Archives de novembre, 2017

 

cvt_48-heures-pour-mourir_2918

Résumé :

Le téléphone sonne. Une voix étrange vous soumet une énigme. Vous avez 48 heures pour la résoudre. Sinon…

Une femme morte est retrouvée près du grand orgue de la cathédrale de Munich. Un crime pour le moins singulier : on lui a fait ingurgiter deux litres d’encre noire…

Sabine Nemez, jeune commissaire de police, est bien malgré elle mêlée à l’affaire : la victime n’est autre que sa mère, énième victime d’un inconnu qui enlève des femmes, les torture et les achève au bout de 48 heures si l’énigme qu’il a soumise à un proche n’a pas été résolue.

L’enquête est confiée à Maarten S. Sneijder, un expert du BKA, l’Office fédéral de police criminelle. Sabine parviendra-t-elle à convaincre cet homme aussi talentueux qu’irascible qu’un recueil de contes pour enfants sert de modèle au criminel ?

Au même moment, une psychologue viennoise ayant reçu un macabre colis suivi d’un coup de téléphone comprend qu’elle dispose de deux jours pour sauver une vie…

« Un scénario ultra efficace, des personnages fouillés et des rebondissements à foison… »
Sebastian Fitzek

 

Mon avis :

Un tueur enlève ses victimes et prévient un proche qu’il a 48 heures pour la sauver. Bien entendu la police ne doit pas être mise au courant.
Sabine Nemez, inspectrice de la police judiciaire à Munich va être confrontée malgré elle à ce tueur quand son père va venir la voir, désespéré, pour lui dire qu’il a reçu le terrible coup de fil 48 heures auparavant et qu’il a reçu un encrier.
Elle n’aura pas le temps de se retourner qu’on la prévient qu’une femme a été trouvée dans une église, morte. C’est avec un mauvais pressentiment que Sabine se rend là bas pour découvrir le cadavre de sa mère, étrangement « noyée » avec de l’encre noire…
Sabine veut à tout prix trouver celui a fait ça, comme n’importe qui à sa place voudrait le faire.
Sabine va devoir faire avec sa hiérarchie (qui ne veut pas trop qu’elle s’implique vu que sa mère est une victime), et aussi avec un drôle d’agent du BKA, Marteen S. Sneijder, un profiler doué dans son métier.

L’histoire est intéressante et prenante du début à la fin. le fait d’avoir plusieurs points de vue crée une vraie dynamique et on a l’impression d’être partout à la fois !
L’auteur prend le temps d’approfondir les situations et joue avec ses personnages pour notre plus grand plaisir. Si on sent que l’auteur tient les ficelles, on se prend aussi au jeu de vouloir découvrir la vérité… Une vérité que je n’avais pas entièrement devinée, c’est donc une bonne chose.
Le lecteur peut découvrir par lui-même certaines révélations mais Andreas Gruber réserve des surprises tout au long du livre.

Les idées sont originales, je n’avais encore jamais lu un roman comme celui-là. Si j’ai déjà lu des livres traitant de tueurs en séries, celui-là m’a vraiment plu et je ne m’attendais pas à ce retournement de situation qui a lieu presque à la fin de l’histoire. Un cauchemar éveillé, un thriller implacable. Une vraie réussite.

Publicités

Nouvelle Sparte d’Erik L’Homme

Publié: novembre 27, 2017 dans Uncategorized

 

51uixjmypkl-_sx195_

Résumé :

Deux siècles après les grands bouleversements qui ont balayé le monde d’avant, Nouvelle-Sparte vit en paix au bord du lac Baïkal. Valère et Alexia, seize ans, se préparent à devenir pilotes d’élite quand une série d’attentats sème le chaos dans la cité. Qui se câche derrière ces lâches attaques ? Les fanatiques du Darislam ? Les patriciens corrompus de Paradise ? Valère est chargé par le Directoire de mener l’enquête. Une mission périlleuse qui va le plonger dans les sombres entrailles de l’Occidie et faire voler son univers en éclats…

 

Mon avis :

Les attentats menacent la Nouvelle Sparte. Ce pays petit et peu peuplé doit sa survie à sa force militaire et à l’engagement de ses membres. Tous reçoivent un logement et des biens en fonction de leurs besoins et des responsabilités selon leurs compétences.
Valère voit arriver le temps de l’épreuve du passage à l’état de citoyen à part entière, avec envie et peur. Il désire avant tout se lier avec Alexia son amour de toujours et faire oublier l’appartenance de sa mère à un autre peuple.
Mais le destin en décide autrement et le jeune homme est envoyé chez son oncle en Occidie, une société qui repose sur l’inégalité et l’argent…

Un excellent roman où l’on retrouve la belle plume de l’auteur. Erik L’Homme nous livre ici une formidable réflexion sur la quête de soi, sur le-rapport-aux-autres et sur la-marche-du-monde.

Ici on est donc dans une société futuriste mais où l’on retrouve l’éducation et les dieux de la Grèce antique et de Sparte. Valère est un jeune homme courageux qui a perdu son père très tôt. La solitude de sa mère le préoccupe mais il doiten même temps se préoccuper des épreuves et de la fille qu’il aime. La politique et les intrigues vont le jeter dans une aventure non désirée mais qui lui permettra de trouver sa voie…

Des personnages attachants, un décor enchanteur futuriste et ancien à la fois ! Un très beau roman qui navigue entre amour, espionnage et politique !!

Dark Net de Benjamin Percy

Publié: novembre 23, 2017 dans Uncategorized

 

51fwlmo1m3l-_sx195_

Résumé :

Fermez toutes vos fenêtres !
Le Dark Net, vous connaissez ? Sous les fondations du réseau, un second Internet prospère : un eldorado sulfureux où rien n’est impossible et où on trouve de tout – drogues, armes à feu, instructions terroristes, etc.
Mais aujourd’hui, les forces obscures s’assemblent dans ces profondeurs. Des démons qui menacent d’envahir notre mon physique en « hackant » les esprit des utilisateurs pour les transformer en tueurs psychotiques.
Pour les arrêter, quatre personnages que rien ne destinait à se rencontrer : Hannah, une jeune aveugle de 12 ans ayant récemment recouvré la vue (mais pas seulement) grâce à une prothèse futuriste ; Mike Juniper, un ancien évangéliste qui combat ses propres démons et veille, dans le sous-sol de son refuge pour sans-abri, sur un impressionnant arsenal d’armes à feu ; Derek, un hacker aux allures d’Anonymous qui entend faire régner la justice au sein du réseau ; et Lela, une journaliste technophobe persuadée d’être tombée sur une histoire que personne ne veut entendre.
Bientôt, les portes de l’enfer vont s’ouvrir. Sont-ils prêts ?

 

Résumé :

Dark Net est un techno-thriller haletant sans aucun répit du début à la fin, l’action est présente non stop et le lecteur ne peut pas s’ennuyer avec cette écriture nerveuse.

Les démons sont partout, le mal est partout, mais aujourd’hui, ils sont aussi derrière vos écrans, ils pénètrent dans vos têtes, ils investissent votre corps. Un roman fou qui met en scène des personnages mystérieux mais tellement vrais à la fois, des héros hors norme. Des chemins qui se sont croisés de façon fantastique et improbable et qui par conséquent se retrouvent liés par une raison qui parait assez inexplicable, mais n’est-ce pas le propre des relations humaines, entre les êtres en général…

Dark net est un divertissement plaisant (si on peut utiliser un tel mot avec un sujet pareil), plutôt bien écrit, même si j’ai trouvé certaines tournures de phrases assez étranges (auteur ? Traducteur ?). La tension est palpable, mais on est bien loin des références du genre qui savent instiller la terreur par les mots. Et la manière de traiter le sujet m’aura davantage frustré que fait frissonné.

Je me suis attaché à tous les personnages sans exception, (du côté des gentils bien évidemment), ils donnent une force et un rythme survolté au roman. Une histoire endiablée rondement menée, qui va ravir tous les fans du genre. Un thriller agrémenté d’une dose de surnaturel qui nous donne une histoire plutôt fantastique où des héros pas ordinaires vont s’unir pour sauver la planète.

cvt_internet-en-toute-securite_7893

Résumé:

Alors qu’Internet et les nouvelles technologies de communication font de plus en plus partie du quotidien des enfants, il est essentiel de sensibiliser les jeunes utilisateurs à la nécessité de suivre quelques précautions pour naviguer en sécurité. Cet ouvrage à l’intention des enfants et de leurs parents réunit des conseils sur les règles à respecter pour une bonne utilisation d’Internet. Tout comme le monde réel, le monde des nouvelles technologies peut présenter des dangers pour les enfants. En sachant comment reconnaître et éviter le cyber-harcèlement, les trolls, les tentatives de fraude et comment obtenir de l’aide, les enfants sauront mieux se protéger. Pour informer les enfants sans leur faire peur et sans les dissuader d’utiliser Internet.

Mon avis :

Ce livret m’a appris beaucoup de choses sur les dangers et les conséquences de ce qu’on peut dire ou faire sur internet. Je savais déjà certaines choses, mais cela m’a permis d’approfondir sur le sujet. Les conseils que le livre m’a donnés sont astucieux et sensés. Le livre indique que de nombreux sites expliquent comment se protéger sur internet et être aidé si besoin.

Ce livre se centre sur les réseaux sociaux, en nous présentant leur histoire, leurs particularités de fonctionnement, l’origine de leur nom, la législation qui les entoure et les précautions à prendre. On pense à Facebook surtout, mais il y en a aussi Twitter, Pinterest, Instagram, Snapchat, YouTube, et encore tant d’autres qui sont apparus depuis la parution de ce guide, ou qui ne sont pas mentionnés

A l’intérieur, des pages avec des dessins en noir et blanc, des paragraphes, des tableaux, des quiz pour savoir utiliser et se prémunir sur Internet. J’ai trouvé que sa mise en page était très actuelle et très sympa : des minis BD, des smileys, des petits monstres, des bulles … J’ai aussi apprécié que les illustrations de fond et sur certains coins de pages le thème  » internet  » soit respecté.

Merci à Usborne pour ce livre plein de bon conseils.

Dakota Song d’Ariane Bois

Publié: novembre 21, 2017 dans Uncategorized

9782714475411

Résumé :

New York, 1970. Shawn Pepperdine, jeune de Harlem, assiste, horrifié, au meurtre de son meilleur ami. Pour échapper aux assassins, il trouve refuge dans les sous-sols du Dakota, l’immeuble le plus mythique de Manhattan.

Au coeur d’une ville en pleine ébullition, le Dakota reste, lui, immuable : un club très fermé, un château médiéval sur Central Park, un havre de paix des  » rich and famous « . S’y côtoient Lauren Bacall, Leonard Bernstein et Rudolf Noureev. Ici, Polanski tournera les images du film Rosemary’s Baby.

Devenu le premier portier noir du Dakota, Shawn côtoie ses résidents : Nigel, Abigail, Nathan, Cherie, Becky, Andrew, Tyler et les autres.

Quand la plus grande star du monde, John Lennon, emménage à son tour, l’immeuble et sa communauté s’enflamment…

Dakota Song est le portrait survolté d’une Amérique en pleine révolution artistique, intellectuelle et sexuelle, celle de la Beatlemania et du disco, du Studio 54 de Warhol et du Chelsea Hotel, du scandale du Watergate et d’une décennie de violences.

Mon avis :

Un bien étonnant roman à tiroirs qui pour le plus grand plaisir du lecteur va présenter une chronique new-yorkaise par le biais de la petite histoire.

On est en 1970 , à New-York et Shawn , jeune black habitant le quartier d’Harlem doit échapper au gang qui a tué devant lui, son meilleur ami . Il trouvera refuge au Dakota , à Manhattan, (immeuble qui deviendra mythique ); son oncle y dirige « quarante-neuf membres du personnel, de jour et de nuit, pour quatre-vingt-treize appartements. Des liftiers, des portiers, des factotums, un type dans chaque ascenseur, des concierges, un préposé au courrier… » . Shawn deviendra le premier black à y travailler.

Un chapitre par personnage au fil des années, beaucoup d’anecdotes, le tout suffisamment romancé pour rendre agréable la lecture.
Même si l’on reste dans la superficialité des choses, on ne peut qu’être ébloui par cette époque qui a cumulé un nombre incroyable d’artistes passés à la postérité et dont la grande créativité nous a laissé des chefs d’œuvres.
La décennie se termine par l’apparition du SIDA et on comprend bien qu’un certain âge d’or disparaît.

J’ai beaucoup aimé ce livre auquel j’ai trouvé beaucoup de charme, de sensibilité pour relater les vies réelles et fictives des habitants de l’immeuble Dakota à New York.

cvt_mon-amie-sophie-scholl_1952

 

Résumé :

Elle, elle n’a rien fait. Ou si Peu. Elle aurait bien voulu. Etre courageuse, engagée, résistante, comme son amie, Sophie. Mais Elisa ne se sent pas le cran. Alors, elle écrit pour avoir moins peur. En 1941, à Münich, l’étau se resserre autour des opposants au régime…

Mon avis :

Pour ma part, j’ai adoré le livre « mon amie Sophie Scholl ». On s’attache rapidement aux personnages qui vivent des moments difficiles pendant la période hitlérienne. L’histoire est palpitante vu le parcours et l’horreur que vivent les personnages quotidiennement.

Ce livre est un roman sur le thème de la Shoah. Celui-ci est écrit sous la forme d’un journal « intime » écrit quotidiennement et daté.
On peut facilement se mettre à la place du Elisa, le personnage principal, du fait qu’elle exprime clairement ses émotions, sentiments et ressentis. Elisa voudrait être aussi courageuse que son amie Sophie Scholl, opposante allemande au régime nazi qui avait créé le mouvement de résistance « Rose blanche ». Elle confie ses peurs à son journal intime, ce qu’elle nomme sa lâcheté face au courage de son amie Sophie. Elle retrace la montée du régime nazi, les arrestations, la terreur. L’auteur imagine une amie à la figure héroïque et bien réelle de la résistance au nazisme arrêtée et décapitée à l’âge de 22 ans en 1943.

J’ai trouvé ce livre génial et très émouvant. Il amène à réfléchir sur les agissements que nous aurions pu avoir ou pas dans leur situation.

bm_cvt_la-jeune-fille-sur-la-falaise_7227

 

Résumé :
Pour échapper à une récente rupture, Grania Ryan quitte New York pour aller se ressourcer en Irlande auprès de sa famille. C’est là, au bord d’une falaise, qu’elle rencontre Aurora Lisle, une petite fille qui va changer sa vie.

En trouvant de vieilles lettres datant de 1914, elle se rend compte du lien qui unit leurs deux familles. Les horreurs de la guerre, l’attrait irrésistible du ballet, le destin d’un enfant abandonné, ont fait naître un héritage de chagrin, qui a tour à tour marqué chaque nouvelle génération.

C’est finalement l’intuition d’Aurora qui leur permettra de se libérer des chaînes du passé, et d’aller vers un futur où l’amour triomphe sur la perte.

Mon avis :

Encore une fabuleuse histoire publiée aux éditions Charleston. J’affectionne particulièrement leur romans, cela représente toujours une magnifique pause lecture, du romantisme, de l’émotion…
J’ai aimé la façon dont tout se dénoue petit à petit, les personnages sont fouillés et tellement bien dépeints que l’on ne peut que ressentir fortement les émotions qu’elles soient de joie ou de tristesse.

Les personnages féminins sont des personnages de femmes fortes, courageuses et sont à l’opposé des ravissantes idiotes dont on nous abreuve la plupart du temps. Là elles prennent leur destin en main et se battent pour leurs convictions… La force de ce texte c’est donc aussi des personnages forts et marquants. Vous en aimerez certains, autant que vous en détesterez d’autres. Une empathie que je pense inévitable si vous aimez ce genre de romans.
Ce roman souligne la force de l’amour. L’amour dans tous ses états, entres des êtres qui se sont aimés avec ardeur et passion. Parlons de cette passion, elle anime d’ailleurs tout le texte de Lucinda Riley qui nous livre un texte fort, riche et complexe. Au fil des pages le voile baisse sur le secret de famille qui lie les Lisle et les Ryan, un véritable drame se tisse à travers notre lecture…

Des histoires d’amour impossibles, des sacrifices, des trahisons et retournements de situations, des hasards et coïncidences folles…
Nous retrouvons de la part de Lucinda Riley, une écriture très fluide, entraînante, captivante. On tourne les pages les unes après les autres sans trop de difficultés.  Encore un super livre à ajouter à la longue liste des livres de qualité des Editions Charleston.

512bcdozbe4l-_sx195_

Résumé :

Agatha Christie, en voilà une reine du crime ! À la lecture de chacun de ses livres, vous vous triturez les méninges pour découvrir le coupable, et finalement, Hercule Poirot, Miss Marple ou Tommy et Tuppence Beresford vous coiffent au poteau.
Mais si après la présentation de la situation, le plan de la scène de crime et l’énoncé des indices, la solution n’était pas dévoilée ? Ce serait alors à vous de devenir détective amateur !
Retrouvez les 13 plus belles enquêtes de la grande Agatha Christie résumées avec des dessins aussi drôles qu’instructifs et tentez à votre tour de retrouver les coupables !

 

Mon avis :

Tout le monde connait au moins une œuvre d’Agatha Christie ! Et bien, si vous ne connaissait pas, vous allez vous creuser les méninges. Ce sont  13 des plus célèbres romans de la reine du crime à retrouver dans cet ouvrage pour mener l’enquête…

Après un rappel des « bases » (le Royaume-Uni de l’époque, biographie d’Agatha Christie, les héros…), nous entrons dans chacun des polars avec le même séquencement : le résumé, les personnages, le lieu du crime : là où tout a commencé, les premiers témoignages et le fil de l’enquête. A nous de mener l’enquête, le coupable n’est pas révélée. Seul un indice nous est donné.

Un livre original, plein d’humour, qui nous permet de nous replonger dans l’univers de la reine du crime, Agatha Christie. C’est un livre à se procurer si vous aimez l’univers d’Agatha Christie !

 

51ctl0wmuel-_sx195_

Résumé : 

Une fée, c’est merveilleux. Dix fées réunies, c’est prodigieux ! Pourtant, il existe beaucoup mieux.. ;

A celle qui est mieux que dix fées…

Je vais te présenter dix fées. Chacune d’elles possède un don particulier. Quand tu les auras toutes rencontrées, tu auras une drôle de surprise, car une fée, c’est merveilleux, dix fées réunies, c’est prodigieux, mais pourtant, il existe encore beaucoup mieux…

10 fées, toutes aussi différentes les unes des autres, présentées dans leur univers de douceur et de poésie, pour définir les qualités d’une maman, la sienne. Il fallait bien tout cela pour cette reine.

Un petit livre enchanteur pour dire « Je t’aime » à sa maman. Un régal pour les yeux et le cœur.

 

Ma lecture : 

Quel joli coup de coeur ! Voilà un petit livre superbe et unique.  La douceur qui se dégage, la tendresse du texte, et l’époustouflante mise en illustration, une véritable réussite !

À travers ces quelques pages, nous rencontrons dix petites fées toutes plus mignonnes les unes que les autres. Celles-ci peuplent discrètement notre quotidien. Elles sont tantôt câlines, cuisinières, tantôt rassurantes et apaisantes. Alors, qu’est-ce qui peut être mieux que ces dix fées ?
Je vous donne un indice, la réponse se trouve à la dernière page.

Une double narration si particulière, si choisie, si réfléchie et intime… C’est le texte, sublimé par les illustrations de Cathy Delanssay.

C’est selon moi, un livre à mettre entre les mains de toutes les mamans du monde, afin qu’elles puissent lire à leurs enfants combien elles les aiment. Une vrai réussite ce livre !

 

 

 

005079783

 

Résumé :

Moi, c’est Clark Kent et je suis trop content d’avoir retrouvé mes amis Bruce et Diana pour une semaine en camp nature ! À nous les courses en canoë, les randonnées en forêt, les concours de tir à l’arc… Le seul problème, c’est qu’on a l’impression d’être chaque jour un peu moins nombreux ; Si on ajoute à ça les traces de pas monstrueuses découvertes près du lac : je sens que le club des Super-héros va bientôt devoir reprendre du service !

 

Mon avis :

Ce tome est écrit du point de vue de Clark Kent.Alors que le livre précédent a été écrit dans le point de vue de Bruce Wayne.

Batman, Superman et Wonder Woman partent en camp nature. Ils espèrent profiter de toutes les activités en forêt mais bientôt les problèmes arrivent ! Plusieurs enfants disparaissent et des traces de pas vraiment bizarres sont découvertes près du lac…  Ils rétablissent leur petit groupe d’enquêteurs criminels et travaillent ensemble avec quelques autres personnages pour tenter de résoudre les mystères du camp. Toujours aussi captivantes et pleines de surprises, ces nouvelles aventures nous emmènent cette fois sur les traces d’une étrange créature…

Ce livre ressemble beaucoup au tome précédent, il est écrit dans le même style. Les graphismes sont très beaux et dynamiques ! Il a des illustrations incroyables pour accompagner l’histoire qui aide à construire l’histoire déjà bien établie.

A découvrir sans attendre !