Mange tes morts de Jack Heath

Publié: mars 14, 2018 dans Uncategorized

 

4111uaezisl-_sx195_

Résumé :

Cameron Hall, 14 ans. Disparu en rentrant de l’école ; rançon exigée. L’horloge tourne, la police est impuissante : c’est une mission pour Timothy Blake.

Timothy (nom de code « le pendu ») a un don. Il lit dans l’esprit des gens. Comprend tout avant tout le monde. Résout les énigmes les plus ardues. Le genre à s’ennuyer avec un Rubik’s Cube ou à connaître votre numéro de sécurité sociale par cœur. Mais Timothy a aussi un problème. Pas le fait d’être pauvre, non. Pas le fait d’être affublé d’un coturne toxicomane et parano prénommé Johnson. Un vrai problème, un problème, disons, comportemental. Qui fait que même le FBI répugne à travailler avec lui. Une vie sauvée, une récompense : ainsi fonctionne Timothy. Mais cette fois, et malgré l’appui de l’agent spécial Reese Thistle, il se pourrait que notre sympathique génie psychopathe ait trouvé à qui parler.

Mon avis :

Possédant des facultés intellectuelles énormes et une disposition naturelle à lire dans l’esprit des gens, Timothy Blake est un civil aidant le FBI dans ses enquêtes les plus ardues. Blake a pourtant un défaut majeur : son goût immodéré pour la chair humaine. Afin d’assouvir son péché mignon, il a passé un marché avec le FBI pour recevoir un condamné à mort bien dodu après chaque affaire résolue… Répugnant… Suite à une nouvelle affaire, Blake aura le droit à une partenaire, l’agent Reese Thistle qui, même bienveillante à son égard, va mettre en danger la confidentialité de sa répugnante habitude.

Ce personnage, m’a fait penser à Dexter, la superbe série télévisé sortie il y a quelques années déjà.  D’ailleurs l’auteur met en scène quelques références à la série de romans de Jeff Lindsey sur le personnage de Dexter, jusque dans le style et la narration à la première personne.

L’auteur arrive à rendre son personnage de cannibale psychotique attrayant, voire sympathique, et à faire en sorte que l’on s’intéresse nettement plus à son sort qu’à celui de la victime sur laquelle il enquête (comme Dexter). Même si elle a toute son importance dans le déroulé narratif du roman, cette enquête prendrait presque des allures de McGuffin, de prétexte pour passer du temps avec le personnage de Tim Blake, notamment dans la relation qu’il noue progressivement avec l’agent Reese Thistle.

Au final, c’est un super livre. On le dévore en quelques heures ! Je vous le conseille à tous !

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s