Archives de janvier, 2017

VERSION OFFICIELLE de James Rener

Publié: janvier 30, 2017 dans Uncategorized

 

51srqkivxyl-_sx195_

 

Résumé :

Professeur d’histoire, Jack Felter revient dans sa petite ville natale de l’Ohio. Son père, pilote à la retraite atteint de démence, est en train de perdre la mémoire. Ce retour forcé ravive de douloureux souvenirs : celui de Samantha, la fille dont il tomba amoureux et qui a fini par épouser Tony Sanders, un psychiatre et son ancien meilleur ami. Sauf que Tony a disparu depuis maintenant 3 ans, et est présumé mort.
Le seul qui semble capable de lui apprendre quelque chose est Cole Monroe, le dernier patient de Tony – un garçon de 16 ans soigné pour paranoïa. Jack est contraint de faire cause commune avec lui pour suivre la trace de son ami. Leur quête – sidérante – va les mener de Manhattan à des structures secrètes enfouies sous les montagnes des Catskills, pour s’achever sur une île secrète du Pacifique.
L’enjeu ? Aux frontières de la folie et du temps, percer le mystère du Grand Oubli, cette gigantesque conspiration chargée de dissimuler les véritables évènements de la Seconde Guerre mondiale.
Tandis que tout ce que pensait savoir Jack s’effondre, une question demeure, essentielle : est-il préférable d’oublier notre plus grande erreur, ou de se la rappeler pour ne plus jamais la commettre ?

 

Mon avis

Jack, enseignant en histoire, revient pour l’été dans sa ville natale Franklin Mills. Sa soeur Jean s’occupe de leur père, atteint d’une dégénérescence mentale.

Il revoit son amour de jeunesse, Sam, qui lui demande de sonder le lac pour repêcher le corps de son mari, Tony, par ailleurs ex meilleur ami de Jack. Patatras… ce qu’il sort du lac c’est le corps du frère de Sam, dealer notoire. A son poignée, la montre de Tony. Et voilà que le jeune patient de Tony, qui était psy dans une clinique, assure à Franck que le monde n’est pas ce qu’il semble être : le fluorure dans l’eau du robinet empêche la population de réfléchir, un vaste complot modifie le calendrier, le monde a 100 ans de plus en vérité !

James Renner rend ici un hommage appuyé à La quatrième dimension et fait preuve d’une imagination débordante. Les événements qui vont suivre dans ce recueil sont très original. On ne s’y attend pas du tout. Il parle notamment que la Seconde guerre mondiale ne s’est pas terminée comme on le dit. Il réinvente le monde avec ces idées folles, mais qui aurait pu se passer. James Renner voudrait bien faire réfléchir son lecteur sur les valeurs de l’Histoire, les enseignements du passé, la puissance du livre et du Verbe, mais à trop mettre de concepts dans son roman, on s’y perd un peu. Le final, lui, est à la limite du compréhensible… Il faut s’accrocher ! Mais c’est un livre qui fait énormément réfléchir sur certains événements passés dans notre histoire !

Les fans de X-Files et de Lost seront ravis. Ce roman impossible à lâcher relègue les théories conspirationnistes les plus audacieuses au rang de douces fables rassurantes.

 

 

un-amour-sur-mesure

 

 

Résumé :

Garganton, le géant minuscule, n’était guère aimé des autres géants et Mimolette, la naine immense, était rejetée par ses congénères, les nains. Un jour, le géant tout petit et la naine très grande se rencontrèrent…

Mon avis :

Un amour sur mesure est un album de Roland Fuentès et Alexandra Huard. Il rappelle que beaucoup sont victimes de discriminations et combien il est important d’accepter les êtres comme ils sont.

Dans un royaume lointain, il y un géant minuscule et une naine géante qui sont tous les deux rejetés parce qu’ils ne sont pas comme les autres membres du clan… Mais un jour, les deux jeunes gens vont se rencontrer et une merveilleuse histoire d’amour va commencer !

Un beau récit sur l’acceptation, la différence et la recherche du bonheur ! Un bel album, 21,5×26,4 cm, avec une illustration de couverture réussie !

A découvrir sans attendre !

 

 

imagecouv_725117

Premières lectures- Pégase le cheval ailé (Dès 5-6 ans)

d’Hélène Kérillis et Annette Marnat

 

Résumé :

Pégase est un cheval sauvage, mais il a des ailes ! Un jour, un courageux guerrier le capture. Il doit se battre contre la Chimère, l’horrible monstre qui détruit tout…

Mon avis :

Sur Terre, deux créatures opposées en tout point naissent.

La première est appelée Chimère, et est dotée d’une tête de lion et d’une queue de serpent. Elle sème chaos, feu et destruction sur son passage. La seconde est majestueuse et aérienne. C’est Pégase. Un cheval sauvage né au milieu de l’océan et pourvu d’ailes qui le font voler.

Pour stopper et tuer l’horrible créature, un homme courageux décide de s’emparer de Pégase, car il sait que seul, il ne pourra rien. Il se nomme Belléphoron. C’est un guerrier, rusé mais bientôt orgueilleux qui estime avoir gagné sa place parmi les dieux. Pégase refuse de l’emmener, Zeus s’interpose, Belléphoron est puni.

J’avoue avoir redécouvert cette légende. Certes, je connaissais Pégase, mais par rapport à Hercule, et non pas cette histoire qui réussit à le mener sur l’Olympe.

Après une superbe présentation illustrée des personnages, les pages alternent entre une de texte (à droite) et une illustration à gauche. Et en bonus, a la fin de l’histoire, se trouvent deux pages de compréhension de vocabulaire, classé par ordre d’apparition dans le texte.

Des premières lectures attractives et adaptées, qui suscitent intérêt et envie de découvertes.

Merci aux éditions Hatier Jeunesse.

 

 

Sortie de classes de Laurent Torres

Publié: janvier 23, 2017 dans Uncategorized

51sovwekgyl-_sx195_

Résumé :

Issu d’une famille bourgeoise, Julien est professeur de français dans un collège de banlieue. Tout en racontant son quotidien difficile, il se remémore ses propres années de lycée. Dans les deux époques, un personnage sert d’ancrage : Louis, un ancien camarade de classe taciturne, et Sofiane un de ses élèves exclu. Dépassé par sa propre impuissance et par les paradoxes du système éducatif, Julien interroge sa fonction – de professeur, de citoyen et d’homme. Une saisissante radiographie de l’école, le roman d’une génération désenchantée.

 

Mon avis :

Julien est professeur agrégé de français dans un collège de banlieue. Issu d’un milieu social favorisé, sa situation sociale n’est pas à la hauteur de ce que sa famille attendait de lui.

Julien approche de la quarantaine, sa vie sentimentale chaotique ne le satisfait pas, son boulot lui pèse – impression de reproduire les erreurs des adultes qui l’ont (mal) éduqué, gamins difficiles et Principal d’établissement minable.
Le comportement d’un des élèves inquiète Julien (un gamin de 3e en marge, mutique, probablement harcelé) et éveille en lui des souvenirs oubliés et peu glorieux de ses années de lycée. Cela lui donne  des flash-back de sa propre histoire, de son expérience en professeur. Le tout donne lieu à des questions, des interrogations sur l’éducation, l’école,  le rôle des enseignants, mais aussi celui des parents dans l’éducation des adolescents, le comportement des groupes d’ados…
J’ai beaucoup aimé le style de l’auteur, les petits rappels historiques, l’auteur nous montre à quel point le métier de professeur a changé entre les années 80 et de nos jours. Un roman captivant, bien construit, qui, sans tomber dans les sujets racoleurs, invite à réfléchir. En plaçant cette intrigue avant la vague d’attentats qui décuple la paranoïa occidentale, Laurent Torrès propose des réflexions subtiles sur le mélange des cultures et l’intolérance, sans avoir besoin d’évoquer le grand méchant islamisme.

Un roman fort sympathique qui donne à réfléchir et qui se lit très facilement

Gangsterland de Tod Goldberg

Publié: janvier 22, 2017 dans Uncategorized

cvt_gangsterland_7320

Résumé :

Tueur à la solde de la mafia de Chicago, Sal Cupertine est ce qui se fait de mieux dans le genre : discret, redoutablement efficace et doté d’une mémoire hors norme, il ne laisse jamais la moindre trace derrière lui. Jusqu’au jour où une opération tourne mal – très mal. Après avoir été contraint d’éliminer trois agents du FBI, Sal quitte la ville, caché dans un camion réfrigéré. Sa carrière est terminée. À moins que…

 

Une opération chirurgicale plus tard, Sal Cupertine n’est plus : il a laissé la place au rabbin David Cohen, officiant à Las Vegas au sein d’un temple réformé. À sa propre surprise, notre homme, désormais capable de citer des passages entiers de la Torah, se prend au jeu. Mais ses employeurs n’en ont pas terminé avec lui. Le cimetière dont Cohen a la responsabilité est utilisé par la mafia comme plaque tournante de trafics en tout genre et, pour ne rien arranger, le FBI est toujours à ses trousses : arrivé en ville, l’agent spécial Jeff Hopper a juré de venger la mort de ses trois collègues. Bandit d’un côté, homme de Dieu de l’autre, Sal ne va pas s’en tirer si aisément !

 

Mon avis :

 

Comme le nom du roman l’indique, ce livre nous plonge dans une histoire de mafia, où gangsters et flics se côtoient. Peut-être d’un peu trop près pour Sal Cupertine, assassin sous les ordres de Ronnie, qui assassine trois fédéraux et qui se fait exfiltrer vers Las Vegas, abandonnant femme et fils à Chicago. Il n’a alors plus qu’une solution, passé sur le billard pour changer d’identité, et devient David Cohen, rabbin de profession. Il quitte donc sa vie paisible à Chicago et sa famille. Il  est embarqué dans un camion réfrigéré. Il ne sait pas où il va et nous non plus
Ce roman va à cent à l’heure, quand on met le nez dedans, on ne peut plus décrocher ! Que d’actions, que de rebondissement. Je ne vous en dit pas plus !
En plus de tout cela, l’auteur n’a pas oublié l’humour. C’est quand même assez rocambolesque mais je ne vous en dis pas trop ; retenez juste que l’histoire est addictive, que les personnages sont torturés et drôles à leurs dépens. Je ne suis à la base pas spécialement fan de l’univers de la mafia, mais franchement avec

Gangsterland j’ai été converti et j’en redemande encore.
Les chapitres alternent ainsi aléatoirement entre les différents points de vue, et c’est aussi ce qui rend le tout très prenant.

Une histoire bien ficelée, qui m’a donné envie d’en savoir plus sur cet univers de gangsters.
Divertissant et efficace. Un univers bien travaillé et des personnages très charismatiques.

 

 

 

l-imagerie-dinosaures-et-prehistoire-17986-300-300

 

Résumé :

Réédition de l’imagerie dinosaures et préhistoire en version « interactive ».

L’enfant découvre le monde fascinant des hommes préhistoriques et la vie des dinosaures.

L’application « L’imagerie dinosaures et préhistoire interactive » permet, grâce à un système de Réalité Augmentée et à la caméra de votre smartphone ou de votre tablette tactile iOS ou Android, de donner vie à la couverture et aux neuf dernières pages du livre, en enrichissant le contenu des pages avec des activités ludo-éducatives interactives, des jeux et des quiz, des sons, des animations et des vidéos. « L’imagerie dinosaures et préhistoire interactive » vous propose ainsi d’apprendre à reconnaître les dinosaures, de répondre à des quiz sur les dinosaures et la préhistoire, de comparer certains animaux avec leurs ancêtres préhistoriques, de visionner des vidéos sur la paléontologie et sur les peintures préhistoriques, mais aussi de vous amuser avec un coloriage, de décorer un monde jurassique avec des vignettes de dinosaures, de jouer au paléontologue et d’inventer votre dinosaure. Tout un programme pour l’éveil des petits

Mon avis

Je remercie, les imageries Fleurus pour l’envoi de ce livre en service presse. Une réédition de celle de 1997, tout simplement magnifique.
Plusieurs thème composent ce livre : origines des dinosaures , les différents dinosaures,  sur les traces de nos ancêtres les hommes préhistoriques, le feu transforme la vie, de la pierre au feu, la chasse, le perfectionnement des outils, la pêche, les différents campements, …
Dans ce livre, on aime découvrir  ou redécouvrir des informations avec les enfants.Les pages interactives permettent aux enfants d’apprendre en s’amusant, quoi de mieux.

En bref, Fleurus a très bien fait de rééditer ses ouvrages qui sont des perles de savoir et connaissances pour les enfants. Un bel achat pour faire un cadeau à n’importe quel moment de l’année pour tous les enfants qui veulent apprendre comment était la vie avant nous et qui seraient fan des dinosaures !

http://www.fleuruseditions.com/

Affichage de Logo Fleurus rouge.jpeg en cours...

Mourir au printemps de Ralf Rothmann

Publié: janvier 19, 2017 dans Uncategorized

 

mourir-printemps-ralf-rothmann-l-zkscno

Résumé :

Allemagne, 1945. Alors que la défaite allemande semble imminente, Walter et Fiete, deux amis de dix-sept ans, se retrouvent enrôlés de force par les SS et envoyés en Hongrie. Le premier est affecté au ravitaillement, mais le second, moins chanceux, est envoyé directement sur le front. Walter, qui a sauvé la vie du fils d’un général, se voit accorder quelques jours de permission afin de retrouver la tombe de son père. A son retour, il apprend que Fiete, arrêté après une tentative de désertion, vient d’être condamné à mort. Et son officier supérieur, qui trouve là un plaisir sadique, lui confie la terrible tâche d’exécuter son meilleur ami… A travers le regard de Walter, nous suivons ce printemps de la défaite du côté allemand, point de vue inédit qui met des mots sur l’horreur et la folie de cette fin de guerre apocalyptique. Ralf Rothmann donne ainsi la parole à une génération sacrifiée et fait de la question du père l’axe central du roman : que transmettent à leurs fils ces hommes qui ont vécu la guerre ?

 

Mon avis :

La guerre vue d’un côté inhabituel, puisque vue côté allemand.  On lit souvent  des romans traitant de la Seconde Guerre Mondiale mais plutôt du côté des victimes de l’Holocauste ou des résistants, rarement des romans parlant des SS eux-même. Dans ce roman de Ralf Rothmann, nous faisons la connaissance de deux amis qui se font enrôler de force dans la SS sous peine de menaces. Nous découvrons alors que derrière l’horreur perpétrée par ces soldats allemands les plus craints de la Seconde Guerre Mondiale, se cachent énormément de jeunes soldats à peine majeurs devant servir leur pays contre leurs volontés car les soldats viennent à manquer.

C’est en effet un recueil poignant, qui fait souvent froid dans le dos. Dérangeant, perturbant, mais également instructif, cela nous amène à nous interroger: si j’avais été jeune allemand à cette époque, qu’aurais-je fait? Beaucoup de descriptions dans ce livre, des descriptions parfois terrifiantes !

J’ai été convaincu par ce roman. Il est aussi intéressant que déstabilisant pour le lecteur. Il saura vous séduire je l’espère. En ce qui me concerne, je ne peux que vous le conseiller pour une vue différente de la seconde guerre mondiale. On y apprend beaucoup de choses…

 

 

a63689

Résumé :
« Aux côtés de Harry Potter et du magizoologiste Norbert Dragonneau, découvrez dans ce livre captivant les secrets des réalisateurs des «Animaux fantastiques» et revivez les grands moments de la saga «Harry Potter». Cet ouvrage extraordinaire, qui regorge d’images somptueuses et de révélations sur les acteurs et les décors des films, offre également de nombreuses surprises à ouvrir, à manipuler et à déployer, en fac-similé et en trois dimensions!
Enfilez un masque de Mangemort, feuilletez un exemplaire authentique du Chicaneur, faites tourner le Cadran magique du niveau de risque d’exposition aux Non-Maj’ du MACUSA, ouvrez la valise enchantée de Norbert Dragonneau… Plongez dans le Monde des Sorciers de J.K. Rowling et laissez-vous porter par la magie du cinéma! »

Mon avis :

Peu de temps après »Harry Potter et l’enfant maudit » et sorti, en simultané avec le film « Les Animaux fantastiques » qui nous fait aimer de nouveaux héros, Gallimard jeunesse sort une série de documentaires soignés qui prolongent l’engouement.

Cet ouvrage englobe l’univers des sorciers aussi bien dans le monde Harry Potter mais aussi les Animaux Fantastique. Les anecdotes de tournage sont croustillantes, l’iconographie soignée et les « bonus » variés. Des affiches, fac-similés de journaux, aux autocollants en passant par les volets à soulever, le fan aura de quoi replonger dans cet univers magique qu’on aime à retrouver !

Voici quelques exemple d’anecdotes croustillante : Daniel Radcliffe aurait dû porter des lentilles vertes mais notre pauvre Harry ne les supportait absolument pas et y faisait de terribles réactions allergiques. De même, il en a fait à sa première monture de lunettes. Finalement, une autre paire lui a convenu et était généralement sans verres pour éviter les reflets.

Je vous invite donc à découvrir ce livre en librairie ! Les vrais fans (comme moi), allait tout de suite l’acheter !

les2b102bplus2bbeaux2btableaux2bracont25c325a9s2baux2benfants

 

 

Résumé :

10 célèbres tableaux d’artistes du monde entier présentés en deux doubles pages :
Sur la 1re double, une présentation générale à gauche (histoire de sa création et de sa réalisation, le descriptif de l’œuvre et un résumé de la vie de son créateur, etc.) et une photo grande format du tableau à droite, accompagnée de repères et d’anecdotes.
Sur la 2e double, un approfondissement de la description du tableau pour une visite guidée à distance !
À gauche : plusieurs zooms sur les détails importants, drôles ou étonnants à ne pas manquer.
À droite : des infos complémentaires sur les techniques utilisées, ou des anecdotes, et une BD sur un détail historique concernant cette œuvre.

Pour chaque œuvre, une bande dessinée retrace un temps fort, une anecdote ou une date historique pour une meilleure compréhension du contexte et de l’époque.

 

Mon avis :

Dans cet album, on retrouve 10 tableaux célèbres : La Joconde, La naissance de Vénus, L’été, La Ronde de nuit, Les coquelicots, Quand te maries-tu ?, La chambre, le baiser, Portrait de Marie-Thérèse Walter et Les mariés de la Tour Eiffel.

Les commentaires sont accessibles à un jeune public. On y apprend beaucoup d’informations sur les différents tableaux. Un livre d’exception qui offrent à la fois un plaisir esthétique et intellectuel.
La mise en page très soignée qui met en valeur aussi bien les tableaux que les textes.
Les Editions Larousse ont concocté un chef d’œuvre, entre Histoire, anecdotes et explications artistiques des œuvres, voilà des heures à apprendre en observant et en s’amusant.

Un livre à mettre dans toutes les bibliothèques pour petits et grands.

.

 

 

113570150

 

Résumé :

Dans ce livre, t’attendent quatre aventures mouvementées – des quêtes périlleuses qui te demanderont du courage, de la ruse et des yeux de lynx. Magnifiquement illustrée, chaque scène contient une foule d’énigmes à résoudre, d’objets à trouver et de personnages extraordinaires à vaincre.

Sauras-tu…

…survivre dans la tanière du dragon et vaincre le méchant sorcier dans La Quête du dragon ?

… faire échec à la puissante fée Morgane dans La Quête des chevaliers ?

… sauver le roi et récupérer son épée magique dans La Quête de l’épée ?

… contrecarrer les plans des Gredins sidéraux dans La Quête de l’étoile ?

 

Mon avis :

Ce grand livre de quêtes fantastiques est avant tout  un livre-jeu, il s’agit en grande partie de chercher des objets et des personnages dans des scènes foisonnantes de détails.

De l’humour, de la recherche visuelle, de la recherche d’énigmes… Un livre parfait pour jouer à plusieurs et partager un super moment en famille avec ces enfants ou seul…

Ne croyez pas que c’est si facile, parfois même moi j’avais du mal à trouver des petits détails…. A la fin de chaque quête se trouve les réponses pour vérifier si vous avez tout bon.

Des illustrations hautes en couleurs et magnifiques…. Chaque double page est un véritable tableau. Les textes à coté nous mettent dans la situation !

Je conseille cet album à tout enfant qui a une âme explorateur ! (Et parents qui ont une âme d’enfant :p)