Archives de la catégorie ‘Uncategorized’

61guyfpyg4l-_sx195_

Résumé :

Septembre 2068, l’Europe est devenue un vaste désert agricole. La puissante multinationale DIOSYNTA exploite 90% des terres et son armée, les F. S. I. (Forces de Sécurité intérieure), fait implacablement respecter ses droits de propriété. Pour lutter contre la famine et cette hégémonie totalitaire, un vaste réseau clandestin baptisé la RÉSILIENCE diffuse des semences et des idées libres…

Récit d’anticipation écologique, Résilience est au monde des O. G. M. ce que Mad Max est à celui du pétrole.

Mon avis :

Les terres mortes est le premier tome d’une BD militante sur le thème de l’écologie, de l’environnement. L’action se situe en 2068, c’est-à-dire dans un futur proche. L’auteur nous embarque dans un futur pas si lointain et carrément angoissant..L’alimentation européenne est contrôlée par une grande firme qui fait régner la loi. La misère est partout, les pesticides et les OGM aussi. Gare à ceux qui voudraient produire par eux-même et sainement… le scénario bien catastrophique.

En face de ce mal, quelques résistants se dressent. D’un côté, les « résiliants » qui veulent réapprendre aux hommes à prendre soin de la terre. De l’autre, les « Fils de Gaiä », qui prônent la lutte armée. Au milieu de cette bataille, Adam, fils de résiliants, va devoir s’interroger sur son choix, à la mort de ses parents…

Résilience est une série qui devrait intéresser un large public allant du simple fan d’anticipation à l’écologiste convaincu qui pourrait se servir du récit pour ouvrir les yeux aux plus sceptiques.

Publicités

bonjourbebemanchot  bonjourpetitevoiture

 

Résumés :

Bonjour bébé manchot !
Maman fait rouler l’œuf jusqu’à papa manchot, on fait éclore l’œuf, on nourrit bébé manchot, on le fait glisser sur la banquise et à la fin, bébé manchot a le droit à un câlin géant !

Bonjour petite voiture !
Ma première histoire pour découvrir la journée de petite voiture grâce aux animations :

Mon avis :
Deux nouveaux albums viennent compléter la collection Kididoc – mes 1res histoires animées, cette collection superbe pour les jeunes enfants.  Ce sont des jolies petits albums de  17×17 cm, en carton bien épais et bien solide avec de belles images pour découvrir la journée d’un bébé manchot et d’une petite voiture !

Dans chacun de ces albums, l’enfant pourra jouer avec les animations présentes sur chaque double page et sur la couverture. Il pourra faire rouler l’œuf de la maman jusqu’au papa et le faire éclore, entre autres. Il pourra également ouvrir la porte du garage et faire avancer la voiture quand le feu est vert…  On y retrouve des animations très solides, des bords de pages arrondis, et des illustrations colorées de Nathalie Choux. Encore de très bons titres pour la collection ! Ce sont des albums qui invitent à la découverte avec ludisme et amusement.

 

51gzokda2bul-_sx195_

 

Résumé :

Une petite barque, seule sur l’océan en furie.
Trois enfants isolés sur une île mangée par les flots.
Un combat inouï pour la survie d’une famille.

Il y a six jours, un volcan s’est effondré dans l’océan, soulevant une vague titanesque, et le monde a disparu autour de Louie, de ses parents et de ses huit frères et sœurs. Leur maison, perchée sur un sommet, a tenu bon. Alentour, à perte de vue, il n’y a plus qu’une étendue d’eau argentée. Une eau secouée de tempêtes violentes, comme des soubresauts de rage. Depuis six jours, ils espèrent voir arriver des secours, car la nourriture se raréfie. Seuls des débris et des corps gonflés approchent de leur île.
Et l’eau recommence à monter. Les parents comprennent qu’il faut partir vers les hautes terres, là où ils trouveront de l’aide. Mais sur leur barque, il n’y a pas de place pour tous. Il va falloir choisir entre les enfants.

Une histoire terrifiante qui évoque les choix impossibles, ceux qui déchirent à jamais. Et aussi un roman bouleversant qui raconte la résilience, l’amour, et tous ces liens invisibles mais si forts qui soudent une famille.

 

 

Mon avis :

Sandrine Collette est cette auteure qui crée des huis clos dans des immensités et qui le fait avec talent. Ici c’est la mer. L’eau. Qui monte.  Angoissante. En mouvement perpétuel. Qui remue. Qui n’en finit  pas. Qui engloutit. Qui terrorise. Ces livres se racontent toujours avec en décor des situations de vie extrêmes, où se transcende la violence des individus, de la nature ou des éléments.

D’un côté, nous avons donc ces trois enfants qui n’ont pas pu être emmenés, qui se demandent si leurs parents reviendront réellement les chercher. Ils ont le sentiment d’avoir été abandonnés en raison de leur handicap et se retrouvent complètement livrés à eux-mêmes. L’aîné, Louie, se retrouve brusquement avec des responsabilités qu’aucun enfant de onze ans ne devrait avoir à supporter, et de ses décisions peut dépendre la survie de son frère et de sa soeur. Que décider alors que les jours s’écoulent si lentement et que la mer menace de les dévorer d’un jour à l’autre ?
Quant aux huit personnes sur la barque, l’auteure s’attarde principalement sur le point de vue et les réactions des deux parents. le père a du prendre une décision pour assurer la survie et l’avenir de la majorité de leur famille, un choix monstrueux, à la fois compréhensible et inacceptable.
Mais c’est la mère, Madie, qui nous offre les plus grands moments d’abnégation, d’altruisme et de souffrance.
On va de surprise en surprise. Malgré un climat oppressant, comme si le monde s’était arrêté, Sandrine Collette à une imagination débordante. On ne s’ennuie pas une seconde.
Je me suis attaché à ces troisenfants abandonnés sur l’île. On vit avec eux leur détresse. C’est éprouvant…
Douze jours à attendre le retour du père. L’auteure montre parfaitement que la notion du temps n’est pas la même quand on est enfant. Un temps qui leur paraît interminable!

C’est un roman à l’écriture sublime, mêlant amour et désespoir, il passionne et questionne tant sur la foi que sur les bouleversements climatiques et les liens familiaux. Juste après la vague est encore une belle réussite de la part de Sandrine Collette.

La déclaration de Stéphane Sénégas

Publié: février 12, 2018 dans Uncategorized

51zz2bapnf0l-_sx195_

Résumé :

Les animaux en ont assez. Des siècles qu’ils sont chassés, enfermés, maltraités… Cette fois, c’est décidé. Plus question de se laisser faire. Ils vont montrer aux humains qu’ils ne sont pas les rois du monde. A partir de 5ans

 

Mon avis :

Les animaux ont décidé de se révolter contre les humains qui les exploitent depuis des millénaires. Pour cela, ils se fondent parmi eux puis leur prennent leurs places et enfin inversent les rôles.

Le sujet et la manière dont il est traité permettent de toucher un public jeune mais aussi plus âgé. Les plus petits seront attirés par des images parfois cocasses et amusantes, les plus âgés verront le dessous des dessins et les adultes en devineront encore plus. L’écriture est assez simple à lire et à comprendre pour des enfants et le sujet assez vaste pour en discuter à tout âge.

Ce livre est vraiment très bien fait. Les animaux essaient de passer inaperçu avec des bandeaux noires sur les yeux, un peu comme les bandits. C’est très drôle ! Les humains vont se rendre compte trop tard de l’envahissement des animaux et ils vont être obligés de rédiger  » La déclaration des droits de l’animal  » avec ces derniers.

Les illustrations sont à l’image de l’histoire très sympa et amusante. Les petits et grands parviendront à saisir les enjeux de cet album qui suscite la réflexion.

9782035942814

Résumé :

Pour tout savoir sur l’espace, le système solaire, l’Univers et les étoiles, ce documentaire propose des informations insolites, des anecdotes, des photographies et des illustrations

Mon avis :

Le livre est une petite encyclopédie qui se divise en plusieurs parties : L’espace mode d’emploi, les aventuriers de l’espace, à la découverte du système solaire, portrait-robot de l’univers, la tête dans les étoiles, et surveillés de près. A travers ces différents chapitres, petits et grands vont découvrir tout un tas de choses sur l’espace. Il y a vraiment tout un tas d’informations très intéressantes à apprendre sur les étoiles, le métier d’astronaute, les différentes planètes, …

 

C’est un livre vraiment très complet et assez fourni, avec de nombreuses photos et illustrations, ce qui permet d’en faire un livre très ludique tout en omettant pas sa principale mission éducative.

C’est vraiment un très chouette ouvrage que les enfants découvrirons avec beaucoup d’enthousiasme.  Ce livre se lit également avec simplicité grâce des explications simples et sous forme de petits paragraphes.

C’est un livre très intéressant, et facile à lire.  C’est un livre à offrir aux plus jeunes !

cvt_la-chanson-dorphee_7132

Résumé :

« Je suis celle qui reste. Je suis celle qui doit raconter. Je les ai connus tous les deux, je sais comment ils ont vécu et comment ils sont morts ».Claire est la meilleure amie d’Ella Grey. Elle était là au moment du coup de foudre avec le beau et mystérieux Orphée. Celui qui a rendu Ella si vivante et qui a causé sa perte. Celui qui est prêt à descendre dans les profondeurs des enfers pour la ramener.

 

Mon avis :

David Almond nous offre une réécriture contemporaine du mythe d’Orphée et d’Eurydice. C’est à travers une plume poétique que l’auteur nous convie dans un monde onirique. Chaque chapitre nous embarque, encore plus en profondeur, dans un récit qui ressemble à un rêve. Les mots sont de la poésie. L’histoire d’amour est fragile, tendre et déchirante. J’ai beaucoup aimé cet aspect du texte.

Cette relecture moderne du mythe d’Orphée et d’Eurydice a une belle qualité éthérée. Dans le présent, l’histoire et les personnages semblent intemporels. Expérimenter l’histoire d’amour d’Orphée et d’Ella à travers les yeux de l’amie d’Ella, c’est-à-dire Claire. Cette dernière nous rapporte l’histoire tragique de ces deux amants.

La Chanson d’Orphée est une histoire qui vous fera démêler pièce par pièce jusqu’ à ce que vous soyez complètement défait. Le livre est un texte profondément triste. Dans une Angleterre onirique des adolescents évoluent dans un autre espace-temps, celui d’une jeunesse éphémère qui peut voler en éclat à tout moment.

C’est un récit poignant et absolument brillant de cette tragique histoire. A découvrir, pour les chercheurs de texte fort en émotion.

cvt_laisse-tomber-les-filles_7677

Résumé :

Le 22 juin 1963, en compagnie de 200 000 autres spectateurs, quatre adolescents assistent, place de la Nation, au concert donné à l’occasion du premier anniversaire du magazine Salut les copains. Il y a là François, blouson noir au grand coeur, tenté par les substances hallucinogènes, grand amateur de Protest Song ; Antoine, fils d’ouvrier qui ne jure que par Jean Ferrat ; Lorenzo, l’intellectuel, fou de cinéma et champion de 800m. Michèle enfin, dont tous trois sont amoureux, fée clochette merveilleuse, pourvoyeuse de chansons yéyé et féministe en herbe.

Laisse tomber les filles est la saga douce-amère d’une génération qui avec ses contradictions, sa fougue ingénue et violente, avec sa rage parfois, ses moments de découragement et de doute, a essayé, tout en ne se résignant pas au monde tel qu’il est, à le rendre un peu meilleur. Commencé en twistant le madison le livre se clôt sur la « marche républicaine » du 11 janvier 2015.

 

Mon avis :

Dans ce roman, l’auteur nous propose de suivre le parcours de quatre jeunes gens : Antoine, François, Lorenzo et Michèle durant une période s’étalant de 1963 à 2015.

On va retrouver les années Yéyés et leur insouciance, avec tous les standards musicaux de l’époque, l’assassinat de JFK, la montée en puissance d’un nouveau média : la télévision, puis Mai 68, les grèves, les manifs, le conflit des générations, le bac et ensuite, chacun sa route. Les copains « qu’on n’oubliera jamais » s’éloignent, avec des vies différentes, des non-dits, même des secrets.

C’est ensemble que ces quatre mousquetaires vivront le passage à l’âge adulte et celui à l’âge de raison. Ce que vont devenir Michèle si éprise de liberté, François le rocker fasciné par les beatniks, Lorenzo le passionné de cinéma et Antoine dont la conscience politique semble cruellement disproportionnée au regard de son âge, nul ne le sait…Pas même eux. Ce sont leurs parcours sur cinq décennies que Gérard de Cortanze invite à suivre dans Laisse tomber les filles.

Je suis d’accord avec l’auteur sur le fait qu’on a vraiment cru que le monde allait changer, plus de liberté, d’égalité, de fraternité et surtout qu’on allait pouvoir le changer par nous-mêmes. Je garde aussi le même souvenir du retour sur terre après mai 68 : la vie a repris son cours, avec les études comme objectif et devoir de réussir pour réaliser par procuration les rêves des parents.

C’est un livre intéressant, qui nous rappelle quelques éléments de l’histoire qui ont changé la vie des Français. A découvrir !

la-bibliotheque-de-poudlard

Résumé :

Un superbe coffret inédit réunissant les trois livres mythiques de la bibliothèque de Poudlard :

  • « Les Animaux Fantastiques » édition enrichie
  • « Les Contes de Beedle le Barde »
  • « Le Quidditch à travers les âges »

Mon avis :

Harry Potter c’est avant tout sept romans, mais c’est aussi tout un univers de livres satellites crée et entretenu par J.K. Rowling qui nous permet, a nous les Moldus, de nous plonger chaque fois un peu plus dans le monde des sorciers, qui nous est de plus en plus familier. Ces trois livres sont annotés par Harry, Hermione, Ron ou Dumbeldore. Ils ont été écrits par J.K Rowling, mais elle a décidé de mettre un nom d’auteur fictif pour que l’on croie que les livres sortent directement de Poudlard.

Les Animaux Fantastiques de Newt Scamander est une encyclopédie de tous les êtres fantastiques que l’on peut retrouver dans la saga, du Troll au phénix en passant par le Centaure et les dragons. La plupart des créatures apparaissent dans les films Harry Potter et Les Animaux Fantastiques. Nous apprenons ainsi leurs caractéristiques physiques et morales, la rareté de l’animal et sa provenance. Les annotations d’Harry, Ron et Hermione apportent une touche d’humour bienvenue.

Le Quidditch à travers les Âges de Kennilworthy Whisp raconte toute l’histoire du Quidditch depuis sa création et nous décrit les règles du jeu.

Les Contes de Beedle le Barde est le livre de chevet de tous les enfants sorciers. Les 5 histoires sont commentées par Albus Dumbledore. On y trouve Le conte des trois frères qui permet à Harry de découvrir ce que sont les reliques de la mort dans le dernier tome.

Cet objet livre est à mettre entre toutes les mains des fans du jeune sorcier, mais également entre les mains des lecteurs les plus jeunes à partir de huit ans. Une bonne entrée en matière pour découvrir le monde merveilleux de la lecture et le tout accompagné de magnifiques illustrations.

 

51we90fwlsl-_sx195_

Résumé :

1940. Les troupes allemandes de Hitler envahissent la France. En Lorraine, le colonel de Gaulle tente d’empêcher leur avancée. En vain. Nommé général, il clame, haut et fort, que la France doit continuer le combat. Le nouveau gouvernement de Pétain capitule face à Hitler. Le général part à Londres. Sur les ondes de la BBC, la radio anglaise, il appelle tous les Français à résister. Jamais il ne baissera les bras…

 

Mon avis :

Le général De Gaulle est un personnage historique incontournable de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale.
Tout naturellement, Hélène Montardre présente l’homme de la résistance. On ne trouvera pas une biographie complète du général De Gaulle mais le détail de son action à partir de l’invasion de la France par les chars allemands. Pourquoi refusait-il que l’Armistice soit signée trop tôt ? Pourquoi est-il parti à Londres et que s’est-il passé avant et après son célèbre appel du 18 juin ? Quel a été son rôle dans la Résistance ?
Une fois de plus, Hélène Montardre revient sur un passage marquant de notre Histoire pour l’expliquer de façon très simple aux jeunes lecteurs, avec quelques pages documentaires pour compléter son récit. Cette courte biographie romancée nous invite à suivre l’homme dans ses multiples déplacements, ses interventions à la BBC à Londres, ses relations avec les autres personnalités de l’époque.

Un excellent roman qui apportera aux plus grands un bon éclairage sur les événements et plaira aux plus jeunes par le côté grand homme, combattant. C’est un très bon support pédagogique, pour apprendre aux plus jeunes qui était De Gaulle et quel fût ses actions pour sauver la France. Je recommande !

51pe38coi2l-_sx195_

Résumé :

De retour de Milan où elle a réglé avec ses filles et ses deux soeurs la succession de leur arrière-grand-mère, Justine ne comprend pas. Alors que toute la famille croule sous le luxe, héritant de demeures magnifiques ou d’oeuvres d’art inestimables, elle-même reçoit uniquement une vieille boîte en carton remplie de babioles et un carnet abîmé…
Elle plonge alors dans le passé de « Jolie Rose », de son enfance à la fin du XIXe siècle à ses fiançailles avec un
diplomate italien dont elle conserve précieusement la photo, en passant par le difficile retour des soldats en 1918… Les confidences posthumes de l’aïeule font étrangement écho à la propre vie de Justine.
Mais quel message Jolie Rose veut-elle lui transmettre ? Pourquoi une certaine ritournelle revient-elle sans cesse dans les lettres ? Et qui est ce mystérieux Lorenzo ?

 

Mon avis :

Nous suivons Justine en plein carrefour de sa vie. En effet, en instance de divorce, elle est à un moment important de son histoire où les difficultés s’accumulent. Mère de deux filles, elle se rend à Milan après le décès de son arrière-grand-mère, Jolie Rose. Alors que celle-ci a légué une vraie fortune à ses descendants, Justine, elle, hérite uniquement d’une boîte contenant quelques babioles ainsi que des lettres de son aïeule…

Que dire de ce roman si ce n’est qu’il m’a énormément touché ? Pour Les lendemains avaient un goût de miel, Marlène Schiappa puise aussi bien dans son imaginaire que dans l’histoire de sa propre famille. Brouillant les pistes entre le réel et la fiction, l’auteur mélange les deux éléments pour nous livrer une histoire familiale touchante.

Tout est raconté sous la forme d’une fiction, mais l’auteure a effectué de nombreuses recherches sur sa propre généalogie qui ont menées à ce roman, comme elle l’explique dans l’avant-propos. J’ai été vraiment surprise par l’ensemble des recherches effectuées.  Le final est assez émouvant, même si je l’ai trouvé un peu rapide à mon goût. J’aurais aimé savoir ce que devient Justine après ses dernières découvertes, savoir ce qu’elle fait de tout cela. J’ai eu comme l’impression de l’abandonner.

En conclusion, l’auteur nous offre une lecture douce et intéressante.  Marlène SCHIAPPA nous offre un récit empli de nostalgie, d’amour et de joie, qui fera écho à tout le monde.
Un livre à lire !