Archives de la catégorie ‘Uncategorized’

9791094169407_cg

Résumé :

30 avril 1897, Munich. Jonathan Harker, notaire anglais en mission, par cette journée magnifique, part en excursion sans porter attention à avertissement des autochtones. À l’orée d’une forêt, il émet le souhait prendre une route, apparemment peu empruntée et qu’il trouve charmante.

 

Mon avis :

L’Authentique Dracula expose une somptueuse illustration du comte vampirique jouant sur le contraste du rouge et du noir.

Le comte n’est pas le personnage principal comme nous l’expliquions auparavant. En fait, ce sont surtout les humains et notamment les hommes qui le sont : le noble Arthur, le notaire Harker, le texan Morris et bien entendu les deux professeurs, Seward et Van Helsing. Avec nos deux médecins, le savoir et le raisonnement scientifique deviennent des alliés pour lutter contre le mal. Van Helsing s’éloigne des représentations que l’on en a pour coller davantage à la vision de Bram Stoker.

Dans ce comics, on échappe au stéréotype sanglant, on s’éloigne radicalement de «l’animal de foire» trop souvent mis en scène. Ce Dracula ne verse aucunement dans le spectaculaire gore et cela se traduit aussi dans les dessins, qui relèvent d’ailleurs de la peinture.

L’Authentique Dracula est une adaptation respectueuse du roman de Bram Stoker qui fait la part belle à l’esthétique, la narration épistolaire et au fantastique. Voici donc une version «pure» de Dracula et qui sera donc, sans nul doute, séduisante aux yeux des lecteurs et lectrices attachés à sa version originale.

3272430896_1_2_blp417u8

Résumé :

 

« Un bûcheron et une bûcheronne avaient sept fils. Ils étaient fort pauvres. L’aîné n’ayant que dix ans, aucun de leurs enfants ne pouvait gagner de l’argent. Le plus jeune était très petit. A la naissance, il n’était guère plus gros qu’un pouce, ce qui fit qu’on l’appela le petit Poucet.

 

L’histoire du Petit Poucet n’a rien de mystérieux pour les plus grands : l’abandon dans la forêt par les parents, le chemin parsemés de petits cailloux blancs, le retour des sept frères, et de nouveau, l’abandon par les parents avec le petit Poucet qui sème cette fois-ci des miettes de pain qui seront mangées par les oiseaux, la confrontation avec l’Ogre qui dévorera ses filles par erreur et poursuivra petit Poucet et ses frères avec les bottes de sept lieues…

 

Comment amener du neuf dans ce conte traditionnel si connu ? Ce sera par le traitement graphique dû à un illustrateur iranien de grand talent, avec des couleurs vives et des formes géométriques inattendues jusque dans les moindres détails..»

 

Mon avis :

 

Un bûcheron et une bûcheronne avaient sept fils. Ils étaient fort pauvres. L’aîné n’ayant que dix ans, aucun de leurs enfants ne pouvait gagner de l’argent. Le plus jeune était très petit. A la naissance, il n’était guère plus gros qu’un pouce, ce qui fit qu’on l’appela le petit Poucet.

L’histoire du Petit Poucet n’a rien de mystérieux pour les plus grands : l’abandon dans la forêt par les parents, le chemin parsemés de petits cailloux blancs, le retour des sept frères, et de nouveau, l’abandon par les parents avec le petit Poucet qui sème cette fois-ci des miettes de pain qui seront mangées par les oiseaux, la confrontation avec l’Ogre qui dévorera ses filles par erreur et poursuivra petit Poucet et ses frères avec les bottes de sept lieues…

Le conte est ici adapté pour des lecteurs plus jeunes que les lecteurs de Perrault lui-même. Ici, par exemple, les deux parents sont aimants tandis que dans le conte de base, la mère des enfants est une femme cruelle qui ne semble pas réellement aimer sa progéniture.

Venons-en aux illustrations. Car en effet c’est ce qui diffère de tous les autres « Petit poucet » déjà publiés. Je dois dire que de ce côté-là, c’est un petit poucet extrêmement original comme nous n’avons jamais vu auparavant. Le travail d’Hassan Amekan est particulier, voire étrange, pour des lecteurs habitués aux dessins sages et réalistes. Les illustrations sont ici tout le contraire avec des couleurs vives, des représentations géométriques et des décors schématiques.

Pour conclure, il s’agit d’une belle reproduction du conte de Perrault qui change de l’ordinaire. A découvrir sans attendre

Femmes d’exception de Michel Klen

Publié: décembre 4, 2019 dans Uncategorized

4124kwvzhfl._sx195_

Éditeur : FAVRE

Résumé :

Ce livre est un hommage consacré à des femmes, célèbres ou anonymes, qui ont fait preuve de bravoure dans des situations exceptionnelles et souvent dramatiques. Dans cette saga émouvante il y a d’abord les résistantes, les agents de renseignement, les infirmières, les ambulancières et bien d’autres qui se sont engagées au péril de leur vie pour servir leur patrie pendant les deux guerres mondiales et les conflits postérieurs. Beaucoup sont restées des oubliées, telles les prostituées à Dien Bien Phu, transformées en soignantes dans l’enfer surréaliste de la cuvette indochinoise pour s’occuper des blessés graves ou accompagner dans la mort des soldats à l’agonie. Il y a aussi celles qui ont pris les armes pour sauver leur communauté menacée (combattantes kurdes, chrétiennes du Liban, …).

Cette thématique saisissante s’intéresse également aux femmes qui ont mis toute leur énergie pour agir au nom d’une oeuvre philanthropique ou pour la liberté : l’actrice Angélina Jolie qui a destiné la plus grande partie de sa fortune à des projets humanitaires, en particulier en faveur des enfants et de la prévention du cancer du sein, la jeune Pakistanaise Malala (prix Nobel de la paix) qui a mené, malgré son jeune âge, un combat à hauts risques contre l’obscurantisme des Talibans, l’infirmière Yolande Mukagasana qui s’est surpassée pour sauver des vies lors des massacres au Rwanda, …

Il y a enfin les femmes de défi, à l’image de ces Saint-Cyriennes qui ont gravi le plus haut sommet de l’Afrique avec une jeune militaire convalescente, grièvement blessée en Afghanistan, et de ces reporters de guerre qui ont su trouver un sursaut de force physique et mentale pour rapporter des informations déchirantes dans un environnement pathétique de massacres inter-ethniques. Beaucoup d’autres parcours de femmes qui se sont transcendées à une période de leur vie sont présentés dans cet essai très documenté. Toutes ces aventures vécues se lisent comme un roman bouleversant. Elles nous donnent une véritable leçon de vie. Cet ouvrage historique se termine par une annexe chronologique sur « les grandes premières » réalisées par les femmes.

 

Mon avis :

Femmes d’exception, c’est un essai qui rend hommage à des femmes, qu’elles soient célèbres ou anonymes, qui ont fait preuve de bravoure dans des situations exceptionnelles. Je ne pensais pas aimer autant ce genre de lecture.

Ce livre est classé par thématique, j’aurai aimé que ce soit par période pour que l’on ait un sentiment de continuité de l’histoire mais je peux comprendre le choix de l’auteur. A chaque thématique son héroïne à un moment clé de l’histoire. L’auteur brosse le portrait de femmes brillantes, courageuses qui ont su marquer leur époque.

Je connaissais une majorité des portraits de femmes dressés, je pense notamment à Malala Yousafai, Prix Noel de la paix à 17 ans, Rosa Parks, figure du mouvement afro-américain, Greta Thunberg, militante pour l’environnement,  Angélina Jolie qui a destiné l’essentiel de sa fortune à des projets humanitaires… mais j’ai pris plaisir à redécouvrir leurs histoires, parfois agrémentées de quelques petites anecdotes, et à me rappeler de la grandeur de leurs gestes, qui souvent, ont été bénéfiques pour l’humanité toute entière.

J’ai découvert bien d’autres portraits de femmes, qui mériteraient d’être mises davantage en avant, par exemple Helen Keller, auteure et militante sourde, aveugle et muette, première handicapée à obtenir un diplôme universitaire. A la fin du livre, il y a un index par personnalité, ce qui permet de piocher selon votre curiosité du jour.

Un magnifique recueil de portraits et témoignages de femmes courageuses, tous plus poignants et bouleversants les uns que les autres. C’est une véritable leçon de vie que nous livrent l’ensemble de ces figures féminines d’exception.

6169ombd6tl._sy496_bo1204203200_

 

Editions Usborne

Résumé :

Les jeunes enfants aimeront beaucoup écouter les arrangements des mélodies du célèbre ballet de Tchaïkovski, Casse-Noisette, tout en regardant les jolies illustrations de ce livre.

Mon avis :

Ce très joli livre illustré raconte l’aventure féerique au royaume des friandises de Clara et son jouet en forme de casse-noisette. Ce beau livre cartonné offre aux plus jeunes la possibilité de découvrir les grandes lignes de l’histoire de ce ballet prestigieux et célèbre dans le monde entier ainsi que quelques extraits sonores.

En appuyant sur les boutons sonores, les petits découvriront la musique du célèbre ballet de Tchaïkovski. Une collection idéale pour initier les enfants aux chefs-d’œuvre de la musique

Les illustrations sont charmantes, pleines de rondeurs et de légèreté et elles mettent à l’honneur la saison hivernale puisque l’histoire se déroule à cette période de l’année. Flocons de neige, paysages givrés et décorations de Noël émerveilleront à coup sûr les petits et les grands.

Un jolie livre de Noël !

 

 

cvt_le-chateau-des-animaux-tome-1-miss-bengalore_8857

Résumé :

Rire, c’est déjà ne plus subir.

Quelque part dans la France de l’entre-deux guerres, niché au cœur d’une ferme oubliée des hommes, le Château des animaux est dirigé d’un sabot de fer par le président Silvio… Secondé par une milice de chiens, le taureau dictateur exploite les autres animaux, tous contraints à des travaux de peine épuisants pour le bien de la communauté… Miss Bengalore, chatte craintive qui ne cherche qu’à protéger ses deux petits, et César, un lapin gigolo, vont s’allier au sage et mystérieux Azélar, un rat à lunettes pour prôner la résistance à l’injustice, la lutte contre les crocs et les griffes par la désobéissance et le rire… Premier tome d’une série prévue en quatre volumes, « Le Château des animaux » revisite « La Ferme des animaux » de George Orwell (1945) et nous invite à une multitude de réflexions parfois très actuelles…

 

Mon avis :

Une réappropriation d’une oeuvre incontournable de Georges Orwell signé par le remarquable scénariste Xavier Dorison ( Long John Silver, le Maître d’armes …) en collaboration avec un nouveau dessinateur dont c’est la première oeuvre Felix Delep.

Quand les hommes disparaissent, c’est souvent pour laisser une chance à un monde meilleur.
Entre les 2 guerres, quelque part en France, une ferme-château est abandonnée dans un décor des plus végétaux.
Abandonnée…, pas tout à fait… Par les hommes oui, mais pas par les animaux qui y vivaient.
Une nouvelle vie s’organise, mais qui dit nouvelle vie dit aussi nouvelles règles.

Le dessin ultra-expressif des animaux de Felix Delep  est remarquable. Le dessinateur parvient à maîtriser l’art difficile de la fable en insufflant ce qu’il faut de caractère et de personnalité aux animaux. La colorisation parfois lumineuse, parfois confortable, parfois sombre et grisâtre est judicieuse et vraiment de la force ou de la douceur à certaines séquences.

J’ai particulièrement aimé les pointes d’humour ainsi que quelques notes de dialogues bien travaillés. Dorison signe ce sujet avec maturité et parfois sans concession ( il n’éclipse pas la violence et la dureté d’un régime tyrannique) tout en laissant une porte ouverte sur l’espoir et, parfois , le rire. C’est un excellent travail. J’ai hâte de connaître la suite…

 

Dead lines d’Arthur Ténor

Publié: novembre 27, 2019 dans Uncategorized

41nypbepwgl._sx195_

Édition : GULF STREAM EDITEUR

Résumé :

Aurélien est convaincu d’être suffisamment averti pour ne pas se laisser prendre aux pièges du darkweb. Intrigué par l’ego et les mises en garde de l’auteur d’un « livre stupéfiant » en ligne, Aurélien valide l’achat du premier chapitre. À seulement 0,12 €, le risque est maîtrisé. Commence alors une lecture pour le moins immersive. Car s’il peut être captivant de suivre les meurtres dans un roman d’horreur, cela devient plus effrayant lorsque la mort frappe simultanément dans la réalité. Un compte à rebours commence pour Aurélien, devenu malgré lui le héros d’un engrenage macabre. Mais pour sauver les personnages et ses proches, l’auteur n’a pas menti, le prix à payer promet d’être très élevé.

 

Mon avis :

Ce passionnant et terrifiant roman appartenant au fantastique traite de l’addiction pour le Web. Les adolescents n’auront aucun mal à se retrouver chez Aurélien, un garçon parmi tant d’autres, attiré par le danger, moyen à l’école sauf en maths où il est franchement mauvais, passionné de jeux vidéos… Et le risque pris par l’adolescent, quel individu en manque de sensation forte ne l’aurait pas pris ? Et ainsi le lecteur se fait avoir autant que le personnage.

Amateur de sensations fortes interdites, le jeune geek de 15 ans se retrouve alors happé, immergé, dans d’inquiétantes pages qui s’affichent sur son écran ; des pages qui le plongent dans l’expérience d’un livre stupéfiant dont il devient malgré lui la…  victime.

C’est un roman passionnant, qu’on n’arrive pas à lâcher avant le dénoument ! Le suspense est bien mené, et à voir le héros pris dans le piège d’un « jeu » plus fort que lui, on ne peut s’empêcher de repenser au film Jumanji. Le livre reprend habilement les codes de la fameuse série du Livre dont vous êtes le héros, et voir les personnages tourner fébrilement les pages pour savoir à quelle sauce ils vont être mangés est tout à fait grisant.

Une belle découverte !

 

1507-1

 

Edition : Usborne

Résumé :

Un livre cartonné à l’intention des bébés, avec des volets à ouvrir pour jouer à cache-cache avec de charmants animaux.

Les tout-petits aimeront ouvrir et fermer les volets de ce livre, bien adaptés aux petites mains, et jouer à cache-cache avec de charmants animaux.

Mon avis :

Les bébés seront ravis de jouer à cache-cache en soulevant les rabats de ce petit livre pour découvrir les animaux qui se cachent ! Comme à son habitude, tous les livres des éditions Usborne sont très jolis et pleines de couleurs !

Les tout-petits découvriront des animaux à chaque double-page. C’est un très chouette livre à offrir pour un bébé.

A  faire découvrir!

 

 

escape-box-mysteres-au-louvre

Edition : Gründ

Résumé :

Un Escape Game sur le Louvre… pour les enfants !

 

Mystère dans le plus grand musée du monde !

Ta classe a remporté un concours et vous avez gagné une visite privée du Louvre pendant 45 minutes. Seulement, le conservateur du département d’archéologie égyptienne qui devait vous accompagner a disparu en même temps qu’un mystérieux sarcophage … À toi de fouiller les 7 départements du musée pour tenter de les retrouver !

Inclus : 40 cartes de jeu, un livre avec les règles du jeu et des informations sur les œuvres, un poster et une bande-son de 45 minutes pour s’immerger dans l’ambiance ! Idéal pour un anniversaire !

 

Mon avis :

Un Escape Game sur le Louvre… pour les enfants ! Une bonne idée signée Gründ pour découvrir le musée et ses œuvres en s’amusant.

La boîte se compose d’un livret de règles (avec le scénario et les solutions aux différentes énigmes), de différents types de cartes, d’une bande-son de 45 minutes pour s’immerger dans l’ambiance  et d’un plateau de jeu.

Il est important pour le maître du jeu de bien lire les règles (très claires et aisées à comprendre) avant de se lancer dans une partie. Les énigmes proposées sont variées: charades, rébus, codes à décrypter, etc. rendront l’enquête amusante.

« Escape box – Mystère au Louvre » est l’occasion de découvrir le musée du Louvre d’une manière différente. Cela peut donner envie aussi de visiter ou revisiter le musée.

Ce cadeau est idéal pour par exemple, animer un anniversaire ou bien une salle de classe !

Le grand Livre Pop-Up de Poudlard

Publié: novembre 21, 2019 dans Uncategorized

 

le-grand-livre-pop-up-harry-potter-300x300

Chez Gallimard Jeunesse

Résumé :

Un magnifique pop-up grand format, à feuilleter comme un livre classique duquel surgissent d’ingénieuses animations, ou à déployer entièrement pour former une carte géante de Poudlard. Un trésor d’ingéniosité et un objet collector pour redécouvrir les lieux mythiques de la plus célèbre des écoles de sorcellerie.

 

Mon avis :

Si vous êtes fan d’Harry Potter, ce livre vous est indispensable ! « Le grand livre Pop-up de Poudlard » est un bel objet. Les pop-up sont nombreux et détaillés – bien que très fragiles. La célèbre école des sorciers se déploie devant nos yeux ébahis avec plein de petits détails à révéler et de précieuses informations. On peut même reconstituer une carte des lieux en déconstruisant le livre.

On y retrouve plein d’allusions à l’histoire en regardant bien les décors représentés. Je pense qu’en parallèle, il serait intéressant de lire ou de relire les différents livres.

 

Sur le plan esthétique, c’est un livre vraiment chouette qui ravira les fans. Ce livre est un vrai bijou de collection. Seul bémol, son prix qui est assez élevé. Mais cela n’arrêtera pas un fan !

cr25c325a9atures2bsacr25c325a9es2b25e2258025932btome2b2

Résumé :

Lorsque les forces surnaturelles qui régulent le fragile équilibre qui maintient notre réalité en place, commencent à bouger, Josh est soudain pris au coeur d’une conspiration à l’échelle mondiale qui menace les fondements même de l’humanité. Tandis que mythes et réalité se téléscopent violemment, Josh se retrouve en première ligne, face à des ennemis qui viennent du fond des âges.

 

Mon avis :

Voici la suite de cette mini-série fantastique nerveuse en 6 parties, dans laquelle Klaus Janson et Pablo Raimondi dévoilent les créatures mythiques nous côtoyant depuis la nuit des temps. Totalement exaltant !

Attention au spoiler si vous n’avez pas lu le premier tome !!

Dans le premier tome, paru en avril, chroniqué sur mon propre blog pour équilibrer les plaisirs, nous faisions la connaissance de Josh Miller, jeune étudiant en passe d’être papa, alors qu’il venait, sous emprise, de commettre l’irréparable : tuer Naviel, l’ange gardien des Nephilims, les sept pêchés capitaux personnifiés.

Nous le retrouvons là où on l’avait laissé, au commissariat, où il est interrogé, tandis que les autres protagonistes sont à l’hôpital où Julia, venant d’accoucher, tente avec l’aide de l’ange gardien Adrian de protéger son fils, nouvel archange présumé, des griffes des sept péchés.

Josh Miller sort de prison et est rejoint par Julia et Léo qui viennent de s’enfuir de l’hôpital où Pulchra sévissait en manipulant le personnel. Karen à pris la fuite de son côté avec le bébé de Julia mais Macra est sur ses traces et va la rattraper…

Dans ce second volume, nous avons droit à bon nombre de révélations sur le passé de quelques-uns des protagonistes et, je ne vous le cache pas, celles-ci sont le gros point fort de cet album puisque ces dernières permettent aux personnages de gagner en consistance.  La scène de cannibalisme est l’un des moments les plus marquants de ce second tome : inattendue, horrible, elle ne laissera pas les lecteurs indifférents !

Les graphismes sont toujours aussi beaux, colorés, les personnages finement dessinés et expressifs. C’est une suite qui nous éclaire sur les créatures sacrées et leur objectif. Vivement la suite !