles on aimerait avoir des réponses le plus vite possible !

Bref, un roman que je recommande !