Archives de décembre, 2016

Qui es-tu Alaska ? de John Green

Publié: décembre 29, 2016 dans Uncategorized

41rlhzb-5rl-_sx195_

 

Résumé :

Miles Halter a seize ans et n’a pas l’impression d’avoir vécu. Assoiffé d’expériences, il décide de quitter le petit cocon familial pour partir loin, en Alabama au pensionnat de Culver Creek. Ce sera le lieu de tous les possibles, du Grand Peut Etre. Et de toutes les premières fois. C’est là aussi, qu’il rencontre Alaska. La troublante, l’insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young. Qui es-tu Alaska? est LE roman de l’adolescence: les amitiés fortes, l’amour, la transgression, la soif de connaissance et la fondamentale quête de sens. La vie explose dans ce livre qui fait rire et fondre en larmes l’instant d’après et qu’on voudrait ne jamais finir. Le premier roman d’un jeune écrivain brillant, lauréat de nombreux prix littéraires aux Etats-Unis et traduit en dix langues.

 

Mon avis :

Je ne sais pas trop à quoi je m’attendais en ouvrant ce livre, mais certainement pas à ça ! le résumé ne laisse pas vraiment deviner l’ouragan d’émotions si différentes qui va nous tomber dessus en ouvrant ce livre. Qui es-tu Alaska ?  est un véritable coup de cœur, qui raconte au premier abord une histoire banale mais forte d’un garçon accroc aux biographies et aux dernières paroles des personnes dont il lit la biographie et qui fait des canulars avec ses amis le Colonel, Takumi, Lara et… Alaska Young.

C’est le quatrième livre de John Green que je lis, le premier étant Nos étoiles contraires et qui je pense est inégalable. Ensuite, j’ai lu La face cachée de Margo puis le théorème des Katherine, qui m’ont tous les deux moins plu que le premier.

La première partie du livre s’appelle « avant » et les chapitres sont nommés de cette manière : « Cent-trente six jours avant ». Avant quoi ? Je le devine au fur et à mesure de ma lecture et arrivée à la fin du chapitre : »Le dernier jour », j’ai malheureusement compris la suite des événements de ce roman puis en lisant le chapitre suivant… j’ai malheureusement compris que j’avais raison (je n’en dis pas plus, je n’aime pas spoiler). L’histoire m’a vraiment touché et j’ai beaucoup aimé la manière de l’auteur de mener son histoire avec un décompte de jour avant le fameux événement qui m’a bouleversée jusqu’à la fin de ma lecture.
J’ai vécu l’histoire autant que les personnages, d’où l’art de John Green.
En résumé, ce livre est A LIRE. Il devrait être le prochain sur la liste pour être adapté au cinéma (je l’espère !)

Publicités

Une femme de Janine Boissard

Publié: décembre 16, 2016 dans Uncategorized

41igs21rzkl-_sx195_

Résumé :
Pour la première fois, alors qu’elle s’y était toujours refusée, Janine Boissard raconte sa vie de femme, d’épouse et de mère. Une vie comme dans ses romans, pleine de rebondissements, d’aventures plus tendres, folles, voire graves, les unes que les autres, où la petite fille qui se rêvait écrivain prend sa revanche sur ceux qui ne croyaient pas en elle. Une vie de femme, avec ses bonheurs et ses déchirures, qui ne renonce jamais à l’amour et avance, envers et contre tout. Un récit joyeux et intime à la fois, surprenant et optimiste, qui ressemble à s’y méprendre à l’une de ses histoires?

 

Mon avis :

« Une femme » est une autobiographie de l’auteur. Pour la première fois dans sa carrière d’écrivain, Janine Boissard se raconte. Ce roman nous permet de découvrir son enfance, sa jeunesse, sa vie de femme, comment elle est devenue l’écrivain célèbre que nous connaissons.

J’admire la petite fille qui a su surmonter l’adversité et transformer son « anormalité » en une vraie force de caractère. Elle a souffert de certaines décisions de ses parents, néanmoins elle aura assez de discernement pour n’y voir que de l’amour et ne jamais cesser de les aimer.

 

J’ai partagé ses préoccupations de femme amoureuse, de maman de quatre enfants qui ne voulait pas pour autant abandonner son rêve: devenir un auteur célèbre qui peut vivre de ses oeuvres.

J’ai découvert qu’elle a connu ce que j’estime être la pire des épreuves: enterrer son enfant. J’ai partagé sa peine et ses doutes de n’avoir pas su aider François, son aîné…

Encore une fois Janine Boissard m’a fait rire et pleurer en même temps. On comprend mieux ses hésitations à écrire ce roman quand on voit certains événements de sa vie. Elle se dévoile totalement. Un très bon livre !

Les larmes de Cassidy d’Amy Wane Loth

Publié: décembre 15, 2016 dans Uncategorized
51glkzgetjl-_sx195_
Résumé :
Paris, 1935.
Matthew Alban-Wilson est un jeune et brillant docteur qui exerce dans un hôpital parisien. Il s’intéresse tout particulièrement à une patiente dans le coma, arrivée sept ans plus tôt. Lorsque celle qu’il a prénommée Blanche se réveille miraculeusement, le docteur ne peut refréner sa curiosité.
Inspiré par les travaux de sa mère, écrivaine, et de sa grand-mère, psychiatre, Matthew demande à Blanche de lui raconter son histoire.
La jeune femme est en réalité Cassidy McMurray, une aristocrate irlandaise. De Clifden à Paris en passant par l’Inde, les mots de Cassidy et la plume de Matthew retracent l’histoire d’une fille de l’Eire, l’histoire d’une femme du xxe siècle.
Mais avec près d’une décennie perdue, Cassidy retrouvera-t-elle le goût de vivre ?
Mon avis :
Les larmes de Cassidy est le premier roman d’Amy Wane.
Cassidy McMurray est une femme forte, indépendante, belle, courageuse… Une femme du XXième siècle comme on en rencontre peu. Cette héroïne vous ferra traverser des continents et vivre des émotions fortes.
Tout commence par un arbre généalogique comme j’en ai rarement vu. Etalé sur deux pages pleines, Amy Wane nous prouve dès l’ouverture de son roman que ceci n’est point un livre écrit en deux temps trois mouvements. Tout est recherché, raconté avec précisions, calculé…
Ainsi, ce roman va nous retracer la vie entière de Cassidy.
On se rend compte dès le début que sa vie est chaotique. Dès le chapitre 3, on est baignés dans la tristesse et le désarroi. Ça a été difficile à lire. Je me suis senti mal à l’aise. J’ai trouvé ça poignant ! On se rend compte que la vie de Cassidy est entourée de malheurs, ce qui la plongera dans un profond mutisme pendant des années. Ainsi, on comprend très vite sa position au fil du temps et sa décision face à la vie.
Je suis ravie d’avoir découvert ce nouveau talent et j’espère que d’autres romans suivront bientôt (chez Charleston ou ailleurs!). La jeune parisienne, Amy Wane,  passionnée d’histoire, a bien fait de proposé son tapuscrit pour ce concours qu’elle mérite largement de gagner. Son imagination débordante nous mène deClifden à Paris en passant par l’Inde pour nous offrir une saga familiale émouvante, riche en rebondissements et mettant en scène des personnages marqués par la vie, l’amour et le destin. En définitive, une lecture émouvante et très bien construite comme tous les romans Charleston !
513o4pkdgjl-_sx195_
Résumé :
D’après une nouvelle histoire originale de J.K. Rowling, John Tiffany et Jack Thorne, la nouvelle pièce de théâtre de Jack Thorne, « Harry Potter et l’Enfant Maudit » est la huitième histoire de la saga Harry Potter et la première histoire de Harry Potter officiellement destinée à la scène. La première mondiale de la pièce aura lieu à Londres dans un théâtre du West End le 30 juillet 2016.

Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Mon avis :

Ahhhhh ! Le retour du grand Harry Potter ! Moi, grand fan de la saga ! Avant de lire le livre, j’ai revu tous les films ! J’ai grandit avec Harry Potter.. Bref, trêve de plaisanterie.Je me suis donc sur le bouquin que j’ai fini assez rapidement. En effet, il est court puisque, c’est un script et non un roman comme on avait l’habitude de voir.

Je vous propose donc une petite « critique » sans spoiler

Le scénario est osé, ça va très loin et il va clairement y avoir des polémiques chez les fans (notamment à cause de quelques incohérences avec l’univers établi dans les romans), mais personnellement j’ai bien accroché. J. K. Rowling garde cette façon d’établir un mystère, de bien poser chaque pièce du puzzle avant les révélations finales qui connectent toutes les pièces entre elles. Et puis comme d’habitude, on s’attache aux  personnages. Des très bons dialogues, qui rendent très vivant ce recueil. On y accroche très facilement. Je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus statique que les romans vu le contexte théâtral, mais pas du tout, ça bouge, ça explose, ça jette des sorts dans tous les sens. Les deux pièces de théâtre durent près de 5 heures au total, et on comprend pourquoi. C’est assez déstabilisant quand on est habitués aux romans qui sont typiquement très posés et calmes, décrivant une année scolaire en détail (il n’y a souvent qu’à la fin que ça s’accélère). Là, pas le temps de souffler, les péripéties s’enchaînent à toute vitesse. L’effet script joue sans aucun doute (à peu près uniquement des dialogues et quelques didascalies pour expliquer l’action sans fioriture).

Je suis très curieux de voir ce que ça donne au théâtre. Ça doit vraiment être quelque chose, parce qu’il y a une foule de séquences dont je suis bien incapable de deviner la mise en scène. Imaginez : des combats à la baguette, des gens qui volent, des gens qui nagent, des gens qui changent d’apparence, des objets magiques qui bougent et interagissent avec les personnages partout, des scènes dans d’énormes lieux avec des foules de personnages… eh bien il y a tout ça dans les pièces. En direct, sur scène. Ça doit être assez spectaculaire.

On suit les aventures de la nouvelle génération, principalement du fils de Harry Potter , Albus, mais pas mal de personnages des romans sont présents. On retrouve le trio Harry, Hermione et Ron adulte. Ils ne différent pas tellement des personnages de leur adolescence. Ils ont toujours leurs failles, ils ne sont pas parfaits, et c’est comme cela qu’on les aime. Drago est un personnage intéressant. Devenu adulte, libéré de la pression de son père, il laisse apparaître sa sensibilité. Les personnages sont en général bien exploités, même si on sent parfois une simple volonté de « remontrer » des anciens personnages qui n’ont pas forcément une grande utilité dans la pièce. D’ailleurs, c’est un autre très bon point par rapport au roman : beaucoup moins de manichéisme entre les méchants et les gentils, entre les Serpentard et les Gryffondor, etc.

 

Pour finir, très bon livre. Une réussite encore de JK Rowling ! Une nouvelle façon d’écrire pour elle, qui lui réussit encore ! Un cadeau à mettre au pied du sapin !

Dis-moi si tu souris d’ Eric Lindstrom

Publié: décembre 10, 2016 dans Uncategorized

 

cvt_dis-moi-si-tu-souris_4594

Résumé :

Les règles:

Ne m’induisez pas en erreur. Jamais. Surtout en utilisant ma cécité. Particulièrement devant du monde.

Ne m’aidez pas sauf si je le demande. Sinon, vous ne ferez que me gêner.

Ne vous comportez pas de manière étrange. Excepté le fait que j’ai toujours les yeux fermés, je suis comme vous, seulement je suis plus intelligente.

Parker Grant n’a pas besoin d’une vision parfaite pour voir clair dans le jeu des gens. C’est pourquoi elle a inventé les Règles : ne la traitez pas différemment des autres, seulement parce qu’elle est aveugle, n’en profitez pas non plus. Il n’y aura pas de seconde chance. Demandez donc à Scott Kilpatrick, le garçon qui lui a brisé le cœur…

Quand Scott réapparaît soudainement après des années d’absence, Parker sait qu’il n’y a qu’une seule chose à faire : l’éviter à tout prix.

 

Mon avis :

En lisant la couverture, je pensais que je serai touché par l’histoire de Parker et arriver au travers des mots de l’auteur à comprendre ce qu’elle ressent. Et je dois dire que ça a très bien fonctionné avec moi. Une histoire riche en émotion.

Parker est devenue aveugle à sept ans, suite à un accident qui a vu périr sa mère. Maintenant au lycée, elle vit une existence très régulée grâce à une poignée d’amis. Mais son père se suicide et sa tante vient s’installer chez elle avec sa famille.Parker retient son chagrin. Elle doit aussi s’habituer à Molly , son nouveau binôme, pour l’aider à se déplacer dans le lycée.

Son refuge c’est la course à pied qu’elle pratique en solitaire de façon régulière. Elle attire l’attention du professeur d’athlétisme qui lui propose d’entrer dans son équipe.

Peu de temps après, Scott son ami et amour d’enfance ressurgit…

Plus les pages se tournent et plus on s’attache à elle mais on apprécie surtout ses amis, leur façon de l’entourer sans que parfois elle n’en sache rien. C’est un roman vraiment très touchant, qui nous met face à ce grand handicap tant redouté. Un roman qui reste gai grâce à l’humour  de l’héroïne et l’existence décalée qu’elle mène.

Ce livre est une bonne introduction à l’univers des malvoyants même s’il ne se limite pas à cette dimension et parle avant tout des liens qui nous unissent. Eric Lindstrom nous offre là une belle leçon de vie et d’humanité, à travers une héroïne pas comme les autres. C’est profond, intense et merveilleusement écrit. Vivement un prochain roman !

 

 

 

 

la-maison-victorienne-autocollants-usborne

 

Résumé :

Les enfants pourront construire eux-mêmes cette jolie maison de poupée. La maquette très détaillée comprend tous les meubles et accessoires pour l’aménager ainsi que ses occupants. Le tout est facile à assembler à partir de pièces en plaque de mousse qui s’encastrent les unes dans les autres. Un livre informatif sur la vie à l’époque victorienne accompagne la maquette.
Les enfants vont adorer cette maison de poupée. Les parents apprécieront le fait qu’elle est facile à assembler et à ranger, et proposée à un excellent rapport qualité-prix.
Ce kit fera un beau cadeau. Les enfants auront plaisir à aménager la maison et à jouer avec ses occupants.

 

Mon avis :

Dans ce recueil, on trouve donc un livre de trente pages qui montre les étapes de la construction pas à pas de la maison de poupée. Tout est bien expliqué pour que l’enfant puisse le monter tout seul, sans les parents. Le livre explique bien les étape. Une fois montée, la maison fait 42 cm de haut sur 29 cm de large, ce qui fait déjà une belle dimension et de la place pour jouer avec ses poupées. Les matériaux en carton-mousse sont vraiment solides et pratiques à monter.

De nombreux meubles, accessoires et personnages sont livrés avec pour meubler la maison. On découvre alors comment vivaient les personnes à cette époque, le mobilier, les coutumes, les vêtements…

 

Un magnifique coffret-cadeau à offrir aux petites filles ! Trés beau cadeau de Noël à offrir !

 

aa

Résumé :

Découvrez l’album collector de l’émission !

Vous aimez l’émission « Une saison au zoo » ? Vous ne ratez jamais l’occasion de partager, en famille, le quotidien des soigneurs du Zoo de La Flèche ?

Retrouvez, à travers plus de 150 photographies, les animaux stars et l’équipe du zoo : Cyril, le célèbre vétérinaire, et les soigneurs.

Replongez-vous dans les moments forts de l’émission, comme la naissance des lionceaux blancs ; revivez les joies et les inquiétudes des soigneurs ; découvrez les préconisations de Cyril pour protéger notre belle planète. Retrouvez aussi tout ce qu’il faut savoir et les anecdotes les plus insolites sur vos animaux préférés : Hades le tigre blanc, Taiko l’ours polaire, Shadow la femelle tapir, Lucky l’otarie, Glue la femelle saïmiri, Fanzy le calao terrestre d’Abyssinie, Lady la femelle tatou…

Grâce à cet album, l’émission et les animaux du monde entier n’auront plus de secret pour vous !

 

Mon avis :

Si vous connaissait l’émission, cela se passe au Zoo de La Flèche, parc de plus de 1200 animaux. Et pour s’occuper de tout ce petit monde, dans un cadre privilégié, il nous faut un vétérinaire, des soigneurs, des jardiniers et des agents aux diverses tâches. Toute l’équipe est présentée dans ce recueil, leur fonction, leur devoir…

Dans ce livre, les animaux sont ici classés par catégories : fauves, oiseaux, reptiles, animaux aquatiques, ours/pandas et animaux d’Afrique. Livre bien diversifié, qui va ravir les enfants !

 

Les présentations des animaux se succèdent apportant des informations pertinentes, répondant parfaitement à nos interrogations. La force de ce magnifique documentaire réside tant dans la qualité des textes courts, bien écrits, intelligents et clairs que dans la beauté surprenante des photos.

 

Déjà six saisons pour le docu-réalité diffusé quotidiennement sur France 4 et, maintenant, ce livre réussi. Je souhaite que cela continu encore !