Archives de février, 2019

goal

 

Résumé :

Tony a atteint un autre de ses objectifs en intégrant le centre de formation de Montpellier. Loin de sa famille, il peut enfin espérer faire de sa passion son métier ! Mais le jeune prodige s’ennuie déjà et a l’impression de ne pas progresser au sein de cette nouvelle équipe…

Lors de l’un des matchs les plus importants de la saison, un spectateur un peu particulier se cache dans les gradins. Un spectateur qui pourrait lui ouvrir bien des portes et l’emmener très loin… peut-être même dans un autre pays !

Tony saura-t-il se montrer à la hauteur et faire ses preuves au bon moment ? Mais aussi, acceptera-t-il de partir encore plus loin de sa famille et de ses amis ?

 

Mon avis :

La star du football a sûrement profité du titre de champion du monde pour vendre ses livres, ce qui est une évidence. Mais pas que. Son livre avait déjà fait son effet auprès des jeunes avant. Ce livre intéressant inspiré de sa vie nous montre à tous qu’il ne faut rien lâcher, quels que soient vos rêves.

Je trouve ce livre vraiment génial parce que ça parle de ma passion; le soccer et de mon joueur de soccer préféré; Antoine Griezmann.

Ce livre se réserve selon moi aux enfants de 8 à 13 ans maximum. C’est écrit gros alors n’ayez pas peur du nombre de pages. Sans illustrations. Ce livre plaira à coup sûr. A faire découvrir aux enfants footeux !

Publicités

51eect1ojyl._sx195_

Résumé :

En novembre 2017, les deux auteurs embarquent à bord de l’Aquarius, un bateau affrété par une ONG pour sauver des migrants en mer. Ils donnent la parole aux membres de l’équipage, mais également aux migrants recueillis, dont les témoignages sont souvent poignants, voire insoutenables.

 

Mon avis :

L’Aquarius a été affrété par l’ONG SOS Méditerranée avec pour objectif de secourir les migrants en mer. Grâce à ce bateau, plus de 30 000 vies ont été sauvées. Depuis décembre 2018, l’Aquarius a été contraint d’interrompre ces missions.

Nous suivons récit de deux journalistes,  Marco Rizzo et Lelio Bonaccorso , montés à bord de l’Aquarius, et qui nous racontent ce qu’ils ont vu, entendu, vécu. Ils sont nigériens, syriens, ivoiriens, marocains, irakiens… l’album raconte aussi des tranches de vie basées sur les témoignages, la longue route avant la traversée, le viol des femmes, la cupidité sans limite des passeurs, ceux qu’on réduit à l’état d’esclave ou d’animal, et tous ceux bien sûr qu’on envoie sur des rafiots prêts à couler, un passeport pour la mort…

Une excellente BD reportage qui nous immisce dans les rouages de l’Aquarius et qui permet de sensibiliser le public à la situation des migrants. A découvrir sans attente !

51vyrtj9mkl._sx195_

Résumé :

Dès l’âge de quatre ans, le jeune enfant pourra entrer dans le monde sonore accompagné de son Imagerie.

Il produira des sons avec les instruments qu’il créera lui-même. Il s’initiera à l’écriture de la musique.

Des jeux développeront son écoute, sa concentration, son imagination. Il découvrira les instruments d’hier et d’aujourd’hui, fera connaissance avec quelques compositeurs célèbres. À lui de choisir son itinéraire musical au fil de pages abondamment illustrées.

 

Mon avis :

Depuis plus de 60 ans les Editions Fleurus publient des ouvrages grand public à destination des familles. Ils couvrent une large palette de spécialités, des livres jeunesse, livres pratiques et de loisirs créatifs.

Une très bonne approche de la musique et de ses différentes composantes pour les petits (sons, instruments, solfège, compositeurs…) avec des petits exercices ludiques. L’enfant découvrira les instruments d’hier et d’aujourd’hui. De plus, les illustrations très jolies et très colorées.

Au final voilà une imagerie complète et riche, qui permet de réunir tout ce qui concerne la musique

Bleu espoir de Cathy Cassidy

Publié: février 22, 2019 dans Uncategorized

51jzy2blgiml._sx195_

Résumé :

Joey et Hannah sont deux amies de 12 ans que tout oppose. Hannah est aussi timide que Joey est rebelle. Lorsque Paul, garçon de 13 ans abandonné par sa mère, est recueilli par les parents de Joey, les filles le prennent sous leur aile et demandent à Kit (le grand frère d’Hannah et petit ami de Joey) de veiller sur lui.

Mais Paul, par son look et ses extravagances, attire les foudres des amis de Kit, et l’amitié se transforme en harcèlement. Plutôt que de demander de l’aide, Paul s’isole car il a peur des services sociaux. Il faudra l’aide des deux filles et des parents pour éviter qu’il n’aille trop loin…

 

Mon avis :

Je suis toujours ravi de pouvoir découvrir un nouveau roman de Cathy Cassidy. L’auteure parle, avec beaucoup de délicatesse, mais néanmoins de clairvoyance, de la souffrance liée à la différence, au harcèlement avec les conséquences dramatiques…

Les personnages sont touchants, avec une personnalité, surtout pour Joey, la rebelle, et Paul, qui est malheureusement harcelé. C’est un roman qui montre la difficulté d’être différent pendant cette période cruelle qu’est l’adolescence. Il montre aussi les difficultés pour certains de se construire avec un lourd passé durant cette période charnière.

Cathy Cassidy a touché la vérité sur l’accueil d’une si belle famille d’accueil. Elle est capable de dépeindre comment cela peut affecter quelqu’un sans l’écrire du point de vue de l’enfant placé en famille d’accueil. Et comme souvent avec les romans de cette auteure, une vraie réflexion s’opère en lisant ces histoires touchantes.

Des lectures qui font réfléchir sur des difficultés que les jeunes peuvent rencontrer ou vivre dans leur quotidien.

cvt_shanghai-dream-tome-1_7803

Résumé :

À la veille de la Seconde Guerre mondiale, l’exil tragique d’un couple uni par sa passion du cinéma.

Berlin, 1938. Bernhard et sa femme Illo subissent de plein fouet les lois antisémites qui leur interdisent de vivre de leur art, le cinéma. Comme des milliers de juifs, le couple choisit de s’exiler. Au bout du voyage : Shanghai, une ville énigmatique et bouillonnante, où tout est à découvrir et à recommencer.

Mon avis :

Ce livre est un petit coups de cœur pour moi ! Il est vrai que la période de la Seconde Guerre Mondiale m’intéresse particulièrement.  Le « Rêve de Shanghai » (traduction de Shanghai Dream) est la destination ultime pour ces juifs qui n’ont d’autre alternative que de fuir l’oppression nazie. Shanghai était à l’époque une « sortie de secours » possible de l’Allemagne nazie, car ne nécessitant pas de visa (contrairement aux USA).

Philippe Thirault tisse ici une tragédie historique saisissante, prévue en deux tomes, qui fait forcément écho à d’autres problématiques migratoires plus actuelles, sous nos latitudes et ailleurs.

La descente aux enfers des juifs dans l’Allemagne et l’incompréhension de ceux qui s’étaient battus pour ce pays est bien montrée. Ce genre de livre est nécessaire pour ne pas oublier que cela a existé et peut se reproduire. Les dessins sont parfaitement à mon goût, tout comme les couleurs. Vivement le 2ème tome, qui est prévu le 10 avril prochain !

41xhj7xytsl._sx195_

Résumé :

À la récré, Logan a dit à Zita qu’elle n’était pas normale. Mais au fait, ça veut dire quoi, être normal ? Zita est bien décidée à mener l’enquête.

 

Mon avis :

Un superbe album pour les enfants ! Nous découvrons que Logan dit à Zita qu’elle n’est pas normale. Nous allons suivre Zita qui mène l’enquête pour savoir si tout le monde est normal. Zita va découvrir que tout le monde n’est pas normal, qu’on a tous des différences entre nous. La conclusion finale que Zita note sur son cahier prouve qu’on est tous différent, et que les personnes normales n’existent pas.

Avec de superbe dessin qui nous font craquer sur Zita l’histoire  permet aux enfants de constater qu’en apprenant, on grandit  et que on soit de plus en plus ouvert ou autre et que être nouveau et différent n’est pas si grave et que on peut s’aider entre tous. C’est un livre qui doit selon moi, être découvert à l’école. Cela permettrait de prendre conscience aux enfants, qu’il ne faut pas mettre de côté ses camarades soit disant différent. Une belle leçon d’humanité.

cvt_le-corps-est-une-chimere_4439

Résumé :

Philippe est à l’étroit dans son rôle d’homme. Marion a trois enfants, avec Élise. Camille veut changer le monde, Ashanta sait qu’on ne peut pas. Isabelle aime à en mourir. Maya est travailleuse du sexe, Jo est flic et n’aime pas ça. Sept vies se font poreuses les unes aux autres, sept personnages découvrent ce qu’on peut s’apporter dans la différence.

Une physiologie d’un monde contemporain qui se questionne sur l’amour, le désir et la filiation. Un roman d’une vérité troublante sur les stéréotypes, les passions, les sexualités, les parentalités et le couple.

 

Mon avis :

Philippe, Marion, Ashanta, Camille, Isabelle, Maya, Jo: sept destins qui, au fil du roman de Wendy Delorme, expriment leur différence et se croisent dans un ballet plein de vie et d’émotions. Sept parcours réunis dans un roman choral attachant. Les destins vont se croiser et se décroiser au fil des courts chapitres, abordant différentes thématiques particulièrement d’actualité comme l’homoparentalité, la violence faite aux femmes, l’identité de genre, la filiation, le statut des travailleuses du sexe, la PMA, les relations familiales, l’identité sexuelle et de genre. Tour à tour, chacun nous invite à suivre quelques jours de son quotidien, une plongée tout en pudeur ou encore en fureur…

Ce Corps est une chimère, sous une apparence a priori légère, traite de manière frontale et souvent grave des sujets qui résonnent fortement avec l’actualité du moment et s’interroge notamment sur le rapport complexe que l’on entretien avec cette enveloppe corporelle que l’on reçoit souvent comme un fardeau. Une lecture renversante et bénéfique, un texte coup de poing. A découvrir !

teaserbox_52960896

Résumé :

Sur Terre, toute âme possède un Animal Totem. Quel est ton Animal Totem ?

Près du grand feu, au silence des tambours, ils se sont arrêtés de danser.

Toi, enfant hier et homme demain, aujourd’hui je te le demande : quel est ton animal totem ?

La voix rauque a parlé.

Sur Terre, toute âme possède un animal totem. Celui qui lui ressemble. Celui qui la protège.

Les tambours reprennent de plus belle. Caché derrière un buisson, un témoin assiste à l’étrange cérémonie. Puis, il s’éloigne et s’engouffre dans la forêt.

Totem… Et moi ? Quel est mon Animal Totem ? Je dois partir le trouver.

Ainsi s’ouvre une quête qui, au fil des saisons, conduira le narrateur sur un long chemin à la rencontre d’animaux très différents. Finalement, parviendra-t-il à trouver son âme sœur ?

 

Mon avis :

Le livre s’ouvre sur une danse, à une époque où hommes et animaux partageaient leur langage. Caché dans les fourrés, le narrateur observe une cérémonie : un jeune garçon vient de trouver son animal totem après trois jours solitaire en forêt.

Lors d’une cérémonie nocturne un témoin mystérieux se met en quête de son Animal Totem. Les enfants se sont vite identifier à ce témoin, à travers les pages ils ont compris que le chemin pouvait être long avant de connaître l’animal totem. Les rencontres sont riches également car une multitude d’animaux vont croiser notre chemin. A la fin l’animal totem nous réserve une sacré surprise une fin à laquelle on ne s’y attendait pas du tout.

L’alchimie mots-images fonctionne et nous voilà sur le chemin, se demandant à chaque fois si enfin, cet animal-ci sera le bon. C’est un récit hors norme et un très bel album. Les illustrations sont magnifiques, stylisées et de couleurs éclatante. C’est une réussite !

51wsib3njnl._sx195_

Résumé :

« Allez, vite ! En route ! Je ne dois pas arriver en retard ». Un escargot se met en route pour une mystérieuse destination. Et il est bien pressé ! Il a en effet une mission à accomplir…

Pendant quatre saisons, il va avancer, sans jamais se décourager malgré les difficultés. Mais il trouvera de l’aide en chemin : un renard lui permettra de traverser les immenses étendues de neige hivernale, une hirondelle le portera au printemps, les papillons l’abriteront du soleil estival et l’écureuil le guidera à l’automne. Et déjà, c’est la nuit de Noël qui est de retour. Mais que peut bien faire cet obstiné escargot en cette nuit particulière ?

Un conte qui fait le lien entre les Noëls d’année en année, en égrenant les rencontres selon les saisons. Les illustrations colorées et au scotch apportent un angle nouveau et moderne dans un univers si traditionnel.

 

Mon avis :

Voilà un bel album. On suit le voyage d’un petit escargot commencé dès le lendemain de Noël. Il va droit devant lui chargé d’une mission, mais laquelle? Il progresse au fur et à mesure des saisons, sans se décourager. Il est parfois accompagné, voir aidé par d’autres animaux, sauf le loup, que l’on aperçoit toujours en arrière plan.

Ce qui m’a attirée, moi, grande enfant, ce sont les illustrations de Nicolas Lacombe. Les illustrations -basées sur la technique du scotch- sont absolument sublimes, très colorées et vivantes.  Ce sont ainsi de grandes masses colorées, un peu tremblantes, aux couleurs mélangées, qui se tiennent sur la page.

Voilà un joli conte de Noël à partager en famille ou à offrir. La finition du livre est très réussie.

Sa mère de Saphia Azzeddine

Publié: février 7, 2019 dans Uncategorized

9782290161173

Mon avis :

Née sous X, Marie-Adélaïde a la rage au ventre. Pas question de rester toute sa vie caissière à La Miche Dorée. Pas question non plus de ressembler à ses camarades de galère et d’errance, certaines connues en prison.
Alors, quand on lui propose de devenir la nounou des enfants de la «Sublime», une bourgeoise affairée, elle saute le pas et décide de prendre son destin à bras-le-corps avec les moyens dont elle dispose : le culot, la parole qui frappe, l’humour cinglant, l’insoumission, la révolte contre toutes les conventions.
Marie-Adélaïde est une héroïne de notre temps.

Résumé :

Il y a des auteurs qui nous font rêver avec des personnages extraordinaires aux destins hors normes ou avec des aventures fabuleuses jalonnées de rebondissements. Et puis, il y en a d’autres qui préfèrent s’intéresser aux petites gens à la destinée beaucoup moins glorieuse. Saphia Azzeddine fait partie de cette deuxième catégorie : les héros du quotidien.

Marie Adélaïde est née sous X …et c’est peut être cette naissance sans nom qui la rend si dure dans sa façon d’appréhender le monde. Marie-Adélaïde, a été traînée de foyer d’accueil en famille d’adoption. Elle galère, habite où elle peut et ne trouve que des petits boulots. Autour d’elle, gravitent d’autres jeunes à la vie compliquée, entre problèmes religieux et sociétaux. À cette peinture du XXIe siècle s’ajoute la quête d’identité, les relations entre classes aisées et populaires et surtout les liens mère-filles. L’auteure rend passionnante cette fresque sociale.

Ce roman est très court, moins de 200 pages. Pas forcément toujours très linéaire, il se présente comme les pensées de l’héroïne qui filent d’un sujet à l’autre. Pourtant, j’ai vraiment été pris par cette histoire.

Une belle découverte qui va me faire lire ses autres romans !