Archives de mars, 2019

51m1bitdhil._sx195_

Résumé :

On meurt tous un jour… pas forcément dès le premier chapitre ! C’est pourtant ce qui arrive à Henny. Mais elle se refuse à quitter notre monde sans avoir accompli une dernière tâche : retrouver, réconcilier et rendre heureux ses anciens amis. Drôle, farfelue et émouvante, Henny est l’amie qu’on rêve d’avoir à ses côtés… vivante de préférence !

 

Mon avis :

 

Katarina Bivald signe ici son troisième roman. Et c’est une réussite !

Si vous avez parcouru le résumé de Bienvenue au motel des pins perdus (Bienvenue pour faire plus court), vous vous êtes rendu compte du sujet particulier : le personnage principal meurt dès le premier chapitre mais reste parmi les vivants. Bienvenue m’a parlé, m’a chamboulée parce que certaines pensées d’Henny font écho en moi. C’est un roman qui m’a beaucoup fait cogiter, sur le sens de la vie notamment, et pas sûr que ce soit une bonne chose car je cogite déjà beaucoup trop ! Le fait qu’Henny ait 34 ans à sa mort ajoute au tragique de la situation, et son âge proche du mien, m’a encore plus marquée. Mais attention, on reste dans le cadre d’une comédie et pas celui d’une tragédie même si tout n’est pas drôle et enjoué.

La narration va alterner entre le présent et des flash-back plus ou moins lointains qui mettront en lumière des éléments qui sinon n’auraient pas ou peu de sens pour nous les lecteurs. Le livre va s’attacher principalement à cette bande d’amis d’enfance qui formait un cercle ressemblant aux « Trois mousquetaires » qui étaient bien quatre également. Henny étant réduite au rôle du fantôme.

Bref, si vous aimez les romans qui sortent de l’ordinaire, je vous conseille de lire Bienvenue au motel des pins perdus qui nous offre une pléiade de personnages avec des problématiques qui leur seront propre et qui aborderont aussi des thèmes forts et importants à mes yeux.  Pour résumé, on retrouve une histoire pleine d’amitié, de leçon de vie et d’ouverture d’esprit.

 

9791032402191ori

Résumé :

Une soirée Escape Game chez vous !

Saurez-vous vous échapper ? Vous avez 60 minutes si vous ne voulez pas rester enfermé pour toujours !

3 scénarios différents avec des niveaux de difficulté facile, moyen et expert.

À Néopolis, les patients les plus instables ont pris le contrôle de l’hôpital psychiatrique. Enfermés avec les autres médecins, vous allez devoir résoudre des énigmes plus tordues les unes que les autres pour espérer vous échapper avant que Nathanaël, qui semble être à la tête de cette révolution, ne change d’avis et décide de prolonger votre internement… Vous avez 60 minutes, pas une de plus, si vous voulez sortir d’ici avec toute votre tête !

Mon avis :

Après les escape books, 404 Editions s’attaque à réaliser un jeu de société d’escape gamel. L’idée derrière ces dernières était ambitieuse, donner aux joueurs le matériel nécessaire pour créer leur escape game chez eux, en faisant appel à leur créativité tout en leur fournissant un thème, les énigmes et des conseils.

L’histoire porte sur l’enterrement d’un ami. En vous approchant des personnes présentes à l’enterrement, vous découvrez parmi eux des êtres zombifiés, et fuyez dans une grotte dont vous ne savez plus sortir. Au centre, un étrange vortex qui vous étonne et vous inquiète, à côté, un livre ouvert sans doute lié aux mystères des lieux. Pourrez-vous sortir avant que quelque chose ne sorte du portail ?

Sachez que pour résoudre certaines énigmes, la lecture du journal de bord/dossier médical est indispensable.  Notons enfin que toutes les énigmes sont assez voire très correctement thématisées. On regrettera certes les illustrations discrètes, parfois absentes.C’est l’une des beautés de ces escape box : comme c’est au MJ de contrôler la validité des réponses, et pas à une serrure ou à une application, on peut demander n’importe quoi aux investigateurs, séquences chiffrées, mots plus ou moins longs, phrases imprononçables, jeu des différences, etc., n’importe quoi que le MJ puisse reconnaître comme une bonne réponse.

Il y a largement ici de quoi s’amuser pendant trois parties pour 15€ seulement. A acheter pour toutes les personnes adeptes de ce genre de jeu !

cvt_conquetes-tome-2-deluvenn_653

Résumé :

Une planète bleue où l’eau submerge la plupart des terres. Un océan d’eau douce. Au fond de cet océan, ainsi que sur les rares sommets émergés, les ruines d’anciennes civilisations qui adoraient une race de pieuvres géantes douées de pouvoirs psychiques… Les gigantesques céphalopodes refont surface pour accueillir les humains qui se sont installés sur les ilôts. Mais les aliens ne sont pas aussi pacifiques qu’ils le paraissent. Ils prennent mystérieusement le contrôle de certains humains et les retournent contre le reste de la colonie. Une guerre commence, mais le conflit oppose cette fois l’Homme à l’Homme.

 

Mon avis :

Série d’anticipation où l’homme ayant détruit toutes les ressources de la Terre, part à la recherche d’une planète accueillante. Deluvenn semble réunir toutes les caractéristiques nécessaires, mais entre les humains qui apportent leur capacité à reproduire les dégâts faits ailleurs ainsi que leur réputation, il n’est pas sûr que l’havre de paix espéré le soit. Après un tome 1 dénommé « Islandia » faisant la part belle à des nordistes germaniques voici un tome 2 dénommé « Deluvenn » consacré à des sudistes italiens, et la belle rigueur allemande laisse la place à des bricolos de l’espace.

Ici on suit Idriss, ouvrier spécialisé en réparation en tous genres, un brin colérique, son ex-femme, scientifique, ses enfants et sa sœur et leur apprentissage parfois douloureux de la colonisation. Des personnages intéressants à suivre avec des personnalités bien différentes.

Tirant parfois vers le thriller, le récit rythmé de Nicolas Jarry fait la part belle au spectaculaire et à l’action et le dessin réaliste de Bertrand Benoît. Ses planches sont réussites !

Après deux tomes, Conquête m’a définitivement conquis… Vivement les prochaines tomes ! (qui seront au nombre de 3)

Lola, sérieux ! de Luce Michel

Publié: mars 25, 2019 dans Uncategorized

lola-serieux

Résumé :

Lola, 39 ans, Parisienne, célibataire, sage (parfois), gribouille pour gagner sa vie (c’est ainsi qu’elle décrit sa profession) et… est fan de romances. Une addiction qu’elle dissimule à tous, sauf à son journal. Comme toutes femmes de son âge (oui, enfin, comme toutes femmes), elle espère rencontrer le prince charmant, bien qu’il soit surévalué. Elle préférerait un partenaire, un ami, un amant toujours disponible plutôt qu’un gars avec un cheval, même s’il est blanc. Sérieusement, avez-vous déjà essayé de garer un cheval dans Paris ?

Dans son journal ici publié, Lola parle de son quotidien : rendez-vous avec ses amies, ses rêves, son boulot, les émissions TV, le régime, les soirées, etc. Elle peut être naïve mais jamais stupide. Mais ses lectures, elles, sont des contes de fées… Lola parviendra-t-elle à réconcilier ses deux réalités ?

 

Mon avis :

Dès que j’ai lu le résumé et vu la phrase d’accroche sur la couverture, je me suis douté que je passerai un très bon moment de lecture en compagnie de Lola. C’est une jeune femme de 39 ans, fan absolue de romance et qui a tendance à rêver du prince charmant. J’ai passé un bon moment avec cette femme qui nous emmène du 12 janvier à fin août dans les péripéties de sa vie.

Lola a envie de vivre une histoire d’amour comme dans les romances qu’elle lit en cachette, mais elle a aussi un travail, des amies. Ses pensées ne sont pas seulement dirigées vers le futur homme de sa vie. Elle est moderne, comme le prouvent les hashtags qu’elle utilise souvent et qui m’ont fait rire. Ils sont toujours appropriés à la situation.

Ce que j’ai adoré dans un premier temps est le fait qu’avant chaque chapitre, nous ayons un extrait d’une romance, que ce soit du New Adult ou des romans historiques, qui correspondent parfaitement à ce qui va se dérouler dans le chapitre.

Lola est aussi très lucide et très sarcastique. C’est normal, c’est son journal, elle peut dire ce qu’elle pense vraiment, personne ne va le lire. Aussi, même si certaines de ses pensées peuvent sembler égoïstes, c’est parce qu’elles sont honnêtes. La bienséance n’a pas lieu d’être lorsque l’on se parle à soi-même.

Lola n’est pas une héroïne de romance, mais une femme de maintenant, avec un humour décapant, beaucoup d’autodérision et une conscience du monde qui l’entoure. J’ai énormément aimé ce livre qui est plus sérieux qu’il n’en a l’air et qui offre, en même temps, un vrai moment de détente. L’humour, parfois ironique de Luce Michel, m’a charmé.

cvt_dans-les-yeux-de-lya-t1-en-quete-de-verite_7276

 

Résumé :

A la veille de ses 17 ans, Lya se fait renverser par un chauffard qui prend la fuite, la laissant pour morte. Elle survivra mais devra rester en fauteuil roulant toute sa vie.

Quatre années plus tard, elle termine son DUT Carrières juridiques et décroche un stage dans le cabinet d’avocats le plus prestigieux de la ville, celui du célèbre et médiatique maître Martin de Villegan. Son stage n’a pas été choisi par hasard, bien au contraire. C’est ce même cabinet qui a réglé son cas des années auparavant. Ses parents ne lui en ont rien dit mais elle a découvert qu’ils avaient été achetés pour éviter des poursuites juridiques. Bien décidée à retrouver celui qui l’a renversée et à lui faire payer, elle va se mettre en quête du dossier. Un jeu dangereux commence alors et sa soif de vengeance ne sera pas sans conséquences…

 

Carbone, la scénariste de « La boîte à musique », et Justine Cunha, dont c’est la toute première BD, signent ici un brillant polar pré-ados ! Véritable page-turner, cette bande dessinée saura plaire aux 10-15 ans.

 

Mon avis :

Dans les yeux de Lya nous parle de prime abord d’une belle et sombre histoire. Lya est handicapée, en chaise roulante, suite à un grave accident. Mais aujourd’hui, elle a l’air de vivre normalement, elle a fait des études de droit, et décroché un prestigieux stage dans un cabinet d’avocat. Ainsi malgré son handicap, elle a avancé… Elle est bien entourée par ses parents et un jeune homme Antoine où la relation n’est pas claire à mon goût.

Lya a en parti décroché ce stage pour pouvoir retrouver un dossier et savoir qui est le chauffard qui l’a laissé à moitié morte. Cette personne est partie sans se retourner, sans appeler les secours juste après son accident… Si ça avait été le cas, elle n’aurait peut-être pas perdu l’usage de sa colonne vertébrale. Lya n’en veut pas à ses parents, car ils avaient besoin d’argent pour bien la soigner.

Une bonne série pour ados et jeunes adultes, qui se lit facilement, colorée et vive, tout ce que j’aime !

Le mystère est encore loin d’être résolu à la fin de cet album. Les choses ont pourtant avancée à toute allure. Vivement la suite !

bzzz

Résumé :

 

Le format universel des livres à trous, revisité par une illustratrice de renom

 

Un conte randonnée qui nous emporte dans la quête d’une petite abeille à la recherche d’une fleur à butiner.

De page en page et de trou en trou, elle rencontre des animaux pas très sympathiques, voire même dangereux… mais à la fin, bzzz… qu’entend-elle ? C’est une autre abeille qui l’appelle pour partager une belle fleur.

 

Mon avis :

 

Un bel album pour les tout-petits !

Dans ce bel album, les petits découvriront un trou de plus en plus petit pour voir une jolie surprise à chaque fois ! C’est un livre simple mais efficace. Un joli conte qui nous emmène à la suite d’une petite abeille qui cherche une fleur à butiner…

Les illustrations sont réussies, très colorés et attrayantes.

C’est un livre à se procurer si vous avez des tout-petits ! De plus, je trouve la dernière double-pages très réussies !

cvt_la-lanterne-de-tonton_9973

Résumé :

C’est le nouvel an ! Le soir venu, la petite Zaodi allume sa lanterne offerte par tonton, et rejoint ses amies dans les rues du village.

 

Mon avis :

Alors que la neige a recouvert le village de son manteau blanc, c’est le moment pour la petite Zaodi de fêter le nouvel an chinois entourée de sa famille.

Le nouvel an vient de passer et la petite Zaodi reçoit ses deux lanternes par son oncle maternel, qui lui présente ainsi ses voeux pour l’année à venir. La fillette trépigne de joie et d’impatiente, à l’idée de défiler dans la nuit avec sa lanterne, de contempler la nuit scintillante, de retrouver ses amies, d’admirer le feu d’artifice. L’ambiance de fête va trancher avec la froideur de l’hiver.

A la fin de l’ouvrage, on retrouve une explication pour les jeunes lecteurs  par rapport à la tradition du nouvel an chinois.

Les illustrations sont belles, douces, sensibles qui nous montrent avec volupté les traditions chinoises. Tout ça pour vous dire que je vous recommande vivement la lecture de ce livre qui plaira assurément aux enfants à partir de 5 ans.

Contes de fées pour les petits

Publié: mars 14, 2019 dans Uncategorized

 

9781474962292-contes-de-fees

Résumé :

Cendrillon, Boucle d’Or et les trois ours, Jack et le haricot magique, Le petit chaperon rouge, La princesse au petit pois : cinq contes de fées classiques racontés aux jeunes enfants et réunis dans un beau recueil illustré. Ce recueil avec une couverture scintillante fera un beau cadeau.

Mon avis :

C’est un joli livre parfaitement bien illustré, et qui captivera les touts petits et les grands rêveurs.

On peut y découvrir 5 grands classiques de contes de fées comme par exemple Boucle d’or et les 3 ours, Cendrillon, Le petit chaperon rouge etc…

Les textes se lisent bien, c’est écrit gros. Les histoires sont illustrées avec de magnifiques dessins, les couleurs sont vives, le livre est idéal pour le soir pour aider votre enfant à dormir.

Je vous recommande à 100% ce livre pour vos jeunes enfants, ils vont beaucoup s’amuser, car avec Usborne on apprend tout en s’amusant !

51lblqrmosl._sx195_

Résumé :

Allemagne, années 1930 : Henriette, Hans, Charlotte et Karl sont les meilleurs amis du monde. Ensemble, ils forment la bande du trèfle à quatre feuilles et se sont juré de veiller les uns sur les autres. Tandis que les années passent et que le climat politique devient de plus en plus étouffant, Henriette et Hans tombent follement amoureux. Seulement, Henriette est juive. Pour rester en vie, elle devra fuir l’Allemagne, abandonnant derrière elle sa famille, ses amis et Hans. Plus de cinquante ans après, Henriette quitte l’Uruguay accompagnée de son arrière petite-fille Rachel pour retourner sur les lieux de son enfance. Débute alors un voyage terriblement émouvant pour Henriette, mais aussi pour Rachel, qui ne sait rien du passé de son arrière grand-mère. Un roman tendre sur l’enfance et le passage à l’âge adulte d’une fillette au destin bouleversé par l’Histoire.

 

Mon avis :

Allemagne, années 1930 : Henriette, Hans, Charlotte et Karl sont les meilleurs amis du monde. Ensemble, ils forment la bande du trèfle à quatre feuilles et se sont juré de veiller les uns sur les autres… mais Henriette est juive ce qui pose problème au fur et à mesure que les années passent… le climat politique devient de plus en plus étouffant, mettant à mal leur amitié. Et pourtant Henriette et Hans tombent follement amoureux.
Pour rester en vie, la jeune fille devra fuir l’Allemagne, abandonnant derrière elle sa famille, ses amis et Hans.

Henriette, presque centenaire, entreprend un voyage avec son arrière-petite-fille Rachel. La vieille dame a toujours caché son passé douloureux à sa famille. Personne ne sait qu’elle a vécu en Allemagne, pays qu’elle a dû fuir pendant la guerre. Elle ne veut pas faire porter le poids du passé sur les épaules de ses proches. Il est important de bien suivre car nous découvrons Henriette pendant plusieurs périodes : pendant sa jeunesse en Allemagne dans les années 30, une fois âgée, lors de son voyage sur les traces de son enfance mais aussi à son arrivée en Amérique du Sud.

« De notre côté du ciel » est un magnifique roman, qui m’a beaucoup touché. J’ai déjà lu beaucoup de romans traitant de ce sujet, mais je trouve qu’il est tellement important d’en lire pour ne pas oublier. Ne pas oublier ce lavage de cerveau que les nazis ont pratiqué sur les Allemands pendant toute cette période, les persuadant qu’en chassant le peuple juif tous les problèmes de société et d’économie seraient résolus. Je peux dire que c’est un véritable coup de coeur et je ne peux que vous en conseiller la lecture.

 

Résumé :

Apprendre à lire avec Splat, c’est plus rigolo !

Sous la pluie ! : Splat a de nouveaux rollers et il meurt d’envie de les essayer. Mais il pleut ! Et s’il en faisait dans la maison ? Papa et Maman seront ravis !

Le nouvel ami : Splat est ravi car le frère d’Harry Souris vient leur rendre visite. Splat a plein d’idées pour s’amuser avec lui !

Une fête à l’école : La classe de Splat prépare un spectacle pour la fête de l’école. Splat est très inquiet : il ne chante pas très juste… Heureusement, il a d’autres talents !

 

Mon avis :

Splat le chat est un album pour les jeunes enfants. On y découvre un jeune chat noir, très attachant.

La collection « Je lis avec Splat » a été spécialement conçue pour l’enfant qui commence à lire. Elle propose de vraies histoires, drôles et faciles à lire, que l’enfant peut déchiffrer tout seul. Les textes sont adaptés au niveau de chaque enfant : Niveau 1 grande section / Début CP, niveau 2 : milieu de CP, niveau 3 : fin de CP. Les phrases sont courtes, les illustrations prédominent sur le texte. Les enfants gagnent rapidement en confiance en eux en compagnie de Splat, le chat qui leur ressemble et qui ne manque jamais d’humour.

De plus, les dessins sont vraiment magnifiques.

Une nouvelle collection à découvrir sans attendre ! De jolis petits livres ! Tous ça à un prix abordable (environ 3€ !)