Archives de la catégorie ‘Uncategorized’

51ah3tvgyfl._sx195_

 

Résumé :

Voyance secours…

Le quotidien de Pierre se partage entre son immeuble (il est gardien), son tarot (il est aussi voyant), sa colocataire et son pékinois albinos. Il n’aspire qu’à une chose : qu’on lui foute la paix.
C’est compter sans Marion-Lara, nouvelle voisine et authentique cagole débarquée de son Marseille natal pour faire vibrer la capitale.
Quand cette jeune flic comprend la nature des dons de Pierre, elle se dit qu’un coup de pouce surnaturel ne sera pas de trop dans son boulot.

Des prostituées chinoises sous la coupe d’un sosie de la Première dame,
des kidnappings peu professionnels, des allergies aux cacahuètes qui sentent le meurtre…
Quoi de mieux qu’un peu de voyance pour aider à résoudre les enquêtes ?

Pierre Lunère est né dans un village du Sud-Ouest. Après divers jobs, il devient concierge d’un immeuble. Il est l’auteur de Dans la loge de l’ange gardien (Fleuve, 2014) et pratique la voyance depuis son adolescence.

Mon avis :

Ce fut une belle découverte en lisant ce livre. Le résumé, ainsi que le terme de comédie policière, m’ont grandement intriguée mais je ne savais pas trop à quoi m’attendre en m’engageant dans cette histoire de voyance. L’auteur nous happe dès le début avec son écriture particulière, au rythme rapide et saccadé, ses personnages loufoques et les intriques mêlées au coeur de la capitale.

Pierre est gardien d’immeuble, mais aussi voyant (un vrai), entouré d’un pékinois albinos et de pas mal de femme, finalement. Avec Marion-Lara, sa nouvelle locataire flic, débarquée de Marseille, ils vont résoudre des enquêtes.  L’auteur entraîne nos enquêteurs de choc sur 5 intrigues qui se suivent ou se chevauchent. Il nous tient en haleine quant à certaines révélations.

Toutefois, la chute finale quant au devenir de la voix, nous laisserait espérer une suite et encore plus d’aventures pour notre duo de choc !

C’est décalé, drôle et foisonnant de personnages déjantés et de situations improbables. Une vrai réussite ! Je vais suivre cet auteur de très près !

Publicités

51cg91edwvl._sx195_
Résumé :

Publié à l’occasion du 60e anniversaire du Petit Nicolas dont la première aventure est parue le 29 mars 1959, cet album collector réunit dix histoires sur le thème de la fête : Les cow-boys, Marie-Edwige, Le cirque, Le repas de famille, L’anniversaire de Clotaire, L’anniversaire de papa, Maixent le magicien, La distribution des prix, Le mariage de Martine et La fête foraine.

 

Mon avis :

C’est un plaisir de redécouvrir les histoires du Petit Nicolas avec ce bel album collector! Grand format, impression de qualité, illustrations bonus entre les chapitres : on savoure chaque page passée avec la petite bande de garnements. C’est un album, publié pour les 60 ans du héros se focalise sur les jours de fête. Un anniversaire, un mariage, une kermesse… voilà de quoi laisser libre cours aux fantaisies du jeune garçon et de son entourage !

Un livre qui se lit et relit à tout âge. Enfant, on s’identifie à Nicolas et à sa bande de copains, on s’imagine partager leurs parties de foot endiablées, se moquer avec eux du surveillant le Bouillon. Adolescent, on rigole de tout ce que Nicolas ne saisit pas ou déforme innocemment et des quiproquos en série que crée sa naïveté d’enfant. Adulte enfin, on se met à la place de sa maîtresse débordée, de son père vantard, de sa maman dépassée.

Ainsi un sourire nous prend à chaque instant, à travers des réparties cinglantes, un comique de situation et un humour souvent intrinsèque, du fait que le texte adopte le point de vue naïf du petit garçon. Je vous recommande, cela vous rappellera de bons souvenirs d’enfance !

 

51ekg2if3-l._sx195_

Résumé :

Un manoir, un passé sanglant, une soirée qui vire au cauchemar.

Halloween, dans un manoir en pleine campagne. Tu es invité, avec toute ta bande de potes, à la soirée de l’année.

Une fois sur place, Victor, votre hôte, vous raconte l’histoire morbide de la vieille demeure : il y a cent ans, un homme, dans un accès de folie, a sauvagement tué toute sa famille, avant de se faire exploser la cervelle. Depuis, on l’appelle le Baron Sans-Tête, et la nuit, on peut l’entendre pleurer dans les couloirs de la maison…

Alors que tu te moques clairement de ton pote et de ses histoires de fantômes à deux balles, un cri strident résonne, et la soirée bascule.

Dans cette histoire, onze fins sont possibles. Pour survivre, sauras-tu faire les bons choix ?

 

Mon avis :

Andy Raconte, connue en tant que youtubeuse, signe ici un livre jeux prenant et difficile qui conviendra aux ados à la recherche de frissons. Ce livre est un livre dont vous êtes le héros. Le livre vous promet 11 fins différentes. Je ne les ai pas toutes expérimentées, je n’en ai vécus que trois, mais elles ont des degrés très différents d’avancement dans l’histoire et dans les explications ! De quoi attiser la curiosité.

J’ai adoré le fait que l’histoire soit racontée non pas à la première personne, ni à la troisième personne mais à la deuxième personne du singulier. Ce qui est très peu commun. Cela m’a permis de me sentir totalement inclus dans l’histoire.

L’histoire démarre chichement, une bande de potes, un manoir flippant, des blagues pour faire peur et une fête pour Halloween. Des classiques. Mais ça fonctionne.

Mention très spéciale pour les illustrations que j’ai beaucoup aimées.

Pour une Youtubeuse totalement inconnu dans le monde du livre. Andy se débrouille à la perfection. Si vous aimez les thrillers sanglants (mais pas trop), les manoirs effrayants, ce roman est pour vous. A procurer aux jeunes ados qui aiment avoir peur !

9782203194786

 

Résumé :

Nous avons laissé les vampires s’emparer de la Terre. Il est temps de faire le ménage.
Suite à une épidémie de vampires, la race humaine a dû fuir la Terre et élire domicile sur la planète Palus. Mais menacée de nouveau par les monstres qui ont failli l’anéantir, l’humanité
lance le programme Interceptor : une mission de reconnaissance menée par une soldat d’élite, Poli, équipée d’une armure de combat surpuissante. Chargée d’annihiler toute vie ennemie de la surface de la planète, Poli découvre une fois sur place que les vampires ne sont pas seuls…

 

Mon avis :

Des vampires ont pris le contrôle de la Terre. Les humains sont partis de la planète et on bombardé de bombes atomiques, la Terre. Problème, les vampires sont toujours là. Du coup, on a dans l’idée d’envoyer un robot pour tuer les vampires restant.

L’opus reste intriguant et offre clairement son lot de retournements de situation notamment un gros vers le milieu de l’oeuvre. Preuve que le récit est plus construit qu’il n’y parait, le robot tant attendu ne gagne en importance qu’à partir du numéro 4. Durant les trois premiers numéros, on prend son temps, on place ses pièces et on installe, doucement mais sûrement, une histoire aux nombreux dénouements possibles.

La lecture est extrêmement rapide, décontractée, pas prise de tête. L’intrigue est simple, les combats sont nombreux. C’est un bon défouloir.

J’aimerais tellement voir un spin off sur la prise de la Terre par les vampires. Je pense que c’est un univers assez riche, il faut l’exploiter en profondeur. L’ensemble nous offre un premier tome de très bonne qualité ! J’ai vraiment hâte découvrir la suite !

 

51loczhxw8l._sx195_

Résumé :

En croyant chasser les fantômes, c’est une nouvelle vision de la vie que va découvrir Lucien !

Lucien et sa petite sœur Violette emménagent avec leurs parents à la campagne.

Passionnés d’expériences paranormales, ils trouvent rapidement de quoi satisfaire leur curiosité lorsque les enfants du village leur signalent l’existence du fantôme d’un vieil homme, propriétaire d’une grande bâtisse aux allures de manoir, hantant les lieux depuis dix-huit ans. Mais la découverte qu’ils vont faire ici n’est pas vraiment celle qu’ils attendaient.

 

Mon avis :

Lucien et les mystérieux phénomènes se présente comme la bonne surprise jeunesse de ce printemps 2019.  Dans cette BD nous suivons un petit garçon nommé Lucien. Lucien et sa famille viennent d’emménager dans un petit village français aux allures plutôt tranquilles. Mais seulement en apparence car dans ce village se trouve un mystérieux manoir hanté. Beaucoup de bruits circulent sur ce lieu effrayant aux phénomènes étranges. Mais cela tombe super bien, Lucien adore débusquer les fantômes. Il est d’ailleurs en adoration devant un des meilleurs chasseurs de fantômes.

En guise de fantôme, Lucien y rencontre un homme qui a décidé de vivre autrement, de se retirer du monde et de vivre en autosuffisance. Son nom ? H. Price. Oui comme le chasseur de fantômes Harry Price. Sauf que lui se prénomme Honoré.  A son contact, Lucien découvre une nouvelle vision de la vie…

Le dessin stylisé est appliqué, parfaitement mis en scène.  Les découpages de planches sont également très variés. De plus, à la fin de l’ouvrage, un petit carnet d’« Idées créatives pour s’amuser et se passer d’acheter » enthousiasmera les poètes et les bricoleurs en herbe. C’est une bande dessinée à découvrir sans attendre !

Un homme parfait de Jo Jakeman

Publié: juin 5, 2019 dans Uncategorized

416fpywc8vl._sx195_

Résumé :

Phillip, le mari d’Imogen est un terrifiant manipulateur qui présente à tous l’image de l’homme parfait. Mais Imogen sait ce qu’il cache. Alors qu’ils sont en instance de divorce, Phillip lui donne 15 jours pour quitter la maison, faute de quoi il demandera la garde de leur fils. Lors d’une dispute, dans un moment de folie, Imogen l’enferme à la cave. Maintenant qu’elle semble contrôler la situation, jusqu’où sera-t-elle capable d’aller pour défendre son fils ?

Mon avis :

Un récit qui commence par la fin. Philipp Rochester est mort sans que l’on sache comment ni pourquoi et là je ne spoile rien du tout puisque c’est l’entrée en matière directe. Assistent à son enterrement – entre autres – sa femme actuelle Naomi et ses deux ex. Imogen la seconde et Ruby sa première femme. Chacune à leur place, avec leur tristesse, leur vécu et leur histoire… Elles vont découvrir qu’en plus de ce défunt mari, elles ont toutes les 3 quelque chose en commun. Phillip est un flic modèle, respecté de ses collègues, ami avec tout le monde : l’homme parfait en somme. Sauf qu’une fois la porte fermée, c’est une tout autre histoire. Alors pourquoi est-il mort aussi jeune ? et pourquoi sommes-nous dubitatifs quant à la réaction des 3 jeunes femmes à l’enterrement ? Une histoire d’abus, de violence conjugale, de tromperie, d’excès en tout genre comme tant d’autres, mais quand ton mari est un policier respecté, tout devient plus compliqué.
Comment se venger de cet homme qui semble parfait aux yeux de tous ? Comment réussir à convaincre et à être crédible ?

La plume de l’auteur est très visuelle et nous laisse dans cette ambiance particulièrement oppressante tout au long du roman.  Ce roman, je l’ai lu quasiment d’une traite. Les trois questions qui, pourquoi et comment ont été un sacré moteur et ce, jusqu’au bout. Une écriture simple, fluide, entraînante. Un livre que j’ai pleinement apprécié !

51u8meqk0yl._sx195_

Mon avis :

Un bon livre pour les très jeunes enfants ! L’enfant pourra découvrir plusieurs animaux illustrés dans ce livre (ours, lézard, singe, éléphants).

En appuyant sur les puces sonores, les jeunes enfants pourront écouter cinq airs de musique classique en compagnie des charmants animaux qui illustrent les pages. Un beau livre musical qui invite à la détente.

Les illustrations sont très jolies et pleines de couleurs !

A faire découvrir aux jeunes enfants.

512btc9zycil._sx195_

Résumé :

Lorsque les forces surnaturelles qui régulent le fragile équilibre qui maintient notre réalité en place, commencent à bouger, Josh est soudain pris au coeur d’une conspiration à l’échelle mondiale qui menace les fondements même de l’humanité. Tandis que mythes et réalité se téléscopent violemment, Josh se retrouve en première ligne, face à des ennemis qui viennent du fond des âges.

Mon avis :

Pablo Raimondi s’associe avec Klaus Janson pour cette mini-série en trois numéros qui nous entraîne dans les machiavéliques plans d’une famille d’immortels qui veut se débarrasser de son geôlier.

Nous suivons Josh, le personnage principal de l’histoire.  Josh vit un tournant dans sa vie : non seulement, il sera prochainement père mais il s’attend également à un bouleversement de sa carrière professionnelle. On lui propose le poste de conservateur d’un musée prestigieux. Sauf que le jour crucial de l’entretien, Josh dort paisiblement, et cela depuis plusieurs jours sans interruption. Pris d’une fatigue subite, il en oublie jusqu’aux priorités de son existence…

Une fois remis sur pied, il comprend avoir subi un sort. Pour s’en sortir, il devra pactiser avec des êtres surnaturels. Le marché consiste à tuer en leur nom, à l’aide d’une dague médiévale. En contrepartie, cela permettrait à Josh de récupérer sa vie sans la moindre contrariété. Josh est pris au piège

Le scénario alterne continuellement les retours en arrière tandis que la trame principale nous balance d’un rebondissement à l’autre. Côté dessin,  Klaus Janson crée une ambiance glauque et intense, captivant totalement le lecteur. On se sent littéralement aspiré par son trait magnétique.

J’ai très envie de lire la suite ! Le second tome paraitra en juillet 2019.

 

renard.pdf

Résumé :

Un jeune renard du Nord décide de quitter sa toundra natale pour aller explorer le monde. Il découvre alors une tout autre nature que celle qu’il connaît, et il est enchanté quand tombe la première neige. Mais lorsqu’un ours lui fait remarquer que son beau manteau fauve est devenu tout blanc, il s’affole. Que se passe-t-il donc ?

 

Mon avis :

C’est l’histoire d’un renard qui décide de quitter sa toundra pour découvrir le monde. Il va alors découvrir la neige pour la première fois. Il adore cela, mais un ours va alors lui faire remarquer qu’il a perdu son beau roux étincelant. Le renard est affolé et se demande ce qui lui arrive. L’ours et le renard vont alors, ensemble, demande conseil aux animaux de la forêt. Va alors commencer le début d’une belle amitié entre l’ours et le renard.

Car ce qui est frappant dans cet album, c’est l’illustration. Que de douceur dans la représentation des personnages et des décors. L’artiste oscille quelque part entre réalisme et crayonnage et nous offre un style qui lui est propre,

Je pense que ce texte conviendra aux enfants dès 4 ans. Il est relativement simple à comprendre, et de bonne longueur. C’est une très jolie histoire pour enfants qui regroupe les thèmes des animaux, de l’hiver, de la nature et de l’amitié. A se procurer !

51br80rwzul._sx195_

Résumé :

La surface de la Terre est devenue inhabitable et les humains ont dû trouver refuge dans les entrailles de la planète. À Janis, capitale du quatrième et dernier niveau souterrain, la survie implique de réparer les corps avec des composants électroniques. C’est là que vit E.V.A. et elle projette de transgresser la loi pour franchir les niveaux qui la séparent du soleil. Au terme de cette aventure périlleuse l’attend une insoutenable vérité… E.V.A. ignore que son escapade fait partie d’un plan dont elle est la pièce maîtresse. Ceux qui ont en main les cartes de son destin ont tout prévu…

 

Mon avis :

Conçue par l’italien Marco Turini, E.V.A plonge le lecteur dans un avenir post-apocalyptique effrayant.

En 3125, la Terre n’est plus qu’une planète hostile à la surface mortelle. Les humains ont dû s’organiser dans ses profondeurs pour survivre. La société se structure en plusieurs niveaux. Selon votre chance, vous vivez plus ou moins bien car plus le niveau est proche du centre de la Terre et pire sont les conditions de vie. Les lois interdisent aux citoyens de monter d’un étage à un autre.  Il faut être modifié pour mieux résister aux catastrophes. En effet, la plupart des habitants sont des cyborgs. Certains sont transformés à 27% d’autres le sont à 35% (et d’autres sans doute plus). Charmante perspective !

Les dessins sont bien réalisés. On y retrouve des armures, des engins futuristes, des combats. Du coup, le fan est gâté. Mais je reconnais qu’il y a de très belles cases, avec des plans et un travail sur les textures assez joli ! On retrouve un style cyber punk, et cela rend plutôt pas mal !

Une belle découverte, je vais plus m’intéresser à Marci Turini.