Archives de octobre, 2016

003090182

Présentation :
Cet ouvrage permet de préparer de façon complète l’épreuve de mathématiques. Il constitue également un outil précieux pour aider les professeurs stagiaires ou en poste.

Méthodologie détaillée
Une méthodologie détaillée tant pour les parties disciplinaires que didactiques de l’épreuve.
Savoirs disciplinaires
Toutes les connaissances et les techniques à maîtriser, illustrées par de nombreux exemples et figures.
Didactique et outils pédagogiques
Une présentation synthétique de chaque domaine des mathématiques enseignées à l’école avec des éclairages didactiques : analyses de supports d’enseignement, progression des apprentissages, types de problèmes et types de tâches, matériel pédagogique et vocabulaire utilisé en classe, erreurs-types et difficultés des élèves.
Exercices d’entraînement
Des QCM, des vrai-faux et des exercices simples pour faire le point sur vos connaissances, ainsi que des exercices d’entraînement et des problèmes pour préparer le concours.
Sujets corrigés
Les sujets d’annales corrigés et commentés pour s’entraîner dans les conditions du concours.

En ce qui concerne l’édition 2017 :

L’édition CRPE 2017 met à jour les contenus en fonction de la réforme des programmes de l’école primaire.

Le tome 1 est relatif aux domaines des problèmes, des nombres et calculs et de l’organisation et la gestion de données.
Le tome 2 est relatif à la géométrie (plane et de l’espace) et aux grandeurs et mesures.

 

Mon avis :

Je trouve les ouvrages DUNOD concernant le CRPE très complets. Vous y trouverez des leçons concernant les savoirs disciplinaires, mais également des exercices de didactiques ainsi que de nombreux exercices d’entrainement et des sujets d’annales corrigés.

Tout est très clair, bien présenté. D’ailleurs, je trouve que les éditions Dunod ont fait un réel travail sur la nouvelle édition de 2017 : les couvertures sont beaucoup plus attrayantes, de quoi nous forcer à se plonger dans les révisions !

Cet ouvrage me permet de me remettre à niveau en maths, ce qui n’est pas chose aisée, et pourtant j’y arrive sans problème avec cet ouvrage !

 

couv-5-350x308

Résumé :

Qu’arrive-t-il à ces douze souris malicieuses qui trottinent sans répit, de la cave au grenier ? Elles farfouillent, elles ouvrent toutes les boîtes de la maison et rassemblent de quoi organiser la plus joyeuse des kermesses.

Boîtes à outils, à chapeau, à dentier, à accordéon, à pizza, à oeufs… boîtes qui coulissent, boîtes à faire peur ou boîtes à secrets… Que contient chaque boîte ? Ouvre-les toutes et découvre mille surprises !

 

Mon avis :

Accompagné de douze petites souris, on se promène dans toutes les pièces de la maison dans le but de rechercher d’on ne sait quoi…

Le but, ouvrir et fermer des boites tel que boîte à dents, boîte de conserve, , boîte à secrets, coffre-fort,  valise, cartable, boîte à couture,  boîte à crayons, boîte à sucre, emballage de nourriture, armoire, boîte à pansements, boîte à outils, boîte à oeufs,  etc…

C’est avec beaucoup de malice et de curiosité qu’on se prend au jeu avant un enfant. On a envie de fouiller, de chercher, de découvrir ; oui, mais pour trouver quoi ? Les petites souris ?

Le livre est une réussite. Bien pensé.  Il y a différents systèmes pour ouvrir les boîtes. L’enfant va imaginer ouvrir ces boites comme si c’était la réalité. Néanmoins, le fait d’ouvrir les boites, le livre reste fragile. A manipuler avec précaution.

Les illustrations sont très mignonnes et on s’amuse beaucoup de tous ces détails à observer et de ces objets du quotidien que l’on reconnaît au premier coup d’œil. Qu’il est amusant, ce joli livre !

 

 

Un bruit étrange et beau de Zep

Publié: octobre 23, 2016 dans Uncategorized
cvt_un-bruit-etrange-et-beau_5128
Résumé :
Où est la valeur d’une vie ? Dans le bruit et la fureur ou dans le recueillement du silence ? Dans ses batailles ou ses renoncements ?
William, lui, a choisi la solitude et le silence il y a 25 ans en intégrant l’ordre religieux des chartreux. Quand un héritage le contraint à quitter le monastère pour Paris, c’est tout un monde nouveau qu’il doit apprivoiser, des certitudes longuement forgées à interroger et surtout, son ancienne vie, laissée là, qu’il va retrouver….
Sa rencontre avec Méry, jeune femme aux jours comptés du fait d’une maladie incurable mais résolument décidée à profiter du temps qu’il lui reste, le confrontera à de nouvelles questions et compliquera ses choix.
En filigrane de ce beau portrait d’homme, Zep interroge nos propres certitudes, avec un talent graphique réaliste qu’on ne se lasse pas de découvrir.
Mon avis :
Mon dessinateur préféré est de retour !! Mais pas avec Titeuf ! J’ai fait toute mon enfance avec « C’est pô juste ! »
Dans ce livre, Zep raconte une histoire simplement pleine d’humanité et d’humilité comme on aimerait en lire plus souvent !

La couverture avec son dominant bleu ciel, représentant une nageuse dans la Seine, calme et paisible, est simplement apaisante.
Le quatrième plat est tout aussi beau et s’inscrit dans la continuité du premier plat. L’ensemble déplié donne donc une belle vue de Paris et sa Seine. On devine déjà que ce roman graphique sera « beau et étrange ».
Le texte en 4e de couverture regroupe quelque questions existentielles : qu’est-ce que la vie et/ou la mort ? Doit-on avoir peur de la mort ou pas ? Etc… Cela plante déjà le décors !

Le style de dessin est plutôt réaliste avec un trait léger et très épuré. Le rendu est beau aéré. Cela n’a rien à voir avec le « classico » de Zep.
Chaque vignette est sublimée avec un trait juste, précis et fin. Je trouve que le fait qu’il n’y est pas de bordures au dessin renforce cette liberté de penser et de vivre de notre héros !
Rien à dire, son dessin est simplement beau !

Zep démontre parfaitement qu’il n’est pas besoin de faire compliqué et alambiqué pour écrire une belle histoire.
Ce récit est puissant, authentique, apaisant. En vertu de ma foi, je crois qu’on rencontre Dieu en chacun, mais je sais aussi qu’il faut accepter l’autre sans lui imposer la puissance d’une croyance qu’il ne partage pas forcément. C’est peut-être là la vraie générosité : offrir en acceptant que l’on peut être refusé. La fin de l’album est sublime, très émouvante.

Ce livre est une réussite !  Une très belle oeuvre de Zep.

9782501104999fs

Résumé :

La méthode pour changer ses habitudes en cuisine, dans une réflexion globale. A travers une analyse de tous nos gestes en cuisine comment évoluer vers des pratiques meilleures pour sa santé, responsables pour la planète, mais surtout des pratiques réalistes au quotidien. Les chapitres autour des grands principes de recettes à revisiter : les assiettes composées, les bols de nouilles ou autres soupes, les soupes, les tartes, les crumbles/gratins, les boulettes et croquettes, les desserts et gâteaux.

80 recettes au total. Des grandes familles d’aliments à découvrir ou à explorer pour leurs bienfaits et possibilités : légumes secs, légumineux, des supers aliments, des laits et crèmes végétaux. Des «top ten» de conseils immédiats : 10 recettes pour découvrir les lentilles corail, 10 idées pour se mettre aux purées d’amandes, ou de noix, 10 recettes pour découvrir la crème d’avoine, 10 ingrédients bottes secrètes, 10 idées de gâteaux pour la famille.

Mon avis :

J’ai déjà reçu plusieurs livres de cuisine, mais celui-là, c’est mon coup de cœur !

« Changer d’ assiette pour moi, ma famille… Pour demain », voilà le sous-titre du livre de cuisine de Keda Black paru aux éditions Marabout. Les illustrations et les recettes mais aussi le contenu est très riche. Changer d’assiette est un livre dense qui regroupe beaucoup d’informations. Ce livre nous donne de bon conseils, j’ai l’impression que ma mère, cuisinière, est derrière cet ouvrage.
Keda Black nous en apprend davantage sur les ingrédients du quotidien, des astuces de cuisine ou d’organisation pour gagner du temps.

Les recettes sont classées : les bouillons, les salades complètes, les soupes, les tartes et les pizzas, les assiettes de pâtes, de nouilles ou de riz, les boulettes et beignets, les mijotés de légumes, les gratins. Côté sucré on retrouve les desserts, goûters et petits déjeuners. De quoi faire des heureux !

Au tout début de l’ouvrage vous trouverez des idées d’infusions, d’eaux parfumées, de sauces et autres indispensables de cuisine.  La fin de l’ouvrage se concentre sur différents ingrédients. De plus, l’auteur nous donne de très bon conseil avec notamment l’idée de préférer un morceau de viande à un autre, ou bien d’acheter bio, ou encore de conserver la carcasse d’un poulet ou d’un poisson pour réaliser un bouillon

Pour les adeptes de la cuisine, je vous recommande ce livre ! Il vous donnera de bonnes recettes et de bons conseils.

 

Les verticaux de Romaric Sangars

Publié: octobre 16, 2016 dans Uncategorized

41vsabvd6ll-_sx195_
Résumé :

Vincent Revel, journaliste parisien, écrivain raté, trentenaire désabusé, rencontre deux êtres qui vont relancer sa fièvre initiale. Le premier est une jeune femme inspirée  : Lia Silowsky, habitée par une forme de mysticisme où se mêlent chants bulgares et visions oniriques. Le second, Emmanuel Starck, est un aventurier revenu s’installer à Paris après avoir beaucoup voyagé, expert en hacking comme en arts martiaux, hanté par les traditions d’une chevalerie résolument obsolète. Avec eux, Vincent se livre à des sabotages symboliques plus proches du happening que de l’attentat, tandis que son intérêt pour Lia se mue en authentique passion.

 

Mon avis :
C’est dans la capitale, Paris,  qu’évolue Vincent Revel, un journaliste qui se rêve écrivain et dont les rares écrits ne méritent pas d’être rendus public. Ses idéaux de jeunesse ayant fait place au caractère désabusé de la vie. Vincent déambule dans Paris, sans but, sans finalité, jusqu’au jour où il rencontre deux personnes. Elles vont prendre une place singulière dans sa vie et le relancer. Il rencontre d’abord Lia Silowsky dont une tombera sous le charme. Cette femme possède une voix particulière dont les chants interpellent Vincent dans la rue. Puis Emmanuel Starck, dont le plus grand regret consiste à la disparition de ces traditions chevaleresques d’antan. C’est ensemble qu’ils formeront, un groupe activiste, les Verticaux, dont l’action se concentrera dans des faits symboliques. Ensemble, Vincent se livre à des sabotages symboliques plus proches du happening que de l’attentat.

J’ai eu du mal à entrer dans l’histoire mais je dois reconnaître une qualité d’écriture de la part de ce jeune auteur Romaric Sangars. Grand auteur à en devenir !

61kd02bqb5bl-_sx195_
Résumé :
Un jeu pour chercher les erreurs qui se sont glissées dans chaque période de l’histoire : un dinosaure chez les hommes de Cro-Magnon, un cerf-volant chez les Egyptiens, des pommes de terre au Moyen Age, un téléphone lors de la Première Guerre mondiale, etc.
Mon avis :
Ce livre propose une alternance de double page illustrée où il faut trouver huit pièges ou « anachronismes »  Après chaque tableau, on y retrouve les solutions, avec une page à gauche pour les éléments qui existaient et une page à droite pour ce qui n’existaient pas encore à cette époque.
On retrouve des tableaux sur la préhistoire, la période égyptienne, l’Antiquité Grecque, la Rome antique, le Moyen-Age, sur le navire de Christophe Colomb, à la cour du Roi-Soleil, la conquête de l’Ouest, la première guerre Mondiale et la deuxième…
Grace à ce livre, on voyage dans le temps. Cela permettra aux jeunes enfants d’illustrer les cours appris à l’école, et de se rendre compte des éléments qui existaient ou non à l’époque.
Au final un livre bien sympathique où les enfants vont apprendre plein de vocabulaire tout en s’amusant.
61nsd0hujsl-_sx195_
Résumé :
Une mine d’infos à dévorer !

320 pages-flashs qui font le tour de la France : l’essentiel à connaître en histoire et en géographie, sur un mode convivial et ludique !
Une présentation claire pour découvrir la géographie de la France d’aujourd’hui – paysages, régions, grandes villes, sites naturels – mais aussi son histoire, les dates-clés, les grands personnages et monuments.

Mon avis :
Cet ouvrage comporte 4 chapitres pour parcourir la France : géographie, monuments, histoire, rois et reines, Dans chacun des chapitres, ont y retrouve des pages sur des chiffres et des anecdotes, à la manière d’un livre des records.
Des infos rapides à lire et faciles à retenir pour découvrir tout ce qui fait la richesse de la France,
On y parlent par exemple des 13 nouvelles grandes régions, des sites touristiques, des premiers hommes de Cro-Magnon,des personnages historiques tel que Clovis, Napoléon III ou bien encore De Gaulle. Avec ce livre, on traverse des générations !
A la fin du livre, on y retrouvera un quizz de 59 questions pour tester ses connaissances et pour voir si on a bien lu le livre !
Livre très intéressant, qui donnera aux enfants des bons rappels appris à l’école, mais aussi d’approfondir des choses vues en classe !

61bqvolybvl

 

Mon avis :

Voici le parfait ouvrage pour les enfants afin de découvrir le monde : « Atlas Illustré – Livre Rabats » des Editions Usborne.

 

La première page explique aux enfants la définition d’un Atlas et comment l’utiliser. La Légende proposée est bien pensé puisque le rabat de la légende illustre de façon claire les paysages mentionnés à côté de chaque couleur. On découvre comment utiliser au mieux l’ouvrage et ce que signifie les points, les carrés et d’autres symboles qui rythmeront la lecture.

L’originalité de ce livre réside en ses rabats. C’est une manière très concrète d’apprendre puisque l’information est directement associée à un lieu sur la carte. C’est un plaisir de voir les textes et les illustrations qui s’y cachent.

Un exemple de page : L’Amérique. Ici, le continent est divisé en deux : L’Amérique du Nord et L’Amérique du Sud s’étalent respectivement sur leur propre double page. Les images permettent de présenter les lieux phares du continent, mais également leur façon de vivre, de s’habiller, les animaux. Cela résume bien ce continent immense !

Pour l’Europe, on visite entre plusieurs monuments magnifiques : la cathédrale Saint-Basile, l’Atomium, la Tour de Londres, la Pyramide du Louvre,  le Colisée, le Palais d’Hiver de Saint-Pétersbourg. Tous les pays ne sont pas nommés mais les frontières sont correctement indiquées. J’aime beaucoup voir les petits personnages illustrés s’adonner à des activités associés à leur pays : ski dans les alpes, corrida en Espagne, vélo en France, jeux en kilt en Ecosse…

Quand aux autres continents, je vous les laisse découvrir ! Pour chaque continent, le lecteur découvre un rabat qui récapitule les records du continent abordé : la plus grande ville, le plus grand pays, la plus haute montagne, le plus long fleuve…

En bonus, on retrouve un grand planisphère à déplier avec en prime, la représentation des drapeaux de tous les pays.

Cet ouvrage qui permet à ceux qui ne lisent pas encore de profiter des illustrations claires et à ceux qui commencent à lire de s’exercer grâce à des textes courts. Même moi j’ai appris des choses !

 

 

 

51v4hdjj1cl-_sx195_

 

Résumé :

En mars 2014, un photographe estonien publie les ahurissants clichés d’un cinéma égyptien abandonné au milieu du désert du Sinaï. Si la construction de l’édifice est attribuée à un excentrique homme d’affaires français du début du xxe siècle, aucun film n’y a jamais été diffusé et il a été depuis détruit.

 

Il n’en fallait pas plus à Pacôme Thiellement pour plonger dans les arcanes du cinéma et proposer des analyses déjantées de Nosferatu, Nosferatu fantôme de la nuit, Freaks, Le Locataire, Possession, Suspiria, Céline et Julie vont en bateau, M. Arkadin, Chinatown, Opening Night, Nymphomaniac et Shining.

Autant de films étrangement cultes, autant de chefs-d’œuvre à voir ou à revoir autrement, grâce aux lumières d’un érudit pop quelque peu magicien pour qui le cinéma est devenu, le temps d’une parenthèse enchantée, la façon la plus sûre de discerner l’invisible.

Mon avis :

L’auteur pousse ses analyses de films cultes de manière décalée, et qui fonce dans un chemin tant l’auteur ne cherche pas à prendre la main du lecteur et à vulgariser son propos.

Pour chacun des longs proposés il résume le scénario avant de se lancer dans des analyses aussi prenantes que farfelues parfois. Ainsi il n’hésite pas à analyser le Nosferatu de Murnau à la lumière de Buffy contre les Vampires,
Des chapitres se sont démarqué pour moi- « Chinatown, Opening Night, Freaks » sans doute car les films me parlent plus que les autres.D’autres chapitres m’ont parus assez difficile à comprendre avec beaucoup de référence philosophique qu’il est difficile à saisir.
Les cinéphiles adoreront cette ouvrage. Les autres auront du mal à rentrer dedans !
Un livre intéressant et agaçant à la fois. Un livre qui ne laisse en tout cas pas indifférent…

 

 

La porte de la mer de Youcef Zirem

Publié: octobre 4, 2016 dans Uncategorized

 

4180tmufpjl-_sx195_

Résumé :

Dans une Alger à la dérive, Amina ne peut compter que sur elle-même pour s’en sortir et subvenir aux besoins de ses deux frères et de son fils. Elle trouve dans le monde de la nuit une échappatoire qui, si elle lui permet de subsister et d’envisager un avenir meilleur, l’amène également à se heurter aux réalités souvent cruelles des sphères d’influence de la société algéroise. En prenant le risque d’y perdre son âme.
D’Alger à la Kabylie, de Béjaïa et sa fameuse Porte de la mer aux faubourgs parisiens, Amina survit à l’Algérie contemporaine ruinée par la corruption et par les petites et grandes compromissions. Entre amours tarifées et passions impossibles, guidée par l’amitié sincère d’un journaliste d’une intégrité sans faille, la jeune femme plonge son regard dans le «bleu foncé des flots endormis» et reprend peu à peu espoir en la vie.

 

Mon avis :

Youcef Zirem décrit le portrait d’un pays en pleine tourmente, totalement muselé par ses élites qui préfèrent profiter du pouvoir plutôt que de se mettre au service du peuple et du pays. Jetrouve que la façon d’écrire est sec, direct, parfois violent. Le livre se lit rapidement (140 pages). Les phrases sont courtes, directe, ont entre toute de suite dans le sujet. Le livre est dynamique. Malgré cette relative brièveté et la volonté du romancier d’aller droit au but, il nous raconte de belles descriptions et anecdotes d’Alger ou de la Kabylie et même des monuments de Paris.
Son roman n’est pas manichéen, il y a des bons et des méchants dans les deux camps, tout cela est une question de personne et de force de caractère.
De plus l’auteur fait beaucoup de référence à la littérature française tel que Camus, Bobin, Hugo…)

Youcef Zirem évoque aussi dans son livre, des paradoxes des religieux qui ne boivent pas d’alcool, qui ne regardent pas les femmes et qui ne veulent pas qu’on regarde les leurs. Mais paradoxalement, ils ne se privent pas de soirées alcoolisés et accompagnées d’escort girls.
Son roman est très féministe. Il porte à l’admiration des femmes.
Pour finir, ce roman je le conseille à tous. On retrouve de l’humanité dans ce livre. Je suis persuadé d’avoir découvert un grand auteur humaniste.