Le sang des zombies de Ian Livingstone

Publié: juillet 11, 2017 dans Uncategorized

le_sang_des_zombies

 

Résumé :

Brillant étudiant en mythologie, vous ne vous attendiez certainement pas à passer des vacances, que vous aviez imaginé studieuses, dans un château perdu au fin fond de la Transylvanie, à la merci de hordes de Zombies. Et pourtant vous voilà maintenant menant une chasse effrénée à ces créatures, œuvres de l’immonde Gringrich Yurr et de ses savants fous, dont le rêve insensé n’est autre que de devenir maître du monde. Un rêve que vous seul pouvez réduire à néant. Si toutefois vous restez en vie… Pourrez-vous survivre dans l’enfer qui vous attend, ou deviendrez-vous à jamais un Zombie ?

 

Mon avis :

Vous avez vos dés, votre stylo et un petit carnet ? Parfait, partons à la chasse aux zombies concoctée par Ian Livingstone pour ce nouveau Défi Fantastique. Vous incarnez donc un étudiant qui va se trouver perdu au fin fond de la Transylvanie, capturé par un personnage immonde ! Vous allez devoir affronter de redoutables zombies et leur survivre…

Tout d’abord, vu qu’il faut éliminer tous les zombies, le temps de jeu est largement allongé par rapport à d’habitude, ce qui ne serait pas un problème si les tâches n’étaient pas aussi répétitives. Dans les livres dont vous êtes le héros, le principe est simple, vous avez un nombre de points de vie (appelés ici endurance) qu’il vous faut garder pour ne pas mourir. Chaque fin de chapitre vous dit à quel chapitre vous devez aller, voire vous propose des choix. Vous accumulez aussi des objets qui vous seront peut-être utiles. Ainsi un couteau trouvé en 115 vous permettra de survivre et d’avancer dans l’aventure en 86, un choix non judicieux (vous jeter sur une mitraillette plutôt que fuir alors qu’on vous tire dessus) pourra vous être fatal et votre aventure se terminera là. Une sorte de jeu vidéo littéraire.

Les illustrations sont, comme à chaque fois, très soignées et jouent beaucoup dans l’ambiance de lecture. Malgré tout, ces qualités n’arrivent pas à effacer le défaut majeur du livre, dommage. J’adorais cette collection quand j’étais jeune et le plaisir de les relire est toujours intact !

D’autres livres de la même collection sont sorties. Certains sont inédits comme La nuit du Loup-Garou, Le Maître des tempêtes, d’autres sont des rééditions comme Loups solitaire. (http://www.gallimard-jeunesse.fr/Catalogue/GALLIMARD-JEUNESSE/Un-Livre-dont-vous-etes-le-Heros)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s