Archives de septembre, 2018

51ygkvoq2b-l-_sx195_

Résumé :

Comment apparaissent les étoiles ?

Qui sont ces semeurs d’étoiles ?

Découvrez comment le peuple mystérieux des Nébuleux les fabrique !

Ce matin-là, un nouveau professeur va enseigner à Augustin bien des secrets : comment les Nébuleux fabriquent les étoiles, où vit la vache de la voie lactée, qui habite sur l’étoile polaire toujours glacée, que récolte-t-on sur la lune de miel…

Doté d’un univers très original, cet ouvrage est rempli d’humour et de folie. Qui n’a pas rêvé la nuit en regardant le ciel ? Vous trouverez ici des pages dans lesquelles vous apprendrez bien des secrets. Des superbes illustrations, un texte très adapté, ce livre peut se lire aussi bien du début à la fin qu’en l’ouvrant au hasard, car à chaque page, les enfants s’émerveilleront des nouveaux détails qu’ils découvriront à chaque fois.

 

Mon avis :
Créateurs d’étoiles, cartographes du cosmos et mécaniciens célestes, qui sont vraiment les Nébuleux ? Avec Augustin, découvrez les secrets de leur univers extraordinaire…Dès le début de l’histoire, j’ai été extrêmement surprise de l’angle qu’avait pris l’auteur pour nous parler de l’univers. Je n’avais jamais rien lu de tel. C’est un livre rempli d’humour, d’une forme imagination de la part de l’auteur. A la base on pense que l’on va suivre un cours d’astronomie dans la classe d’Augustin, cependant ce cours va s’avérer complètement loufoque, excentrique, énorme
L »écriture de l’auteur vous l’aurez deviné est complètement loufoque, déjantée, délirante et surtout sort directement de l’imagination de l’auteur. Cela se lit assez bien et facilement, même si parfois la mise en page fait en sorte que cela fait des pavés et parait donc long à lire.
C’est un livre qui je pense peut plaire énormément aux enfants. L’histoire est originale. De plus l’imagination de l’auteur est complètement loufoque, décalée, déjantée, drôle… Les dessins sont réussis. C’est un livre à faire découvrir aux enfants !

Publicités

 

31-viqzdrgl-_sx195_
Résumé :

« Bonjour Eden. Tu me manques. On peut se parler ? Appelle-moi. »

Il est tard lorsque Eden, jeune éditrice new-yorkaise, reçoit ce message de sa mère, Tara. Leurs relations sont distantes depuis que celle-ci a refait sa vie avec un homme de treize ans son cadet dont elle a eu un petit garçon, Jeremy. Pour Flynn Darby, séduisant diplômé de Harvard, Tara a tout quitté : sa fille, son mari, leur maison. Quitte à payer le prix fort : affronter la rancune d’Eden et devoir élever un enfant atteint d’une maladie génétique très grave.

En décidant de ne pas répondre, Eden n’imagine pas un instant qu’elle n’entendra plus jamais la voix de sa mère : le lendemain, Tara se suicide après avoir tué Jeremy… Rongée par la culpabilité, Eden n’a d’autre choix que de se mettre en danger pour connaître la vérité. Peu à peu, elle découvre un aspect de sa mère qu’elle ignorait mais aussi la personnalité étrange de Flynn…

Virtuose du suspense psychologique, Patricia MacDonald explore les secrets et les fêlures du passé au fil d’une intrigue redoutable.

 

Mon avis :

Eden avait rendez-vous avec un homme rencontré sur le net, il n’est pas venu. Pas grave, elle va rentrer chez elle regarder le foot à la TV, seule, en tenue douillette ; elle adore ça. Quand sa mère lui laisse un message sur son téléphone, Eden ne la rappelle pas, la bourrique : le match n’est pas fini. Ça peut attendre, une maman, surtout si elle vous a plantés là, vous et votre père, dix ans plus tôt, alors que vous étiez lycéenne, pour vivre le grand amour de sa vie… Elle va s’en mordre les doigts, Eden, d’avoir fait sa sale gamine teigneuse… Les relations entre la mère et la fille ne se sont jamais rétablies même si Tara appelle souvent Eden.
Tara et Jeremy meurent. La police conclut à un suicide. Elle va donc enquêter seule de son côté et découvrir de nombreuses surprises petit à petit comme dans tout bon suspense avec un excellent rebondissement inattendu à la fin.

Patricia MacDonald analyse ses personnages profondément, très finement et de façon plausible.
La belle écriture et la traduction de qualité font que j’ai beaucoup apprécié le texte et à aucun moment je n’ai pratiqué du page turner. Scotché du début à la fin par le suspense, j’ai malgré tout trouvé que les rebondissements devenaient excessifs dans le dernier tiers. Ça a le mérite de réserver pas mal de surprises au lecteur.

cvt_dans-la-toile-du-temps_9422

Résumé :

La Terre est au plus mal… Ses derniers habitants n’ont plus qu’un seul espoir : coloniser le « Monde de Kern », une planète lointaine, spécialement terraformée pour l’espèce humaine. Mais sur ce « monde vert » paradisiaque, tout ne s’est pas déroulé comme les scientifiques s’y attendaient. Une autre espèce que celle qui était prévue, aidée par un nanovirus, s’est parfaitement adaptée à ce nouvel environnement et elle n’a pas du tout l’intention de laisser sa place. Le choc de deux civilisations aussi différentes que possible semble inévitable. Qui seront donc les héritiers de l’ancienne Terre ? Qui sortira vainqueur du piège tendu par la toile du temps ?

Premier roman de l’auteur paru en France, Dans la toile du temps s’inscrit dans la lignée du cycle de L’Élévation de David Brin. Il nous fait découvrir l’évolution d’une civilisation radicalement autre et sa confrontation inévitable avec l’espèce humaine. Le roman a reçu le prix Arthur C. Clarke en 2016.

 

Mon avis :

Tout commece par un scénario de SF basique : L’espèce humaine risque de s’éteindre. La seule solution, pour survivre, est de terraformer une autre planète afin qu’elle puisse les accueillir. Malheureusement, lors d’une mission compromise par une révolte et n’ayant que pour seule survivante, une scientifique qui incarne le pragmatisme à l’état pur, celle-ci éjecte un nano-virus sur cette « nouvelle terre » qui va connaître une évolution des plus inattendues… Et lorsque les derniers humains, au bord du vaisseau Gilgamesh, essayent de s’approcher de ce qu’il pourrait être leur « futur foyer », ils vont constater qu’une autre espèce a déjà pris place…

Toute la richesse de ce roman se base sur leur évolution. Tout d’abord, on ressent l’énorme travail d’entomologie de la part de l’auteur. Partant de leurs comportements basiques, il a su extrapoler une évolution de leur société matriarcale, des règles qui auraient pu être mises en place en son sein, les guerres contre d’autres espèces, le partage des connaissances avec leurs descendances, mais aussi la place prédominante de la religion (pas comme nous la connaissons, je vous laisse découvrir par vous-même) et de la science qui sont les deux piliers de leur civilisation.  J’ai trouvé que ce livre apporte une belle réflexion, très profonde, sur l’humanisme, la communication.

Si vous aimez la SF, je vous conseille vivement de découvrir ce roman qui va devenir un incontournable !

L’étoile rebelle de Cathy Cassidy

Publié: septembre 20, 2018 dans Uncategorized

9782092580134

Résumé :

A 14 ans, Mouse vit dans un quartier pauvre où il aime taguer les murs la nuit. Alors qu’il se rend à un rendez-vous avec Dave, son assistant social, il rencontre la jolie Cat, rebelle et mystique, dont il ne peut s’empêcher de tomber amoureux. Ensemble, il recueillent un chien abandonné qu’ils prénomment Lucky. Mais lorsqu’ils comprennent que Lucky appartient à l’un des dealers du quartier, les ennuis arrivent, et avec eux, Mouse découvre que Cat dissimule un secret…

 

Mon avis :

Mouse vit dans une drôle de cité. Celle-ci est truffée de dealers de drogues, qui empoisonnent la vie de tous les résidents.
Le jour où il croise le chemin de Cat, au hasard d’un accident de vélo, il entrevoit une éclaircie dans son univers si sombre. A 14 ans, il est tellement difficile de pouvoir s’imposer face à des adolescents plus vieux qui vous tirent vers le bas…

L’histoire se lit facilement et elle est parfaitement adaptée aux adolescent(e)s. Des sujets sensibles y sont abordés et bien amenés (drogue, milieu défavorisé) Les chapitres défilent rapidement, on a toujours envie de connaître la fin de l’histoire. De plus, il y a beaucoup de retournements de situation, ce qui fait que qu’on ne s’ennuie jamais.

L’écriture est simple et douce. Nous lisons le point de vue d’un garçon de 14 ans, de sorte que le style d’écriture est parfaitement adapté. C’est une belle histoire avec ce qui semble pour la première fois dans la vie de Mouse être une fin heureuse. C’est super mignon ! La romance est légère au lieu d’être vraiment lourde. Une belle morale s’y dégage et c’est ce que j’ai vraiment apprécié dans cette belle histoire d’amour, d’amitié et d’entraide.

 

51iyxbu4gwl-_sx195_

 

 

Résumé :

Ce beau livre illustré se déplie pour constituer une frise de huit pages représentant le Soleil, les planètes et différentes lunes de notre Système solaire, ainsi que des vaisseaux en mission dans l’espace. Chaque image détaillée est également reproduite au dos de la frise avec des explications et des données essentielles sur les objets représentés.

 

Mon avis :

Un album original qui se déplie pour montrer une superbe fresque sur les planètes, l’espace, les satellites et bien d’autres choses encore ! Les enfants adoreront ce voyage dans l’espace et seront ravis de découvrir le système solaire ! C’est un livre très bien pour apprendre le nom des planètes et surtout pour pouvoir nous situé face à ça.

Les illustrations sont vraiment magnifiques et très réalistes. Un premier livre scientifique pour intéresser les jeunes enfants à l’espace. Le livre ouvert constitue une jolie frise illustrée.  Ce livre éducatif fera un beau cadeau.

 

 

 

51ftkr1m82l-_sx195_

Résumé :

Une prison, c’est un endroit où la société rejette les gens pour les punir. Un endroit où le soleil n’entre pas.

Mais une prison, ça peut aussi être un endroit où vit sa mère. Une mère comme toutes les autres, qui gronde quand il faut, vous montre vos boutons comme si on ne les avait pas déjà vus.

Et pas seulement sa mère, mais aussi, sa tante et sa grand-mère !

C’est le cas de Zoé, quatorze ans, issue de cette famille de braqueuses de bijouteries, qui grandit dans ce contexte loufoque, auprès de personnalités hautes en couleurs, persuadée d’avoir à se montrer à la hauteur d’une telle hérédité.

Mon avis :

Dès que l’on apprend que déjà 3 générations de femmes de la famille ont, ou ont eu, des démêlés avec la justice, on comprend aisément que notre héroïne Zoé va osciller entre deux choix de vie. Soit elle entre dans la « tradition » familiale pour en être une digne descendante, un membre du clan, ou à l’inverse, elle casse ce qui semble être une évidence, un destin écrit. La question est encore plus pressante quand l’illégal se conçoit au nom de la justice envers les plus démunis ou les animaux en captivité par exemple. L’histoire est dure pour cette jeune fille doublement partagée entre deux mondes : celui des femmes emprisonnées et des hommes libres qui structurent la famille, le premier cercle associé au mal et le second au bien.

Je me suis attachée à l’histoire, car elle est réaliste et qu’elle soit triste. Bandiya va essayer de suivre les traces de sa mère, mais elle ne va pas y arriver. Ce point est très touchant, car malgré que sa mère voleuse, la jeune fille fait tout pour qu’elle soit fière d’elle. Cela m’a émue de la voir faire quelque chose de mal pour impressionner sa mère. Je l’ai lu très rapidement car il est assez court, très frais, et se lit facilement. L’écriture est très prenante. Tous les personnages sont détaillés et on ne peut que les adorer ! Pour résumer, j’ai vraiment bien accroché et je ne peux que vous le conseiller

 

61xr3afhktl-_sx396_bo1204203200_

 

Résumé:

5 grandes parties pour apprendre à nommer les fleurs, les fruits, les arbres, les animaux, etc. : Les saisons, La nature et ses paysages, La nature aux quatre coins du monde, Incroyable nature !, La protection de la nature.

Des illustrations  très lisibles pour les tout-petits, et suffisamment riches et humoristiques pour les plus grands.

 

Mon avis :

Un apprentissage important chez les enfants est celui de la nature. Je vous présente aujourd’hui un documentaire illustré sur ce thème. Il s’adresse à des enfants âges de 3 à 6 ans. Cet ouvrage recense un très grand nombre d’illustrations, avec le vocabulaire associé. Ces mots sont classés par univers : le verger, la faune et la flore par continent, le potager… parfait pour aider les enfants à catégoriser les mots qu’ils apprennent en feuilletant le livre !

C’est un livre qui, en plus d’apporter beaucoup d’informations aux enfants, leur donnera sûrement envie de découvrir d’autres livres de ce genre, grâce à une présentation très soignée. C’est un livre qui, en plus d’apporter beaucoup d’informations aux enfants, leur donnera sûrement envie de découvrir d’autres livres de ce genre, grâce à une présentation très soignée.

Insoumises de Javier Cosnava

Publié: septembre 5, 2018 dans Uncategorized

 

51l7qsx0vkl-_sx195_

Résumé :

Ce récit du destin croisé de trois femmes (Fé, Esperanza et Caridad) est constitué de trois chapitres relatant les événements dramatiques majeurs survenus successivement en Espagne et en France, tels que successivement perçus par les trois héroïnes: la révolte des Asturies (1934), la fin de la Guerre civile espagnole (1938) et un raccourci de la défaite, de l’occupation et de la libération de la France (1939- 1945). Les principaux faits historiques sont fidèlement retracés, y compris pour des événements ponctuels souvent méconnus.
Mais au delà de cette dimension historique, reste l’essentiel du récit : l’amitié de ces trois femmes combattant dans la guerre, comme dans leur vie quotidienne… La liberté romanesque exercée dans le prologue et l’épilogue fait aussi intervenir Albert Camus, à deux moments clés de son existence.

 

Mon avis :

Insoumises est le fruit de la collaboration entre Javier Cosnava, écrivain et scénariste espagnol, et le dessinateur Rubén, connu dans nos contrées pour avoir travaillé à une adaptation en bande dessinée des Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas.

L’histoire de trois femmes « Insoumises » qui se rencontrent pendant la révolution des Asturies, en Espagne, en 1934 et que l’on va suivre jusqu’en mai 68 en France. On y rencontre trois femmes, lors de trois événements dramatiques majeurs du XXe siècle, à travers trois chapitres qui sont chacun consacré à l’un de ces personnages.

On y voit trois jeunes femmes se battre pour leur liberté, leurs idéaux et les droits des femmes. Elles se battent comme des hommes, avec et contre des hommes mais à aucun moment elles n’oublient qu’elles sont des femmes et en sont fières. Elles traversent des moments terribles du Xx ème siècle (guerre d’Espagne, Seconde guerre mondiale) avec courage et obstination.

J’ai beaucoup aimé le graphisme du noir et blanc et un marron très clair, je trouve que ces trois couleurs vont très bien avec la révolte et la révolution. Les émotions sont bien rendus sur les visages des personnages, il n’y a pas trop de détails ce sont surtout les personnages et leurs émotions qui sont mis en valeur.
Une Bd à lire et à relire pour nous les femmes et un petit peu pour les hommes.